> >

[] [ ]

Bouteflika : Le chef cest moi !

(Tags)
 
Le chef de lopposition syrienne attendu Moscou Emir Abdelkader 0 2014-02-04 12:44 PM
Chef du gouvernement tunisien:... Emir Abdelkader 0 2014-02-02 01:08 PM
Djamila Bouhired reue par le chef du Hezbollah libanais Emir Abdelkader 0 2013-12-10 04:01 PM
comment on devient chef dEtat en Algrie Emir Abdelkader 0 2013-07-13 03:16 PM
Un chef d'Aqmi tu dans le nord du Mali Emir Abdelkader 0 2013-02-28 09:19 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Bouteflika : Le chef cest moi !

Bouteflika : Le chef cest moi



Salvatrice sera sans doute la sortie mdiatique du chef de lÉtat, tant attendue par tous. Elle a eu pour effet positif et immdiat de rappeler, de la manire la plus claire qui soit, quil y avait un timonier au gouvernail algrien, quun arbitre suprme existe et que ses prrogatives constitutionnelles lui permettent de sonner la fin de la rcration, de rappeler chacun ses prrogatives et, partant, ses droits et ses devoirs. Le chef suprme de larme, qui rappelle en filigrane donc que nous vivons sous une Rpublique, quil y a donc des lois respecter, et que la notion mme dÉtat de droit fait que personne ne doit, ni ne devrait se sentir au-dessus des lois.
Plus prcisment parlant, Bouteflika rappelle les prrogatives de lANP, dont fait partie le DRS, avec cette ncessit imprieuse (et cela va de soi), de se conformer aux lois en vigueur, tout en rendant compte de ses actes et de ses dcisions sa hirarchie. LArme nationale populaire (ANP), digne descendante de la glorieuse ALN (Arme de libration nationale), a rcemment eu faire face au flau innommable du terrorisme. Cest grce son abngation, sa rsistance et ses sacrifices (cela mme si nous ne le rappellerons jamais assez que le premier hros est le peuple lui-mme) que la Rpublique est demeure sauve, de mme que la dmocratie et la libert dexpression, celle-l mme qui permet aujourdhui certaines voix de slever pour la critiquer, allant jusqu franchir certaines lignes rouges pouvant attenter lintgrit de la nation.
LANP, par la suite, a entrepris un long et patient processus de rformes et de mutations, une fois sauve la Rpublique et dans le but clairement affich daller vers des principes rpublicains dont se souviennent certains par trop tardivement, pour la simple raison quils sen servent surtout comme instrument de nuisance contre lAlgrie.
Le rappel lordre du Prsident, dont la fermet le dispute la clart, aura donc ceci de positif quil redfinit en clair les rgles du jeu, ordonne dviter lavenir tout autre drapage sous peine den assumer pleinement les consquences, et permettra sans doute daborder plus sereinement les quelques semaines qui nous sparent encore du scrutin prsidentiel. Un scrutin qui attise les convoitises des uns, et se prsente comme une sorte dopportunit en vue de nuire lAlgrie pour les autres.
Voil pourquoi, du reste, le chef de lÉtat, parle de conflits fictifs foments entre les structures de lANP (qui) relvent dun processus de dstabilisation bien labor par tous ceux que le poids de lAlgrie et son rle dans la rgion drangent. Cela explique dailleurs le rappel lordre du chef suprme de lANP, venu claquer comme un fouet au dessus de toutes les ttes qui, consciemment ou inconsciemment, taient en train de jouer le jeu des ennemis de lAlgrie : Ce processus peut, malheureusement, tre favoris par le comportement irresponsable des uns et le manque de maturit des autres, sous linfluence des diffrents volets de la guerre mdiatique mene prsentement contre lAlgrie, la prsidence de la Rpublique, lArme nationale populaire et le Dpartement du renseignement et de la scurit.
Et de conclure, donc, que face ce danger qui est perceptible, lensemble des responsables doivent mobiliser leur conscience patriotique et rduire toutes les formes de tension qui viendraient survenir entre eux. Il y va de lavenir de lÉtat, de sa dfense et de sa scurit黅



Wassim Benrabah







 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bouteflika : Le chef cest moi !




01:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,