> >

[] [ ]

LEurope ne simplique en faveur daucun candidat en Algrie

(Tags)
 
Le chef de la Minusma salue le rle de lAlgrie en faveur de la paix et de la rconciliation au Mal Emir Abdelkader 0 2014-01-10 06:31 PM
Attaque de Benghazi : un ex-dtenu de Guantanamo serait impliqu Emir Abdelkader 0 2014-01-08 01:41 PM
Abdelmalek Sellal : aucun soldat algrien ne franchira la frontire Emir Abdelkader 0 2013-12-09 03:13 PM
Le groupe salafiste Ansar Ashariaa impliqu dans le terrorisme Emir Abdelkader 0 2013-05-20 03:07 PM
Bouteflika na aucun intrt protger ceux qui lont trahi Emir Abdelkader 0 2013-04-11 02:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool LEurope ne simplique en faveur daucun candidat en Algrie

Marek Skolil Algeriepatriotique : LEurope ne simplique en faveur daucun candidat en Algrie



Algeriepatriotique : Nous constatons que les pays de l'Union europenne font montre de beaucoup de souplesse dans la dlivrance des visas, de toutes catgories, y compris de long sjour, ces derniers mois. A quoi ce revirement est-il d ?
Marek Skolil : Je vous rappelle que les entres et les sorties sur les territoires des pays membres sont rgies par la loi de ces pays en question. Nos amis algriens nous ont fait des reproches sur la forteresse Europe et les limitations concernant les citoyens algriens dans leur dplacement en Europe. Je sais que suite cela beaucoup de pays ont multipli leurs efforts pour le traitement de visas et ce sont les pays membres qui nous disent que le nombre des dossiers de visa traits est en augmentation. Mais encore une fois, il faut bien comprendre lUnion europenne nest pas la premire autorit dans ce domaine, car il y a des autorits nationales, et nous ne pouvons que nous rjouir quil y ait des amliorations depuis quelques annes.
Il y a eu le processus de Barcelone, la politique europenne de voisinage... Quelle autre forme de rapprochement peut-on envisager sur le moyen terme entre les pays de l'UE et ceux de la rive sud de la Mditerrane ?
En plus du cadre de coopration qui existe dj entre lAlgrie et lUE, dans tous les secteurs, le rapprochement a bnfici dune valeur ajoute, celle de la nouvelle politique europenne de voisinage qui consiste nous mettre autour dune table, avec chaque pays, y compris lAlgrie qui en a exprim le souhait dans un nouveau cadre de voisinage pour ngocier un plan daction. Nous y sommes en plein dedans et nous sommes en train davancer dans les ngociations. Nous avons, certes, quelques tapes franchir, mais comme la si bien exprim M. Mokrani, reprsentant du ministre des Affaires trangres le souhait de lAlgrie de clore les ngociations bientt, ce qui est notre souhait aussi, nous permettra de dfinir un certain nombre de priorits. Ce nest pas moi de vous dire quelles sont ces priorits, cela doit tre dfini par les ngociations, certaines sectorielles et dautres dans un domaine plus gnral comme la gouvernance. Mais il faut se mettre daccord, a se fait dans le cadre de ce quon appelle la ngociation dun plan daction.
Le programme dchanges universitaires Erasmus Mundus-El Idrissi entre les pays de lUnion europenne et ceux du sud de la Mditerrane sera-t-il largi au niveau de la graduation limage du programme Erasmus ?
Je ne peux pas vous donner des dtails. Je sais que ce programme marche trs bien et quil est populaire dans les pays du voisinage. Nous avons parl, ce matin, des modifications que la commission de la nouvelle priode qui commence maintenant va apporter ce programme. Et si je ne me trompe pas, il est clair que lobjectif est celui daugmenter le volume des changes.
Le dmantlement tarifaire, prvu en 2017 entre l'Algrie et l'UE dans le cadre de l'Accord d'association, est report 2020. Ce dmantlement a dj eu pour consquence une perte de recettes pour le Trsor quivalent 3 milliards de dollars et suscite de graves proccupations, selon lancien ministre de lIndustrie, sur le devenir de l'conomie algrienne, puisquun grand nombre d'entreprises algriennes, qui n'arrivent pas faire face la concurrence des produits europens qui seront imports, libres de taxes douanires, sont menaces de disparition. Nous avons limpression que quels que soient ces accords, ils ne profitent quaux pays du Nord au dtriment de ceux du Sud
