> >

[] [ ]

La lutte de clans reprend de plus belle en Libye

(Tags)
 
Algrie : une prsidentielle mine par la guerre des clans Emir Abdelkader 0 2014-02-20 11:20 AM
L'arme syrienne reprend le village alaouite de Man Emir Abdelkader 0 2014-02-18 01:08 PM
La guerre des clans senvenime en Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-11 09:01 AM
Algrie : comment Bouteflika reprend la main Emir Abdelkader 0 2013-09-13 10:13 PM
Belle histoire bimba | french Forum 8 2009-11-10 08:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La lutte de clans reprend de plus belle en Libye

La lutte de clans reprend de plus belle en Libye

Une dernire ligne rouge a t dpasse, dimanche soir, entre les belligrants de la scne politique libyenne, avec lenvahissement du Congrs national gnral (CNG) par les manifestants, ce qui laisse prvoir le pire.


Chacune des parties en place essaie de dfendre sa version des faits par tlvisions et mdias interposs. La Libye est, plus que jamais, au bord de la guerre civile. Avec lassaut donn avant-hier par les manifestants au CNG, cest le dernier bastion de la pseudo-lgalit qui a chut.La socit civile et politique libyenne ne parvient semble-t-il pas digrer le prolongement, de fait, accord par les membres dudit Congrs leur lgislature. Dj quelques mois avant la date fatidique du 7 fvrier 2014, la tension ne cessait de monter dans tous les coins de la Libye contre le prolongement au CNG. Pour preuve, lchec des lections du conseil des 60 pour la rdaction de la Constitution, une manire dtourne dobtenir une nouvelle lgalit des urnes, observe luniversitaire Fatma Ghandour.
En effet, ce fut un fiasco : moins de 15% des lecteurs potentiels ont pris part ce scrutin, organis le 20 fvrier dernier. Cest ce qui a, semble-t-il, encourag le clan anti-CNG avancer dans son agenda de liquidation de cette institution qui prtend disposer de la lgalit en Libye. Dimanche soir, aprs que lincendie ait ravag le Rixos, sige du CNG, cest sur les plateaux tlviss et les rseaux sociaux que les membres du Congrs ont continu leurs dbats. Faute de dbats constructifs, la guerre de paroles est certes moins nocive que celle des bataillons. Mais attention, il ne faut pas aller de lavant dans la monte des tensions, avertit le docteur Ahmed Drid, doyen de la facult de droit de Ghariane, qui appelle ltablissement dun vritable Dialogue national pour sortir de la crise. Entre-temps, le CNG a transfr sa runion dhier dans un autre htel Tripoli, sous la protection des troupes du Conseil militaire de Tripoli, appeles la rescousse. Toutes les issues sont ouvertes devant le CNG, y compris la suspension de ses travaux.
Plateaux tlviss chauffs
Dans une intervention sur la chane Nabaa, proche des islamistes, le prsident du CNG, Nouri Bousahmine, accuse les manifestants dtre des alcooliques et des drogus, rappelant trangement les propos dEl Gueddafi la veille de sa chute. Bousahmine accuse ces contestataires dtre les vestiges du rgime dchu. Par ailleurs, en sa qualit de commandant en chef des forces libyennes, il a sign une ordonnance durgence, demandant au prsident du Conseil militaire de Tripoli, Abdelhakim Belhaj, de dfendre les institutions de lEtat.
Dans la mme mission est intervenu, par tlphone, Abdelmonam Essid, commandant du service anticriminel, celui-l mme qui a organis larrestation de Ali Zeidane il y a quelques mois. Essid a dclar que quelques manifestants arrts ont reconnu avoir reu les armes du bataillon Kaka.De telles dclarations entrent dans le cadre de la lutte de clans entre laile Misrata et laile Zentane au sein du pouvoir en Libye, dans la mesure que le bataillon Kaka est connu pour tre la nouvelle appellation officielle des Thouar de Zentane, alors que les Drou (boucliers) manent plutt des milices de Misrata.
Les milices de Zentane et Misrata ont t derrire la chute dEl Gueddafi et leurs milices ont constitu lossature militaire du nouveau pouvoir. Mais, aujourdhui, les compagnons darmes ne dfendent plus le mme projet de socit. Les milices de Zentane soutiennent lalliance des forces nationales de Mahmoud Jibril, alors que celles de Misrata soutiennent les Frres musulmans.Cest dans cet ordre dides que les chefs rebelles se sont, eux aussi, diviss selon leurs allgeances.
Ainsi, Ghnioua Kekli, Hachem Bichr, Abderraouf Kara et Haythem Tajouri ont exprim leur soutien la lgalit du CNG, donc aux Frres musulmans qui saccrochent Nouri Bousahmine. Par contre, le bataillon Kaka et le bataillon 32 ont opt pour le soutien des protestataires. Les bataillons Kaka et 32 constituent le noyau de larme libyenne.
Sur le terrain civil, ce sont les anti-CNG qui mnent le bal. Des manifestants ont envahi, avant-hier soir, la place des Martyrs et celle dAl Jazar, ainsi que les cits Tajoura et Hay El Andalous Tripoli pour appeler la chute du CNG.

