> >

[] [ ]

Lambassadeur de France Rabat convoqu aux Affaires trangres

(Tags)
 
Un ancien ministre des Affaires trangres apporte son soutien Ali Benflis Emir Abdelkader 0 2014-02-17 11:16 PM
Le Maroc convoque lambassadeur dAlgrie Rabat Emir Abdelkader 0 2014-01-29 11:36 AM
Le ministre marocain des affaires trangres prsente des excuses officielles Emir Abdelkader 0 2013-11-02 03:39 PM
Algrie : Le ministre des Affaires trangres lance son nouveau site web Emir Abdelkader 0 2013-10-09 02:48 PM
Remaniement ministriel mercredi, les Affaires trangres et lIntrieur concerns Emir Abdelkader 0 2013-09-11 11:41 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Lambassadeur de France Rabat convoqu aux Affaires trangres

Lambassadeur de France Rabat convoqu aux Affaires trangres


Mme Mbarka Bouaida, ministre dlgue aux Affaires trangres et la Coopration (MAEC) a convoqu, vendredi soir au sige du ministre, lambassadeur de France Rabat, Charles Fries.
Mme Mbarka Bouaida, ministre dlgue aux Affaires trangres et la Coopration (MAEC) a convoqu, vendredi soir au sige du ministre, lambassadeur de France Rabat, Charles Fries, "pour lui signifier la protestation vigoureuse du Royaume du Maroc, la suite des informations faisant tat dune plainte contre le Directeur gnral de la surveillance du territoire (DGST) pour une prtendue complicit de torture au Maroc".
Un communiqu du ministre des Affaires trangres et de la Coopration indique que Mme Bouaida a, en outre, prcis que "le Maroc rejette, catgoriquement, aussi bien la procdure cavalire et contraire aux usages diplomatiques utilise et davantage encore les cas judiciaires, sans fondements, voqus".
La ministre dlgue a affirm que "cet incident grave et indit dans les relations entre les deux pays est de nature porter atteinte au climat de confiance et de respect mutuel qui a, toujours, exist entre le Maroc et la France".
Le Royaume du Maroc, ajoute le communiqu, "exige, avec insistance, que des explications urgentes et prcises soient donnes cette dmarche inadmissible et que les responsabilits soient identifies".
Lambassade du Maroc en France a exprim vendredi "son tonnement face labsurdit" dune affaire rapporte rcemment par lagence de presse franaise AFP, qui a affirm quune association demande laudition du Directeur gnral de la Surveillance du Territoire (DGST) au sujet dune prtendue complicit de torture au Maroc.
"LAmbassade du Royaume du Maroc Paris exprime son tonnement face labsurdit de cette affaire, aussi bien au niveau de la procdure adopte quau niveau des cas judiciaires voqus", indique la reprsentation diplomatique marocaine dans un communiqu parvenu vendredi soir la MAP.
"En effet, sagissant de la procdure, la rapidit dconcertante avec laquelle cette affaire a t traite, son mode de mdiatisation, la violation des rgles et usages diplomatiques universels et le non-respect des conventions entre les deux pays, suscitent de nombreuses interrogations sur les motivations relles de cette affaire et ses vritables commanditaires" souligne la mme source.
Ainsi, ajoute-t-on, "cest par voie de presse que cette ambassade et le DGST ont appris lexistence de cette plainte et que sept policiers staient rendus le mme jour la rsidence de lambassadeur du Royaume du Maroc pour notifier une convocation manant dun juge dinstruction au DGST.
"Cette forte prsence policire est intervenue curieusement un moment o le ministre de lIntrieur du Maroc, en visite officielle en France, tait en runion la rsidence avec plusieurs journalistes", indique l'ambassade pour qui "cette dmarche est pour le moins indite eu gard aux procdures de coopration judiciaires en vigueur entre le Maroc et la France, et couramment appliques" Elle dplore que le recours au canal diplomatique "a t dlibrment ignor".
"La DGST nullement concerne"
"Pour ce qui est des cas voqus par la mme dpche, ils concernent des affaires dans lesquelles la DGST, conformment ses attributions, na t nullement et de quelque manire que ce soit concerne , note le communiqu, faisant savoir que Adil Lamtalsi, un franco-marocain, avait t interpell dans la rgion de Tanger le 3 octobre 2008 par la Gendarmerie Royale pour avoir commandit une expdition de 1.601 kg de chira et quil avait t condamn 10 ans de prison ferme et transfr le 16 avril 2013 la prison de Villepinte en France pour purger le reliquat de sa peine .
"Sa ligne de dfense, qui reposait sur de prtendus enlvements et torture, na pas t retenue par la justice. Adil Lamtalsi est galement poursuivi en Espagne pour une opration de livraison de 500 kg de Chira Huelva en juin 2008 et avait dj t condamn en France pour coups et blessures en 1998 5 mois de prison", rappelle le communiqu.
Concernant le cas de Ennama Asfari, lambassade prcise quil sagit d'un citoyen marocain, qui purge actuellement une peine demprisonnement de 30 ans, "pour son implication majeure dans des faits ayant occasionn, en 2010, lassassinat de 11 lments des forces de l'ordre (Gendarmerie Royale et Forces Auxiliaires), lors du dmantlement pacifique du camps de Gdim Izik prs de la ville de Laayoune, dont certains ont t sauvagement gorgs et leurs dpouilles sujettes toutes sortes de profanation" .
"Cet individu avait t interpell par la gendarmerie royale, jug lors dun procs public, qui sest droul en prsence de nombreux observateurs internationaux, et suivant toutes les garanties du procs quitable", relve le communiqu, notant que lors du traitement judiciaire de son affaire, "il avait reconnu les faits qui lui sont reprochs n'a, aucun moment, fait tat devant le juge d'instruction et la cour des prtendus svices qu'il aurait subis" et que "toutes les tapes de linstruction de ce dossier ont t menes par le tribunal militaire".
"Lambassade du Royaume du Maroc tout en exposant ces faits lopinion publique, affirme sa pleine dtermination faire toute la lumire sur les soubassements de cette affaire. De son ct, le DGST se rserve le droit de recourir tous les moyens lgaux pour lever toute quivoque et rparer tout prjudice quil aurait subi", conclut le communiqu.





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lambassadeur de France Rabat convoqu aux Affaires trangres




09:49 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,