Je vous remercie pour votre franchise en me posant cette question, que nous posent dailleurs beaucoup dAlgriens, pas seulement au niveau officiel, et mme des hommes daffaires. Je pense quil faut clarifier ce malentendu. Laccord dassociation, qui a t ngoci en 2002 et qui est entr en vigueur en 2005, et que nous avons mis en application pour tout ce quil pouvait rapporter de positif pour lAlgrie afin de permettre celle-ci dentrer dans le programme de coopration avec lUnion europenne, nest pas seulement un accord commercial, cest un accord qui a plusieurs volets : il y a le volet politique, le volet commercial qui se rsume la cration, selon un chancier prvu, de la zone de libre-change entre lAlgrie et lUE pour favoriser les changes et le volet coopration, dont nous parlons aujourdhui et qui permet lAlgrie de profiter de tous les programmes que lUE met la disposition des pays voisins et pays associs pour nous rapprocher, et jinsiste sur cette notion de rapprochement. Maintenant, vous me dites quil y a des pertes de recettes, etc., il faut dj regarder quelle est la structure du commerce de lAlgrie avec le monde et lUE. Si vous regarder bien ces chiffres-l, il est faux de dire que laccord dassociation aurait avantag lUE par rapport aux autres exportateurs vers lAlgrie. Car si vous regardez la part de lUE dans les changes commerciaux, compars ceux qui existaient avant laccord, elle reste plus au moins au mme niveau, aux environs de 54% 58%, et cest la mme proportion en 2002 et 2005. Ça veut dire que la part de lUE na pas augment suite laccord de lassociation. Ce qui a augment est le volume total des importations algriennes et cela est d la structure de lconomie algrienne qui est comme vous le savez trs dpendante des hydrocarbures. Pour quon puisse raliser le plein potentiel de laccord dassociation, dans notre intrt commun, il y a ce volet de coopration et le volet rforme quon devrait accompagner. Sur ce plan, nous avons ralis des avances trs importantes dans certains domaines. Pour fortifier lconomie algrienne, lUE a mis en place une srie de programmes qui sappelle lappui de la mise en place de laccord dassociation, ddi concrtement au soutien des PME. Mais il reste des dfis qui doivent tre relevs par lAlgrie elle-mme. Et je pense que lEtat algrien y travaille, puisque nous assistons ces jours-ci la rencontre de la tripartite qui englobera, entre autres, ces questions avec les partenaires conomiques. Et ce qui est important, cest ce que nous essayons de nous placer dans la complmentarit avec les politiques qui sont dcides par le gouvernement algrien et je crois que lorsquon regarde le pacte conomique et social qui a t adopt hier, vous trouverez des orientations par rapport auxquelles nous avons des programmes qui sont dj en cours et sur lesquels nous sommes tout fait prts apporter des modifications afin daugmenter cette complmentarit entre les politiques algriennes et la coopration technique avec lUE.
LUnion europenne maintient que les colonies sont illgales au regard du droit international, elles constituent un obstacle linstauration de la paix et elles risquent de rendre impossible une solution deux Etats. Dans le mme temps, elle importe quinze fois plus de marchandises des colonies illgales israliennes que des Palestiniens. Comment expliquez-vous cette contradiction dans la politique de lUnion europenne ?
Nos relations avec les territoires palestiniens et avec Isral ne se rduisent pas nos changes commerciaux. Nous avons des changes avec les deux parties, et vous savez quil sagit dun conflit qui dure depuis trs longtemps. Notre volont est de soutenir et dencourager toute solution qui sera ngocie par les deux parties et nous sommes cest important de le souligner quand vous parlez de ces chiffres-l le premier bailleur de fonds qui soutient lautorit palestinienne. Je crois que notre volont de contribuer la solution est non lapprofondissement du conflit qui existe est relle. Il faut retenir cela, car il est tout fait connu que lUE a une place privilgie dans le soutien lautorit palestinienne. Je ne sais vraiment pas comment se fait la nomenclature de codification des importations entre ces pays et lUE, je ne suis pas spcialiste de la question. Mais ce qui est important de comprendre cest que nous avons une politique qui se veut quitable par rapport aux deux parties. Nous avons des relations commerciales avec Isral, mais, aussi, des relations commerciales avec lautorit palestinienne que nous soutenons plus que tous les autres bailleurs de fonds dans le monde.
