> >

[] [ ]

Doutes et inquitudes de la classe politique

(Tags)
 
La classe politique se rveille Emir Abdelkader 0 2014-01-19 10:35 PM
Les craintes de la classe politique Emir Abdelkader 0 2014-01-16 02:22 PM
Grandes inquitudes de la classe politique Emir Abdelkader 0 2013-09-14 02:39 PM
Lintervention militaire en Syrie divise toujours la classe politique franaise Emir Abdelkader 0 2013-09-05 02:52 PM
Inquitudes autour de ltat de sant ... Emir Abdelkader 0 2012-10-06 03:17 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Doutes et inquitudes de la classe politique

Ractions

Doutes et inquitudes de la classe politique




- Lotfi Boumeghar, directeur de la communication du candidat Ali Benflis : LAlgrie a besoin dun climat de srnit et dapaisement

Dans sa dclaration de candidature, notre candidat avait appel prserver les institutions de la Rpublique. Maintenant, que le chef de lEtat dise la mme chose, nous disons que cest bien. LAlgrie a besoin dun climat de srnit et dapaisement en cette priode prlectorale. Nous avons dit que les dclarations attentatoires aux institutions ne sont pas dans lintrt de lAlgrie. Nous avons dj dit que les Algriens ont besoin, en ce moment prcis, dun vritable dbat de projet, dides et non pas de polmique strile. Il faut que les Algriens sintressent aux choses srieuses.


- Ali Fawzi Rebane, prsident de Ahd 54 : Ce message nmane pas du Prsident

Je pense que le message nmane pas du prsident de la Rpublique. Car un prsident de la Rpublique ordonne et tranche sur des questions essentielles de la vie de la nation. Je suis maintenant convaincu que le chef de lEtat est hors service. Car sil est en mesure de recevoir des dlgations et dcrire des messages, pourquoi ne parle-t-il pas directement aux Algriens ? Il est aujourdhui certain que ce nest pas lui qui gouverne. Cest son cercle immdiat qui, depuis son retour du Val-de-Grce, exerce le pouvoir en son nom, en signant des dcrets et en crivant des communiqus. Cest la preuve par neuf quil gouverne par procuration. Cette tentative de calmer le jeu que lon peut dceler dans ce message a une finalit. Car il y a au bout une lection prsidentielle et un risque de dbordement. Je ne lespre pas. Mais ce nest pas avec ces gens que lon peut construire un Etat moderne.


- Moussa Touati, prsident du FNA : Ce sont les proches collaborateurs du Prsident qui ont rdig ce message

Je ne donne aucune importance ce qui se passe actuellement. Le FNA ne se mle pas de ces querelles de srail. Nous nous concentrons sur la prparation de notre dossier de candidature la prsidentielle et nous voudrions aller vers larbitrage du peuple, o les Algriens choisiront en toute libert leur Prsident. Je pense que ce nest pas le prsident de la Rpublique qui a rdig ce message ; ce sont ses proches collaborateurs qui lont fait.


- Atmane Mazouz (RCD) : Cette dclaration alerte les Algriens sur le chaos venir

Pour le RCD, cette sortie par la voie pistolaire du chef de lEtat, aprs plusieurs apparitions muettes qui prouvent indniablement son impotence, confirme encore une fois que les tiraillements au sommet ne sont que des luttes de clans pour arracher des concessions et prmunir les intrts des diffrents prdateurs qui ont colonis les institutions. Ce compromis, qui semble prendre forme aprs une agitation ignominieuse, annonce des horizons sombres pour le peuple algrien qui continuera subir violence, corruption, dchance et tribalisation des institutions. Mais combien de temps encore les Algriens seront-ils otages de ces funestes mercenaires qui nous gouvernent ? Le plus intrigant dans ce message est cette allusion au respect de la Constitution par le chef de lEtat, lui qui est connu pour tre un putschiste qui viole sa guise la Loi fondamentale. Cette dclaration, qui a tout lair dun arrangement au sommet, a le mrite au moins dalerter les Algriens sur le chaos venir, o le seul souci des clans est le maintien des privilges travers le renouvellement de bail un fond de pouvoir qui garantira le partage de la rente entre les diffrents prdateurs du srail.


