> >

[] [ ]

Les mdias trangers se dchanent

(Tags)
 
Les mdias sont les premiers mcanismes de destruction massive Emir Abdelkader 0 2013-11-30 02:52 PM
Les mdias lourds mettent le paquet Emir Abdelkader 0 2013-11-19 01:59 PM
Les mdias gyptiens accapars par la crise : zapping anxiogne Emir Abdelkader 0 2013-10-09 02:32 PM
Les mdias occidentaux dcouvrent les dcapitations en Syrie Emir Abdelkader 0 2013-09-14 03:01 PM
Syrie : les groupes arms composs 80% de mercenaires trangers Emir Abdelkader 0 2013-04-27 03:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les mdias trangers se dchanent

Bouteflika et le quatrime mandat : Les mdias trangers se dchanent


Surprise, incomprhension, moquerie Les mdias trangers traitent le sujet sous tous les angles et saccordent sur le fait que Bouteflika, grandement affaibli par la maladie, ne peut pas srieusement prtendre un autre mandat la tte de lEtat.


Le Canard enchan, lhebdomadaire satirique franais qui parat chaque mercredi, samuse en une : En Algrie, le jeune cest seulement le ramadan. En surtitre : Malgr ses ennuis de sant, Bouteflika se prsente 77 ans pour la 4e fois Mais le sait-il vraiment ?, sinterroge, ironique, le journal qui voque le crpuscule sovitique. Une grande partie des Algriens touffe sous le rgime de la grontocratie et la corruption institutionnelle, ajoute-t-il dans un article au titre interrogatif : Bouteflika, Algrien changer ?
Sur la mme lance, Le Petit Journal, une mission de Canal+, blague sur la candidature du chef de lEtat algrien et sur sa main droite quil bouge chaque audience. Yann Barths se lche et appuie son propos par des images de Bouteflika, le visage fig et blme. La salle rit aux clats.


Le fantme dAlger

Mieux, un mini-sketch est mont pour montrer la manire de rendre dynamique un candidat assis sur un fauteuil roulant. Attention, il va tomber !, dit lun deux. Jai un coussin, crie lautre. Il est donc facile dcrire un scnario pour un mini-sketch tl pour se moquer dun Prsident qui semble saccrocher au pouvoir. La matire est prte et les ides ne manquent pas ! Dailleurs, Le Petit Journal promet une suite ce premier mini-sketch.

Yves Threard, journaliste mdiatique du Figaro, sur LCP (chane parlementaire franaise) trouve dramatique la mainmise du FLN sur un pays dont la majorit de la population est jeune. Le Parisien, quotidien franais, parle du fantme dAlger, faisant allusion leffacement de Bouteflika de la scne publique depuis plusieurs mois.
Le Figaro publie un autre article : Prsidentielle algrienne : Bouteflika encore et toujours. Les opposants et les partis politiques qui ont choisi de boycotter le scrutin sinquitent dj de lavenir de lAlgrie sous un Prsident qui nest pas en mesure de gouverner, relve le journal franais de droite.

Al Arabiya.net, site de la chane dinformation continue base Duba, estime que la candidature de Bouteflika divise la classe politique en Algrie. Des partis algriens voquent la mascarade lectorale, lit-on sur ce site. M. Bouteflika et le danger de la stagnation est le titre dun ditorial du quotidien franais Le Monde. Le prsident Bouteflika peut-il parler ? Peut-il gouverner ? Les Algriens se posent ces questions (...). Les Algriens ne sont ni sourds ni aveugles. Ils voient, ailleurs dans le monde, des dirigeants lus balays en quelques semaines et dcouvrent dans leurs mdias de multiples scandales de corruption. La fracture entre le Prsident, us par le pouvoir et la maladie, et une population jeune ne fait que saggraver, soutient Le Monde.

Les doutes des confrres arabes

BBC arabic et Skynews arabia, chanes britanniques dinformation, Nile News, station de tlvision gyptienne, Al Jazeera, chane qatarie dinformation, France 24, Al Arabiya, Al Magharibia, Africa 24 se sont toutes interroges dans leurs commentaires, dbats et analyses sur la capacit physique du prsident Bouteflika gouverner pour cinq autres annes.
Le site web aljazeera.net analyse la polmique suscite par lannonce de la candidature de Bouteflika et revient sur les doutes exprims par lopposition sur la rgularit de la prochaine prsidentielle.

Lenjeu, selon Le Figaro, serait laprs-17 avril 2014. Le problme, cest quaucun ple du pouvoir ne peut, ou ne semble vouloir, se dresser contre un nouveau quinquennat, estime le journal.
The Washington Post, journal amricain, reprend une dpche de lAssociated Press (AP) qui relve que le pouvoir en Algrie est entre les mains dun petit groupe de gnraux puissants qui fonctionnent selon la rgle du consensus. Beaucoup dofficiels et danalystes ont exprim leurs doutes sur lopportunit dun 4e mandat pour Bouteflika () avec son apparente infirmit, estime AP, qui voque les dfis scuritaires dans le Sahel. Associated Press revient galement sur lappel au boycott de la prsidentielle lanc par le RCD, le MSP et Ennahda. Les Algriens sattendaient ce que son troisime mandat soit le dernier. Les voil prsent pris de court par leur Prsident qui, absent de la scne publique depuis deux ans et souffrant au possible, ose se prsenter pour cinq annes supplmentaires (). Bouteflika ne fait pas lunanimit dans la socit algrienne, contrairement ce que laisse entendre le Premier ministre, qui justifie sa candidature par une demande insistante de la socit civile. Publiquement absent depuis deux ans, les Algriens ne lui accordent pas leur confiance, crit Jean-Marc de Jaeger sur le blog de Mediapart, le site dinformation franais. Le journaliste rappelle les titres de certains journaux comme le quotidien de gauche LHumanit : Si, si, Bouteflika va bien !

Le quotidien Al Charq Al Awsat, bas Londres, reprend luniversitaire algrien Mohand Arezki Ferrad qui estime que la nouvelle candidature de Bouteflika profite dabord aux rentiers qui veulent sauvegarder leurs privilges. Al Arab, autre journal bas Londres, voque la dception cause par la dcision de Bouteflika de briguer un quatrime mandat. Une dcision qui a surpris les Algriens et la classe politique. Une classe qui esprait lmergence de nouvelles ttes sur la scne politique, note le journal.


Fayal Mtaoui





'El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les mdias trangers se dchanent




01:39 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,