> >

[] [ ]

La situation chappe tout contrle, La grve des lycens drape

(Tags)
 
Tunisie : la police annonce un contrle renforc des personnes portant le niqab Emir Abdelkader 0 2014-02-15 03:43 PM
Silence, a drape ! Emir Abdelkader 0 2014-02-11 05:53 PM
Dmantlement dune cellule de recrutement de jeunes lycens pour la Syrie El Tarf Emir Abdelkader 0 2014-02-06 11:43 PM
Ouverture sous contrle Emir Abdelkader 0 2014-01-08 01:46 PM
Tunisie : tout feu, tout femmes Emir Abdelkader 0 2013-07-23 01:38 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La situation chappe tout contrle, La grve des lycens drape

La situation chappe tout contrle, La grve des lycens drape

Le conflit opposant les syndicats et le ministre de lEducation na finalement pris fin que pour laisser place un autre feu. Dsormais, le conflit sort dans la rue et provoque des meutes dans quelques rgions.
Alors quon lavait cru enfin finie, la grve dans le secteur de lEducation change finalement dinitiateur et repart du bon pied lappel des lycens qui remontent au crneau pour protester contre la pression de lemploi du temps qui leur a t impos aprs un mois de grve et pour rclamer la limitation du seuil des cours avant le mois davril.Sale temps pour lcole, les lves et leurs parents.
Au-del dun mouvement de grve, les actions des lycens virent au drame dans quelques rgions et causent des perturbations et paralysies qui dpassent les tablissements scolaires. Cest le constat enregistr notamment dans la wilaya de Bjaa. Jeudi de violentes chauffoures ont clat entre des jeunes lycens et les forces antimeutes. Les lycens taient des centaines manifester devant la direction de lEducation de la wilaya. Pour la journe de jeudi, la situation a dgnr dangereusement.
Certains manifestants se sont mis lancer des pierres contre le sige de la direction de la wilaya tandis que les forces de lordre sont intervenues par le jet des gaz lacrymognes. Au centre de la wilaya, la tension tait lectrique au point de paralyser la circulation automobile au centreville et faire baisser les rideaux des commerces. Bien que replis dans les rues avoisinantes par les forces de lordre, les mcontents de lcole ont refait une tentative de se rassembler de nouveau devant la direction de lducation de leur wilaya. Selon une source bien informe, cette confrontation a fait des dizaines de blesss galement parmi les forces antimeutes.
A Alger, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Boumerds comme dans plusieurs wilayas, la grve des lycens se poursuit et rclame la limitation du seuil pour les examens avant le mois davril. Dans la capitale, les lves ont boucl ce jeudi leur premire semaine de grve, ce qui, en tout, fera 5 semaines de grve pour les coles. Ils ont protest devant lannexe du ministre de lEducation nationale (Kouba Alger). Interrogs, les protestataires, 250 lycens, ont exig la dfinition du seuil des cours, soulignant que leur grve se poursuivra jusqu satisfaction de cette revendication. Il faut que le seuil des cours soit fix afin que nous puissions commencer les rvisions pour les preuves du baccalaurat, insistent-ils.
Ce mouvement se veut, selon ses initiateurs, une rponse aux enseignants et la tutelle qui ignorent le stress subi par les longues semaines de grve des enseignants. Ce nest pas nous de payer le prix du retard et de la surcharge des cours, fulminent-ils. Baba Ahmed est appel une fois de plus mettre de lordre dans un secteur qui se noie dans la paralysie.
Pour rappel, le ministre de lEducation a dcid de mettre au point un programme pour le rattrapage des cours en tenant compte de la progression des programmes. Les dates des vacances de printemps et des examens de fin de cycle (primaire, moyen et secondaire) demeurent inchanges et les sujets des preuves du baccalaurat porteront sur les cours dispenss, selon le ministre.
Y. A.
Poursuite des meutes de lycens Bjaa: Une centaine de blesss et arrestation de plusieurs meutiers
Des lycens ont tent darroser avec des pierres, jeudi aprs-midi, les siges de la direction de lEducation et de la wilaya situs sur le boulevard de la Libert, avant dtre repousss par les forces de lordre qui ont us de gaz lacrymognes. Les meutiers se sont retranchs dans les quartiers voisins, notamment Nacria, Dawadji et Sidi-Ahmed pour rebondir sporadiquement et attaquer les forces anti-meutes coups de pierres. Ils narguaient pisodiquement les policiers qui rpliquaient pour les repousser plus loin dans les quartiers voisins, surtout les loigner du btiment abritant le sige de la wilaya.

Des courses poursuites y taient engages par moments entre les deux parties qui jouent au chat et la souris. Les lycens auxquels se sont mls des jeunes et badauds venus de plusieurs quartiers de la ville dressaient des barricades au moyen dobjets htroclites: pierres, troncs darbres, carcasses dacier, etc, pour empcher la progression des camions des forces de lordre. La circulation automobile tait paralyse, le centre-ville, qui dhabitude grouillait de monde, tait entirement dsert.
Les magasins ont prcipitamment baiss rideau provoquant un dcor de ville inhabite. Les devantures de certains magasins ont t endommages et plusieurs voitures stationnes aux abords des routes nont pas t pargnes. Vingt-deux policiers blesss suite aux affrontements ont t vacus vers les hpitaux de la ville alors que 20 autres ont t soigns sur place. La veille, soit la journe du mercredi, 51 policiers ont t vacus aux centres de soins de la ville alors que 30 autres ont t soigns sur place. Aussi, une trentaine de lycens et jeunes ont t blesss lors des chauffoures. La plupart ont t secourus par leurs camardes. Des arrestations ont eu lieu aussi parmi les meutiers.
Certains ont t matraqus. On parle dune cinquantaine, voire plus de lycens et jeunes de la ville de Bjaa et dautres localits arrts lors des escarmouches. La majorit des jeunes arrts, notamment les mineurs ont vite t relchs et dautres quelques heures plus tard. Certains seraient placs en garde vue. A noter que des appels ont t lancs par les associations de parents dlves, le directeur de lducation et le wali en direction des lves et meutiers ainsi que leurs parents afin de faire cesser les hostilits qui commencent prendre une autre dimension, et invitant surtout ces derniers retourner dans les classes.


H. Cherfa
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

La situation chappe tout contrle, La grve des lycens drape




09:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,