Par ailleurs, sur les plateaux des chanes El Assima et Al Ahrar, il ny a que les chos des condamnations du CNG et des agressions armes des manifestants par les milices pro-islamistes de Ghnioua Kekli, qui auraient tu trois manifestants. Les intervenants proches du parti de Mahmoud Jibril, lAlliance des forces nationales, sont pour la fin de lgalit du CNG, la transition du pouvoir la Cour suprme et un gouvernement de crise qui organisera des lgislatives dans les plus proches dlais.
Dmission de Abbar
En parallle de ce chaos au sommet de lEtat et pour fermer la boucle, le prsident de lInstance suprieure indpendante des lections (ISIE), Nouri Abbar, a prsent sa dmission avec deux de ses adjoints. En guise de justification, Abbar a fait prvaloir lalternance dans la responsabilit. Mais, selon les observateurs, il y a anguille sous roche, la phase actuelle traverse par la Libye ne reprsente srement pas le moment adquat pour envisager lalternance. Pour le politologue et ex-membre du Congrs national intrimaire, Mansour Younes, Abbar est mcontent de lchec des ministres de lIntrieur et de la Dfense dans la protection du scrutin lors des dernires lections du 20 fvrier 2014, ce qui avait empch la tenue dlections dans plus de 300 bureaux de vote, ce qui aurait engendr une faiblesse de la mobilisation (prs dun million dinscrits sur 3 millions de concerns), ainsi quune participation rduite (prs de 400 000 votes exprims), soit moins de 15% des concerns !
Par ailleurs, ajoute-il, avec la prise dassaut du CNG, Abbar a voulu laisser entendre avec sa dmission quil ny aurait pratiquement plus de vis--vis lgal en Libye auprs duquel le prsident de lISIE peut contester et rclamer des comptes. En un mot, conclut luniversitaire, Abbar ne veut pas instruire un faux tmoignage en cette phase dlicate de lhistoire de la Libye.
La lecture du tableau libyen noircit davantage lorsquon sait quen Cyrnaque, lest, la vague dassassinats a repris avec intensit ces derniers jours. Fvrier a t le mois le plus sanglant depuis la chute dEl Gueddafi avec 37 victimes Benghazi et 12 Derna. Et il ne sagit pas uniquement de membres des forces de lordre : 13 citoyens ont t abattus de sang-froid, alors que sept coptes gyptiens ont pay les frais de cette recrudescence de violence en labsence de lEtat. Toujours lEst, les ports ptroliers de Brigua et Ras Lanouf sont encore larrt. Seule la station de dsalinisation des eaux continue fonctionner, vu son utilit vitale pour la population.
A Syrte, un peu plus loin vers louest, il ny a pas que la violence arme, les sympathisants dAnsar Charia, majoritaires au centre islamique de la ville, veulent imposer le port du voile toutes les tudiantes de luniversit. Ils ont envoy au rectorat une circulaire dans ce sens, indiquant la date du 2 mars pour lentre en application. Mais le rectorat na pas pris le relais de cette dcision. Autre bataille en perspective en Libye. Il est clair que la Libye sest installe dans le chaos. Y aura-t-il suffisamment de gens raisonnables pour viter la guerre civile ?


Mourad Sellami



El Watan
 

()


: 1 ( 0 1)
 

La lutte de clans reprend de plus belle en Libye




08:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,