> >

[] [ ]

Les directives du prsident Bouteflika nauront de sens...

(Tags)
 
Le prsident Bouteflika appelle les citoyens... Emir Abdelkader 0 2014-02-19 10:28 AM
Tous ceux qui rvent de prendre la place de Bouteflika auront le vertige prochainement Emir Abdelkader 0 2014-02-10 11:50 AM
Le Prsident Bouteflika flicite son homologue tunisien Emir Abdelkader 0 2014-02-08 04:29 PM
que le prsident Bouteflika dcide en son me et conscience Emir Abdelkader 0 2014-01-02 11:54 PM
Ltat de sant du prsident Bouteflika Emir Abdelkader 0 2012-09-09 04:43 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les directives du prsident Bouteflika nauront de sens...

Les directives du prsident Bouteflika nauront de sens quune fois que ses intentions seront connues

La multiplication des dclarations du prsident de la Rpublique, aprs un long silence, sont peut-tre le signe que les tractations en vue de la prochaine prsidentielle ont abouti un accord sur un candidat consensuel pour succder Bouteflika. Pour autant, les directives du Prsident au gouvernement et aux diffrentes institutions enjointes dassurer un scrutin propre et honnte sont plonastiques. A qui le chef de lEtat sadresse-t-il, en dfinitive ? Au Premier ministre, aux ministres de lIntrieur et de la Justice, au prsident du Conseil constitutionnel et au chef dtat-major de lANP. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, sest dplac dest en ouest et du nord au sud, vantant, dans les quarante-huit wilayas quil aura visites, les bienfaits des trois mandats du prsident Bouteflika, grce qui lAlgrie a retrouve sa stabilit et a connu un boom conomique jamais gal, pour rsumer ses discours durant ses priples travers le pays. Sans sengager dans la voie risque du quatrime mandat, Abdelmalek Sellal a nanmoins servi damplificateur un prsident sans voix depuis plusieurs mois, tout en vitant de lui faire de lombre, le portrait de Bouteflika trnant toujours au-dessus de sa tte, o quil aille. Le ministre de lIntrieur, Tayeb Belaz, est un parmi les plus fidles hommes de Bouteflika. Nomm la tte du Conseil constitutionnel, il aurait cri la face de ceux qui auraient voqu larticle 88 que jamais il ne trahirait la confiance que le Prsident a place en lui. Selon certaines indiscrtions, il aurait t jusqu len informer ou informer ses proches , provoquant ainsi sa colre, au point quil prt un certain nombre de dcisions unilatrales diversement interprtes par lopinion publique. Le ministre de la Justice, Tayeb Louh, sans envergure mais nanmoins ambitieux, doit sa longvit au sein du gouvernement, comme certains de ses collgues, sa loyaut au clan prsidentiel qui il voue allgeance et discipline. Sa dsignation la tte du dpartement de la Justice o il a succd Mohamed Charfi, avait t dcrypte comme une volont du prsident Bouteflika dtouffer les affaires de corruption, notamment le lourd dossier Sonatrach, dans lequel est impliqu lancien ministre de lEnergie, Chakib Khelil. Les multiples dmentis et assurances de Tayeb Louh nont pas convaincu quant sa capacit et sa disposition continuer le travail de son prdcesseur, cause duquel il (Mohamed Charfi) avait t remerci. Il faudra attendre laprs-Bouteflika pour esprer voir enfin la justice se saisir des cas dont lcho est parvenu la rue et qui impliquent le ministre actuel des Transports et le secrtaire gnral du FLN, entre autres. Le prsident du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, passe dun poste un autre, sans que les fonctions quil occupe aient quelque lien logique entre elles. Cest ainsi quil assumera, au tout dbut du premier mandat prsidentiel, le portefeuille des finances au moment o clata laffaire Khalifa. Son aveu dinexprience Jai t naf, avait-il avou , lui valut dtre nomm, plus tard, aux Affaires trangres, o il marquera son passage par une diplomatie sans entrain. Il sera, dailleurs, vite effac par son successeur, Ramtane Lamamra, qui redonnera vie ce ministre de souverainet, vitrine de lAlgrie. De la diplomatie, Mourad Medelci est propuls au Conseil constitutionnel, devenant ainsi le personnage par qui devra passer la validation dfinitive du scrutin davril prochain. Quant au chef dtat-major, Ahmed Gad-Salah, nomm vice-ministre de la Dfense nationale tout en ayant la haute main sur les troupes, il a prouv, par ses tte--tte exclusifs avec le prsident de la Rpublique, quil tait devenu lhomme le plus cout par Bouteflika depuis laudience du Val-de-Grce. Des observateurs avertis lui prtent des vellits hgmoniques, mais son sort est directement li la dcision du prsident sortant de rempiler ou de se retirer du pouvoir ; son niveau intellectuel limit et son ge avanc ne le prdestinent pas demeurer ce poste sensible au-del du rgne de Bouteflika. Aussi, en adressant ses directives aux responsables concerns par la gestion de llection prsidentielle davril, le chef de l'Etat prche-t-il des convaincus qui nattendant que son signal pour agir dans le sens quil voudra. Lesquelles directives nauront, donc, un sens quune fois que ses intentions seront connues.

M. At Amara





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les directives du prsident Bouteflika nauront de sens...




09:55 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,