> >

[] [ ]

QUATRIÈME MANDAT : pour qui sonne le glas ?

(Tags)
 
Un rassemblement Alger pour prparer une manifestation anti-4e mandat Emir Abdelkader 0 2014-03-01 09:03 AM
Procuration pour un mandat en viager Emir Abdelkader 0 2014-02-16 02:33 PM
Algrie : opration quatrime mandat pour Bouteflika Emir Abdelkader 0 2013-12-02 02:28 PM
Un front pour faire barrage un 4e mandat de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2013-03-31 02:40 PM
Bouteflika ne se prsentera pas pour un quatrime mandat selon Ali Benflis Emir Abdelkader 0 2012-11-28 04:37 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,957 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool QUATRIÈME MANDAT : pour qui sonne le glas ?

QUATRIÈME MANDAT : pour qui sonne le glas ?




Bouteflika a dpos, ce lundi 3 mars, son dossier de candidature au Conseil constitutionnel. Celui-ci le validera, coup sr, mme si lon est fond sinterroger sur la validit et la sincrit du certificat mdical contenu dans le dossier. Le mme jour, Ahmed Benbitour a annonc son retrait de la course la magistrature suprme, estimant que les forces de la fraude ont pris le dessus .
Ds lors, un seul Algrien parait douter encore de la rlection du chef de lEtat sortant, au soir du 17 avril : Ali Benflis. Il continue de faire comme sil avait de relles chances de damer le pion au prsident-candidat. Selon des sources sres, il se dit assur de le battre. Y compris Tlemcen (!). Dans son entourage, des ingnus rassurent les sceptiques en leur assurant que des officiers du DRS vont bourrer les urnes au profit de leur poulain. Voil qui aurait pu confrer enfin un peu de suspense cette lection. Mais trop tard : lAPS vient de faire tat du nombre de formulaires de signatures dlus et dlecteurs dposs au Conseil constitutionnel par Bouteflika : respectivement 15.000 et 4.000.000 ! Et de la dizaine de fourgons mobiliss pour le transport de ces tonnes de papier qui constituent le dossier de candidature de Bouteflika. Rsumons : 15.000 signatures dlus, 4 millions de signatures dlecteurs et 10 fourgons pour le transport du dossier. Des chiffres retenir. Et, surtout, mditer. Le nombre de votants que lon aura comptabiliss au soir du scrutin risque dtre infrieur au nombre de signatures ainsi annonc. Ce ne sera pas un casse-tte pour le ministre de lintrieur qui saura se tirer daffaire. Comme dhabitude. Et les Algriens sen accommoderont, comme dhabitude Bouteflika a dj gagn son quatrime mandat. Pour peu que Dieu lui prte vie jusquau 17 avril, il sera encore notre futur prsident.
Alors, trve de suspense, trve de campagne lectorale et trve dlections. Une seule question mrite dtre pose : que peut bien apporter un quatrime mandat lAlgrie ? Sur le plan de la gouvernance, il ne faut surtout pas sattendre des miracles. Le Bouteflika malade et diminu ne pourra pas, en cinq ans (et encore), ce que le Bouteflika entier na pas fait en quinze ans. La corruption continuera de prosprer, le tribalisme de progresser, les liberts et lEtat de droit de rgresser, les institutions de vgter et, consquence immdiate, le dveloppement conomique et social attendra encore. Mais cette fois, ces ajournements seront de trop. Ils auront un effet tout aussi immdiat, voire instantan: ils acclreront lagonie du systme, dj au beau du rouleau. Que Bouteflika triture encore la Constitution, ds le dbut de son quatrime mandat, pour se donner un vice-prsident qui lui succdera le moment venu ny changera rien. Les Ouyahia, Belkhadem, Hamrouche et autre Benflis, tous probables prtendants une succession programme, nont pas les attributs politiques et historiques ncessaires pour entretenir ce consensus dont a constamment besoin le systme pour se rgnrer. Aprs Bouteflika, le systme sera en panne dhommes. Invitablement. Cest du reste cette panne qui, aujourdhui, oblige le systme compter une nouvelle fois sur un prsident sortant malade qui, dj en 2012, avant-mme laggravation de son tat de sant, dclarait quil appartenait une gnration finie . La mme anne, le chef de lEtat avait initi, en guise de rformes politiques profondes, des lois qui favorisaient plutt le statuquo, histoire de donner au systme le temps de se radapter et de lui laisser ainsi une marge de manuvre pour se donner un second souffle, une seconde vie. On le comprend mieux aujourdhui : le dclin dont parlait ainsi Bouteflika en 2012 ntait pas seulement le sien, mais celui de toute sa gnration. Cet aveu de dclinaison biologique ntait rien dautre quun cri dalarme, une sommation ladresse des gens du systme, dits les dcideurs. Un ultimatum mme : lentreprise de rgnrescence du systme tait une urgence. En vain.
Lentreprise semble avoir lamentablement chou. Et Bouteflika se voit contraint de jouer les prolongations. Mais tout porte croire que ce qui naura pas t dans les cordes des enfants du systme en cette fin de troisime mandat ne le sera pas durant le quatrime. Encore moins plus tard, sans Bouteflika, avec moins dargent dans les caisses et plus de colre dans la rue. Cela ressemble un paradoxe mais, au fond, ce nen est pas un : rien na jamais autant sonn le glas du systme algrien que ce quatrime mandat de Bouteflika.
Se pose alors une question: ceux qui accompagnent Bouteflika dans cette dsastreuse aventure ont-ils droit a plus de considration que lui ?
Smail Ramdani





 

()


: 1 ( 0 1)
 

QUATRIÈME MANDAT : pour qui sonne le glas ?




09:27 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,