- Soufiane Djilali, prsident de Jil Jadid : Le Prsident doit renoncer au quatrime mandat

Ce discours est venu trs en retard. On aurait voulu que le prsident de la Rpublique intervienne juste au moment o il y a eu les attaques de Saadani. Dautant plus quil est le prsident du FLN et que Saadani est sous son autorit. Malheureusement, parce quil est malade ou parce quil ne la pas voulu, il a permis une polmique de se dvelopper contre les institutions du pays, en mettant en danger la scurit nationale. Cela prouve que M. Bouteflika nest plus en mesure de grer le pays et quil devient, lui-mme, un danger pour la nation. Maintenant quil a rtabli certains faits, on lui demande de faire encore un effort et dannoncer la population quil se retire de toute prtention pour le 4e mandat et quil laisse les Algriens construire enfin leur avenir en toute libert. Ses dclarations contre le DRS sont un dsaveu public pour Saadani et ceux qui demandent un quatrime mandat. Cest un dsaveu au clan prsidentiel. M.M



- Kassa Assi, membre du mouvement de redressement du FLN : Si Saadani a un peu de dignit, il doit partir

Le prsident Bouteflika a saisi loccasion de la clbration de la Journe du chahid et le contexte marqu par un nombre de dclarations visant la dstabilisation du pays pour remettre Amar Saadani sa place. Bouteflika est intervenu pour rappeler le rle de larme et du DRS et galement pour mettre un terme au dbat strile qui vise la fragilisation de lAlgrie. Nous nous attendions une telle orientation et maintenant, nous attendons la raction des auteurs de ces actes. Il est vrai que le chef de lEtat na pas cit de nom et a parl de manire gnrale, mais tout le monde a compris que la personne vise travers ses propos nest autre que Saadani. Le chef de lEtat a rectifi une grave dviation commise par ce personnage qui voulait faire croire lopinion quil tait le porte-voix du Prsident. Cest un discours qui sadresse tout le monde, mais chaque terme a un sens et ceux qui, par leurs propos, actions ou attitudes, ont particip ce climat pollu et se sont attaqu larme et sa direction doivent se reconnatre. Si Saadani a un peu de dignit, il doit en tirer les consquences et partir.

- Sad Bouhadja, charg de communication au FLN : Le message du Prsident ne sadresse pas seulement Saadani

Le prsident de la Rpublique a rpondu tout le monde sans aucune exception. Cest une lettre despoir, un communiqu o il a remis les acteurs de la scne politique leur place et a mis un terme aux rumeurs et aux diffrentes spculations. Le chef de lEtat na cit personne, ni Saadani, ni une autre personnalit, ni un parti politique, mais il a en mme temps interpell tout le monde. Il sest adress au peuple et a lanc un appel aux partis politiques et aux candidats afin quils respectent les lois de la Rpublique, loin de toute polmique. Le Prsident a dfendu, dans son message, toutes les institutions du pays et non des personnes. Et il a estim que le comportement, la vision et lunit de laction peuvent influer positivement sur la scne politique. Le FLN adhre au message de Bouteflika et sengage le respecter. En tant que responsable politique, il est de mon devoir de positiver le discours de Bouteflika et de plier la page du pass.


- Abdelkader Bensalah, SG du RND : Bouteflika sadresse tout le monde

Le secrtaire gnral du RND sest flicit du contenu de la lettre du prsident de la Rpublique. Un message qui sadresse, selon lui, aux uns et aux autres. Bouteflika a rappel nous tous que nous avons un rle jouer et que nous sommes tous impliqus, chacun en fonction de ses responsabilits, dans le combat pour la consolidation des acquis et pour le renforcement des capacits de la nation. Le Prsident a rappel que, face ces nouveaux dangers gnrs par la division, la rivalit entre des visions antagonistes, la fitna gnre par des divergences dopinions, nous devons, tous ensemble, en tant que citoyens, retrouver lesprit patriotique vital pour empcher toute atteinte la stabilit de la nation, crit-il dans un communiqu rendu public hier. Bensalah invite, cet effet, ses militants suivre cette voie. 


- Ramdane Taazibt, dput du PT : Bouteflika rappelle lordre ceux qui sen sont pris lANP

Le communiqu du chef de lEtat vise mettre un terme plusieurs dclarations et agissements qui vont dans le sens de la dstabilisation de lEtat. Le PT a appel, plusieurs reprises, le premier magistrat du pays intervenir pour mettre fin la cacophonie, aux attaques contre lEtat et linstitution militaire et pour la clarification de la situation. Bouteflika a ragi et nous sommes satisfaits. Larme est la colonne vertbrale de lEtat et celui qui porte atteinte cette institution porte incontestablement atteinte la nation. Le chef de lEtat la rappel dans son communiqu. Il sest adress tous les partis politiques et personnalits, qui ont, travers leurs dclarations, mis en danger lEtat. Il a rappel galement lordre tout le monde. Bouteflika est all dans la prcision, il a parl dun complot contre larme. Il sagit l dun dsaveu total lencontre de ces hommes politiques, leur tte Amar Saadani, qui a formul des accusations graves contre larme et donne un prtexte lintervention trangre. N. A.

Nabila Amir, Madjid Makedhi

'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Doutes et inquitudes de la classe politique




09:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,