> >

[] [ ]

Crise malienne : Algrie, Burkina, Maroc...

(Tags)
 
le Burkina Faso salue les efforts de l'Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-14 08:18 AM
Algrie-Burkina Faso : Si proche du Brsil Emir Abdelkader 0 2013-11-19 01:56 PM
Algrie - Burkina : qui sont les primates Emir Abdelkader 0 2013-11-18 02:07 PM
Algrie-Burkina Faso : La fivre monte Emir Abdelkader 0 2013-11-18 01:52 PM
Maroc : dcryptage d'une vraie fausse crise gouvernementale Emir Abdelkader 0 2013-06-28 08:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Crise malienne : Algrie, Burkina, Maroc...

Crise malienne : Algrie, Burkina, Maroc... Un mdiateur peut en cacher deux autres

Au dpart, seul le Burkina devait superviser les ngociations avec les groupes arms du Nord. Puis Bamako a appel Alger la rescousse. Et voil que Mohammed VI s'en mle aussi ! Bref, on ne s'entend plus palabrer.
Les deux clichs de l'Agence marocaine de presse ont frapp les esprits. Sur le premier, Bilal Ag Acherif et Mohammed VI se serrent la main, souriants. Sur le second, l'air grave, ils prient. Vtu d'un boubou et d'un turban blancs, les paumes tournes vers le ciel, le secrtaire gnral du Mouvement national de libration de l'Azawad (MNLA) est assis en tailleur la droite du souverain, par d'une tunique couleur sable. "Que d'honneur pour un rebelle !" s'irrite un diplomate sahlien.
En recevant au palais royal de Marrakech, le 31 janvier, le chef de l'aile civile du mouvement irrdentiste touareg, M6 a fait une entre remarque dans la danse des mdiateurs qui entendent jouer un rle au Nord-Mali. Au premier temps de cette valse, le Burkina de Blaise Compaor, que la Communaut conomique des États de l'Afrique de l'Ouest a nomm mdiateur en 2012, tait seul en piste. Puis est arrive l'Algrie, en janvier. "C'est nous qui les avons sollicits", admet Cheick Oumar Diarrah, le ministre malien de la Rconciliation et du Dveloppement des rgions du Nord, charg d'engager les pourparlers.
>> Lire aussi : en visite au Mali, Mohammed VI s'impose dans le processus de rconciliation nationale
Voil plusieurs mois en effet qu'Ibrahim Boubacar Keta (IBK) ne veut plus entendre parler de Compaor pour rgler "sa" crise. Le prsident malien reproche son encombrant voisin non seulement d'hberger Ouagadougou plusieurs chefs de la rbellion, mais en plus d'en tre trs proche. Quant l'Algrie, elle est depuis plusieurs annes la mdiatrice attitre des crises maliennes ; et plusieurs personnes, dans l'entourage d'IBK, ont leurs entres dans ce pays - dont son fils, Karim Keta, et le ministre de la Dfense, Soumeylou Boubye Maga.
Une plateforme commune au MNLA, au HCUA, au MAA et aux milices sdentaires
Ds le dbut, les choses sont claires : Alger a pour mission d'engager "des discussions exploratoires" visant permettre aux diffrents groupes arms du Nord-Mali de s'entendre sur des revendications communes, mais en aucun cas d'aller plus loin. Pour IBK, en effet, il est hors de question que les ngociations aient lieu ailleurs qu' Bamako. Mi-janvier, des reprsentants du MNLA, du Haut Conseil pour l'unit de l'Azawad (HCUA) - tous deux forte dominante touargue -, du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) et de la galaxie des milices sdentaires (Ganda Koy et Ganda Izo notamment) se sont donc retrouvs dans la capitale algrienne. Le 16, ils ont sign une plateforme commune aux contours flous - il y est notamment question du respect de l'intgrit territoriale du Mali. Mais au dernier moment, le patron du MNLA, Bilal Ag Acherif, a refus d'apposer sa signature au projet de communiqu final, au motif que le reprsentant du MAA, un groupe travers par de fortes divisions (comme le MNLA), n'tait pas lgitime. "On croit rver !" s'trangle un diplomate malien.
L'Algrie s'est engage rassembler une nouvelle fois les quatre groupes dans les prochaines semaines.
L'Algrie s'est engage rassembler une nouvelle fois les quatre groupes dans les prochaines semaines. Mais elle a mal pris la volte-face d'Ag Acherif. "Les Algriens parlent d'une interfrence trangre, franaise ou burkinab", indique un mdiateur. Il faut dire que la France est trs rserve sur la capacit de l'Algrie faire la paix au Nord-Mali. Il faut dire, aussi, que ds le dbut, le MNLA tait rticent l'ide de se rendre Alger. Ramtane Lamamra, le ministre algrien des Affaires trangres, avait des positions fort peu favorables aux rebelles lorsqu'il tait commissaire la paix et la scurit de l'Union africaine, jusqu' l'anne dernire. Quant aux services de renseignements algriens, qui chapeautent eux aussi les discussions, ils sont plus proches des Ifoghas - et donc du HCUA - que du MNLA, qu'ils souponnent d'tre instrumentalis par la France.
C'est l qu'intervient M6. Selon un mdiateur de l'ombre, c'est le MNLA qui a sollicit une rencontre avec le souverain. Plusieurs analystes se disent surpris par cette initiative - jamais le Maroc n'avait men de mdiation avec les Touaregs - et voient dans le fait que le roi ait accept de recevoir Ag Acherif une volont de contrecarrer l'hgmonie de l'Algrie dans une rgion o Rabat tente de rasseoir son influence.

