> >

[] [ ]

procs des journalistes d'Al-Jazira accuss de soutenir les islamistes

(Tags)
 
Procs en appel de 16 policiers accuss de corruption Emir Abdelkader 0 2014-02-14 09:32 PM
Arrestation dun Egyptien pour envoi de photos al-Jazira Emir Abdelkader 0 2014-02-10 07:45 AM
Deux journalistes d'Al-Jazira arrts par la police gyptienne Emir Abdelkader 0 2013-12-31 01:34 PM
Le chanteur Rda Sika et 12 autres co-accuss devant les juges Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:18 PM
Maroc : Lourdes peines pour les accuss sahraouis Emir Abdelkader 0 2013-02-17 02:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
procs des journalistes d'Al-Jazira accuss de soutenir les islamistes

Égypte : procs des journalistes d'Al-Jazira accuss de soutenir les islamistes

Au Caire s'ouvre jeudi le procs de journalistes du rseau satellitaire du Qatar Al-Jazira, dont quatre trangers. Ils sont accuss d'avoir diffus de fausses informations et de soutenir les islamistes.
Sur le banc des prvenus jugs jeudi 20 fvrier au Caire, l'Australien Peter Greste et l'Égypto-canadien Mohamed Fadel Fahmy, tous les deux accuss par le Parquet d'avoir manipul des images et de soutenir le mouvement des Frres musulmans. Ces derniers ont t bannis par les autorits installes par l'arme aprs la destitution et l'arrestation en juillet du prsident Mohamed Morsi, qui fut membre de la confrrie.
>> Lire aussi : le procs du prsident destitu Morsi ajourn au 23 fvrier
Aprs la destitution de l'ancien prsident islamiste, la justice a ferm l'antenne gyptienne d'Al-Jazira, Al-Jazira Mubasher Misr, et plusieurs journalistes de la chane ont t arrts. Paralllement, les relations entre l'Égypte et le Qatar se sont tendues, Le Caire accusant Doha de soutenir les Frres musulmans., tandis que, de son ct l'mirat gazier du Golfe reproche aux nouvelles autorits gyptiennes leur violente rpression des partisans de l'ancien prsident qui a fait plus d'un millier de morts en sept mois.
Le Parquet a annonc que 20 "journalistes d'Al-Jazira" vont tre jugs devant la cour criminelle du Caire, huit des prvenus tant dtenus et les 12 autres recherchs par les autorits.
Parmi eux, 16 Égyptiens sont accuss d'appartenance une "organisation terroriste" et quatre trangers - deux Britanniques, un Australien et une Nerlandaise - de leur avoir fourni "argent, quipements et informations" afin de "diffuser de fausses nouvelles" faisant croire une "guerre civile dans le pays".
La chane Al-Jazira a dnonc des accusations "infondes" affirmant que seuls neuf des accuss travaillaient pour elle.
Peter Greste, Mohamed Fadel Fahmy et le journaliste gyptien Baher Mohamed ont t arrts le 29 dcembre dans un htel du Caire o ils avaient install un bureau improvis. La journaliste nerlandaise Rena Netjes, cite dans cette affaire, a, elle, fui l'Égypte le 4 fvrier en affirmant n'avoir jamais travaill pour Al-Jazira.
"Prisonniers d'opinion"
Dans un contexte de forte tension entre anti et pro-Morsi, marqu par la violente rpression de l'arme contre ces derniers, des organisations de dfense des droits de l'Homme ainsi que l'ONU ont galement dnonc une campagne de rpression contre les mdias.
Ds l'annonce des accusations, Amnesty International, parlant de "prisonniers d'opinion", a dplor un "revers majeur pour la libert de la presse" qui "envoie le message effrayant qu'aujourd'hui, une seule version des faits est acceptable en Égypte : celle autorise par les autorits".

À la veille de l'ouverture du procs, l'Institut international de la presse (IPI) a demand aux autorits judiciaires d'abandonner les charges de "terrorisme" et "de librer immdiatement" les journalistes.
Selon les conclusions d'une visite de l'IPI en Égypte du 25 au 29 janvier, les forces de scurit ont "systmatiquement" accus les journalistes d'aide au terrorisme et de diffusion de fausses nouvelles, "dans le but d'effrayer tous les journalistes et d'entraver une couverture indpendante".
Manifestation Londres
Reporters sans frontires a dnonc un "harclement l'encontre d'Al-Jazira", estimant que "cet acharnement ne faisait que renforcer le clivage" en Égypte.
Outre la menace d'un procs, de nombreux journalistes rapportent avoir t pris partie par des foules les accusant d'tre pro-Frres musulmans. Trois reporters de la chane publique allemande ARD avaient ainsi t attaqus aux cris de "tratres" et de "suppt des Frres musulmans".
Dans une lettre crite depuis sa cellule, le journaliste Greste affirme que "l'État ne tolrera aucune voix dissidente, que ce soient les Frres musulmans ou tout autre critique. Les prisons dbordent de tous ceux qui se sont opposs ou ont dfi le gouvernement".
Pour un haut responsable gouvernemental "ce ne sont pas des journalistes mais des militants pro-Frres musulmans".
À Londres, une cinquantaine de personnes ont manifest mercredi devant l'ambassade d'Égypte pour rclamer la libration immdiate des journalistes. "Être un journaliste n'est pas un crime", "le journalisme n'est pas du terrorisme", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par des manifestants, dont certains taient symboliquement billonns avec du ruban adhsif.

(Avec AFP)

jeuneafrique1 on Facebook


 

()


: 1 ( 0 1)
 

procs des journalistes d'Al-Jazira accuss de soutenir les islamistes




12:34 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,