> >

[] [ ]

des manifestations contre une profanation du Coran font une victime

(Tags)
 
Nicolas Hulot, lautre victime de Hammouchi Emir Abdelkader 0 2014-03-01 06:23 PM
le corps sans vie dune victime retrouv au quartier Ben Smara Emir Abdelkader 0 2014-02-07 07:05 PM
Profanation de lemblme national Casablanca : Une condamnation pour atteinte une proprit pri Emir Abdelkader 0 2013-11-30 02:46 PM
Profanation de lemblme national: Grande motion dans le pays Emir Abdelkader 0 2013-11-03 02:39 PM
Maurice Audin, victime de la rpression franaise en Algrie Emir Abdelkader 0 2012-12-20 03:18 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
des manifestations contre une profanation du Coran font une victime

Mauritanie : des manifestations contre une profanation du Coran font une victime




Un jeune homme a t tu lundi Nouakchott et plusieurs personnes ont t blesses lors de manifestations, selon des sources concordantes. Des milliers de personnes dfilaient dans les rues aprs une profanation du Coran commise dimanche soir par des individus non identifis.
Un tudiant de l'Universit de Nouakchott est mort lundi lors de ces manifestations. Le dcs a t confirm par une source officielle, sans plus de dtails sur ses circonstances. Le porte-parole du gouvernement mauritanien, le ministre Sidi Mohamed Ould Maham, a assur lors d'une confrence de presse lundi aprs-midi que l'tudiant n'a pas t tu par balle et que l'enqute fera la lumire sur "le reste".
Les forces de l'ordre ont fait usage de bombes lacrymognes pour disperser les manifestants Nouakchott, o des milliers de personnes ont afflu dans le centre-ville en direction de la prsidence de la Rpublique. Les manifestants criaient "Allahou Akbar" (Dieu est grand) ou "Mort aux profanateurs criminels". Un nombre indtermin d'entre eux ont t blesss ou arrts, selon des sources concordantes.
D'aprs des mdias locaux, d'autres manifestations ont galement t organises lundi dans l'intrieur du pays, dans des villes comme Kiffa et Aioun (Sud-Est). Le porte-parole du gouvernement a appel les manifestants la retenue et la modration "pour viter de tomber dans le pige de ceux qui cherchent jouer sur les sentiments des musulmans pour des intrts gostes". "Une enqute a t ouverte pour dterminer les conditions de l'acte de profanation (et) retrouver ses auteurs, a dclar Sidi Mohamed Ould Maham, dnonant ensuite un acte prmdit pour jouer sur les sentiments des Mauritaniens attachs l'islam et ses valeurs.
Quatre suspects portant des turbans
Les manifestations de lundi surviennent aprs d'autres rassemblements organiss dans la nuit de dimanche lundi Nouakchott, o des centaines de personnes ont particip une marche spontane les ayant conduites du quartier de Teyarett, dans le nord de la capitale, la prsidence de la Rpublique. Des manifestants ont expliqu que quatre personnes non identifies, portant toutes des turbans et bord d'un vhicule 4X4, sont entres dans la mosque de Teyarett pour en retirer quatre exemplaires du Coran, qu'elles ont ensuite dgrads. Ils ont alors immdiatement pris la fuite avant l'arrive des fidles pour la prire du soir, a prcis l'imam de la mosque. Aucune information n'a pu tre obtenue sur leurs origines et leurs motivations.
Un "blasphmateur" en attente du jugement
Cet incident survient aprs un vnement semblable Zourate (extrme-Nord) o dbut fvrier, un malade mental prsum avait urin sur un exemplaire du Coran. L'auteur prsum de cet acte avait ensuite t envoy Nouakchott pour des examens psychiatriques.
Auparavant, de nombreux Mauritaniens avaient exprim leur colre aprs la publication dbut janvier d'un article jug blasphmatoire contre le prophte Mahomet et dont l'auteur, en jugement Nouadhibou (Nord-Ouest), risque la peine de mort. La charia est en vigueur en Rpublique islamique de Mauritanie, mais les condamnations extrmes comme les peines de mort et de flagellations ne sont plus appliques depuis les annes 1980.


(Avec AFP)

 

()


: 1 ( 0 1)
 

des manifestations contre une profanation du Coran font une victime




02:25 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,