Le trs contest accord de pche conclu entre lUnion europenne et le Maroc, qui inclut les eaux territoriales du Sahara Occidental dans son champ dapplication, contrevient aux principes du droit international et ne prend pas en compte les intrts du peuple sahraoui. Comment une telle validation a-t-elle t accorde en dpit des considrations juridiques telles que dfinies par le droit international et par les rgles jurisprudentielles ?
Ma rponse est trs simple. Mme la plus petite dcision de lUE ne peut pas se faire sans passer par des tudes pralables trs nombreuses de tous les aspects juridiques de nos dcisions. En interne et en externe, la dcision passe par un contrle extrmement rigoureux de tous les aspects juridiques. Donc, si nous avons procd, dans le cadre du droit international et dans le cadre aussi de nos propres normes de fonctionnement qui sont extrmement dures juridiquement, et/ou aucun pays membre de lUE ne peut vraiment influencer une dcision dun point de vue juridique pour quon se retrouve dans lillgalit, la dcision de signer laccord avec le Maroc, croyez-moi quelle a t prise sur la base danalyses juridiques dont lUE et la Commission europenne disposaient au moment de cet accord. Ce qui veut concrtement dire quil y a dans laccord des garde-fous et des articles qui garantissent que la gestion de ses aspects respecte les intrts de toutes les parties concernes, dont le peuple sahraoui. Si une telle clause ntait pas conclue dans laccord, je vous le garantis, le Parlement europen ne laurait jamais approuv.
Dans une interview accorde au journal marocain Libration, Alem Menouar, ambassadeur du Maroc auprs de lUnion europenne, a dvoil le rle jou des diplomates non tatiques, selon son expression, avant le vote pour cet accord ? Comment une diplomatie parallle peut-elle influer sur une institution aussi prestigieuse que lUE ?
Honntement, je mabstiendrais de commenter les dclarations dautres diplomates. Je ne sais pas concrtement de quoi il sagit. Ce que je peux vous dire, par contre, cest que dans tout environnement international, dans lequel nous nous situons actuellement, il y a tous les niveaux de relations existantes. Aujourdhui, la diplomatie nest plus seulement laffaire des gouvernements. Cest toujours la partie principale, mais quand vous regardez, par exemple, les grandes ngociations internationales sur les questions quon appelle questions horizontales, vous avez un nombre important dacteurs internationaux qui participent aux relations internationales. Je vous rponds sur un plan gnral, parce que je nai aucune connaissance de ce dont vous venez de me parler. Il ny a rien de choquant ce que dans les relations entre pays, il y ait des acteurs non tatiques qui essaient dinfluer sur ces relations.
Comment lUnion europenne peroit-elle le contexte politique en Algrie la veille des lections prsidentielles ?
Nous sommes extrmement attachs nos relations avec lAlgrie qui est un partenaire stratgique dans la rgion. Nous sommes respectueux de lordre constitutionnel et de la vie politique algrienne, mais ce nest pas un domaine dans lequel nous nous impliquons.
Votre accord dassociation parle de coopration dans le domaine politique...
Oui, effectivement, lors des dernires lections, nous tions invits par lAlgrie pour envoyer une mission dobservateurs. Je ne suis pas en train de dire que nous navons pas de relations politiques avec lAlgrie, mais les lections dans tous les pays du monde se font par la volont des peuples concerns et, en dpit de ce que dit la presse algrienne parfois, ce ne sont pas les lecteurs de Pittsburg, de Toulouse o de Carlsbad qui votent lors de ces lections.
LUE soutient-elle la candidature du prsident sortant ?
Je nai absolument rien vous dire par rapport cela, car lUE ne travaille pas ainsi. Nous ne nous impliquons pas en faveur dun candidat ou dun autre. Ce nest pas dans les pratiques de lUE.


Entretien ralis par Mohamed El-Ghazi





 

()


: 1 ( 0 1)
 

LEurope ne simplique en faveur daucun candidat en Algrie




05:39 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,