Le 31 janvier, Bilal Ag Acherif, secrtaire gnral du MNLA a t reu au
palais royal de Marrakech par Mohammed VI. MAP
Certains y dclent mme la patte du Burkina, qui n'a pas dit son dernier mot. Au lendemain de la signature de la plateforme Alger, Compaor a dpch Djibrill Bassol, le ministre des Affaires trangres, auprs d'IBK. Le premier a rappel que cette crise avait dj un mdiateur. Le second a rtorqu que le Mali ne rcusait pas le Burkina mais entendait se rapproprier le dossier.
>> Lire aussi "Diplomatie : le Maroc, de Laayoune Tombouctou"
Le Burkina a-t-il tent de court-circuiter la mdiation algrienne en impliquant le Maroc ? L'axe Rabat-Ouaga fonctionne bien, et il se trouve que l'un des conseillers de Compaor, charg notamment de faire le lien avec les Touaregs, effectue souvent le dplacement au Maroc. Rcemment, ce mme conseiller (qui n'a pas toujours t en bons termes avec les services algriens) a d'ailleurs reu Ag Acherif dans sa demeure Ouagadougou. Pourtant Bamako, on affirme qu'il n'y a aucun malaise. "Ds qu'il a t sollicit par le MNLA, M6 a appel IBK pour lui demander s'il devait les recevoir, affirme un collaborateur du prsident malien. IBK a dit oui, parce qu'il pense qu'il faut encourager toutes les bonnes volonts. Le roi a donc vu Ag Acherif et, selon ce que nous savons, il lui a fait comprendre qu'il n'avait d'autre choix que de ngocier."
M6 devrait effectuer la prire du vendredi Tombouctou

M6 et IBK sont en trs bons termes, rappelle-t-on au Mali. Il est d'ailleurs prvu que le souverain, qui a entam mardi 18 fvrier une visite de cinq jours au Mali aprs y avoir dj pass trois jours en septembre, effectue la prire du vendredi Tombouctou. "Il n'y a pas d'embrouille, Alger garde la main sur les discussions exploratoires", assure un diplomate malien, qui a bon espoir que les pourparlers dmarrent dans les prochaines semaines. Pour cela, il faudra que les groupes insurrectionnels trouvent enfin un terrain d'entente ; que leur dsarmement, exig par IBK, soit effectif ; et qu'il n'y ait pas de nouvelles interfrences dans la mdiation.

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Crise malienne : Algrie, Burkina, Maroc...




10:21 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,