> >

[] [ ]

Lappel de Hamrouche aux jeunes gnraux

(Tags)
 
Maroc : Mohammed VI, l'appel du Sud Emir Abdelkader 0 2014-02-24 12:21 PM
Hamrouche ne se prsentera que si l'Arme fait appel lui Emir Abdelkader 0 2014-02-19 11:41 AM
Les gnraux marocains jubilent Emir Abdelkader 0 2014-02-10 08:53 AM
Prsidentielle algrienne : les gnraux rentrent dans le rang Emir Abdelkader 0 2014-02-01 04:36 PM
La riposte des jeunes Emir Abdelkader 0 2013-03-31 10:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-02-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Lappel de Hamrouche aux jeunes gnraux

Lappel de Hamrouche aux jeunes gnraux




Je ne demande ni un coup dEtat ni ce que larme empche Bouteflika de se prsenter.


Lors de sa confrence de presse ce jeudi 27 fvrier lhtel Essafir (ex-Aletti), Mouloud Hamrouche voulait clarifier sa dclaration rendue publique lundi 17 fvrier. Je demande pardon celles et ceux qui ont cru comprendre que ma prcdente dclaration tait un acte de candidature et je les remercie davoir montr tant de confiance, de disponibilit et denthousiasme. Pour Hamrouche, la crise actuelle du rgime dpasse la seule chance du 17 avril. Il y avait des crises politiques, dclare-t-il, mais maintenant nous avons une crise lintrieur du rgime. On ne sait pas comment vont se dvelopper les choses partir du 18 avril, car cette problmatique dpasse la prsidentielle. Je persiste dire que les facteurs de blocage sont toujours l, avec ou sans renouvellement de mandat, appuie Hamrouche.

Dbordements

Ces blocages sont des risques srieux. Ce sont des impasses qui reclent de graves menaces, exacerbent les facteurs de division, paralysent les institutions et soumettent les hommes des pressions impossibles. Les risques ? Il ne faut pas se faire surprendre par des dbordements, prvient-il. A ses yeux, sa candidature ou non, le maintien ou non de Abdelaziz Bouteflika ou le dbat sur le boycott ne rglent en rien la crise dun systme qui narrive plus produire des solution ou un consensus. Il a appel, deux fois, larme la discipline, malgr les pressions quelle subit cause de la prsidentielle. Lancien chef de gouvernement sinterroge dans ce sens : Jusqu quand lencadrement de nos forces de dfense, de scurit, nos cadres et acteurs conomiques resteront soumis, chaque chance prsidentielle et chaque changement de responsables, dintolrables pressions, interrogations et examens de conscience ? Ldification dun rgime dmocratique et linstauration dun État de droit sont des approches raisonnables qui mettront labri la cohsion, la discipline et ladhsion de tous les constituants de notre socit, martle Hamrouche. Seuls les pays dmocratiques et les États de droit garantissent une stabilit profonde, leurs armes ont triomph et gagn toutes les guerres durant le dernier sicle.


Limites

Le pre des rformes de la fin des annes 1980 assume lappel larme et explique quil a un attachement particulier ce quil appelle sa maison (il a pris sa retraite au grade de lieutenant-colonel). Mon espoir est que nous tous, particulirement les nouvelles gnrations et lites nallons plus nous encombrer des fardeaux, des errements et des querelles du pass et que nous opteront pour des solutions qui marchent et qui garantissent des rsultats. Nouvelles gnrations : les jeunes officiers doivent savoir que Mouloud Hamrouche peut les accompagner dans la transmission du pouvoir par lancienne gnration, cette dernire tant arrive une fin de cycle chaotique. Ici, Hamrouche parle dun systme qui a atteint ses limites et prcise : On ne peut instaurer un systme dmocratique sans le soutien de larme. Face aux journalistes, venus nombreux, Hamrouche lche : Je ne dfends pas le rgime, je veux faire tomber ce rgime pacifiquement, avec des dcisions responsables, et larme, seule institution fortement organise, doit tre associe ce processus de transition. Je nai pas voulu convoquer, affirme-t-il, le pass de notre prsent. Jai plutt parl du futur de ce prsent et de ce quil offre comme opportunits pour peu quon fasse appel aux traditions politiques en matire de consensus et de compromis.


Adlne Meddi



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lappel de Hamrouche aux jeunes gnraux




08:43 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,