> >

[] [ ]

Quand Gabriel sy met

(Tags)
 
Quand Laurent Fabius ment... Emir Abdelkader 0 2014-02-19 10:53 PM
Quand un homo provoque un homme ! Emir Abdelkader 0 2014-02-05 11:50 AM
Quand l'ONU sombre dans le ridicule! Emir Abdelkader 0 2014-01-23 06:25 PM
Repre : quand Obama se dgonfle Emir Abdelkader 0 2013-10-02 03:48 PM
LApocalypse, cest pour quand ? Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-10-24 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Quand Gabriel sy met

Le bloc-notes de Ghani Gedoui Quand Gabriel sy met !

Dernire nouvelle. Un scoop mes amis, un scoop de tonnerre qui va faire le buzz ! Aprs sa sur qui lui a recommand dabandonner la course, Bouteflika a reu la visite de lange Gabriel, tout de blanc vtu comme il se doit. Nickel lange : pas une tache, si commune nous les communs, sur sa blancheur immacule. Il vole loin de notre boue facebookienne .
Ses deux ailes taient phosphorescentes. Lange ntait pas content. Mais comme cest un ange, a ne se voit pas. Normal, cest sa nature qui le veut : il est tout le temps souriant comme un Algrien qui vient de bnficier dun logement AADL. Il lui a dit ceci, dune voix dange, avec un accent algrien qui a surpris le prsident qui na vu, pour linstant que des diables insulteurs. Un ange avec un accent algrien, a, il na pas encore vu : Ya Si Abdelaziz ne te prsente pas la prsidentielle, ta sur te la dit, coute-la, coute-moi, coute la voix de la raison, la voix des facebookers. Ils nen peuvent plus les pauvres. Sois gentil Si Abdelaziz, ne te prsente pas et tu verras que lAlgrie sera meilleure, le monde sera meilleur et mme lau-del sera meilleur ! Ne te prsente pas que diable ! Ecoute la voix dun ange qui te veut du bien
Je divague ? Cest aussi vrai que lhistoire de la sur cre par des journaux qui ne savent plus quoi inventer pour discrditer la candidature de Bouteflika. Pourquoi pas alors Gabriel qui se met de la partie ? Il est aussi crdible que lhistoire de la sur. Qui a entendu la sur ? Aucun ! Qui a entendu lange ? Bouteflika et moi. Cela vous bouche un coin, non que jaie t tmoin de lentretien. Sur la tte de qui vous aimez que cest vrai. Ah ! Jallais oublier. Avant de senvoler dans un grand battement dailes, Gabriel a eu un terrible froncement de sourcils en mettant en garde Bouteflika : Mfie-toi des traitres !
En entendant ce mot, Bouteflika qui est K.O comme chaque commentateur le sait et sen rjouit, sest brutalement rveill. Lous soient les traitres ! Cest toujours bon davoir des ennemis stimulants qui vous remettent sur pied. Requinqu, il a demand, lil plus bleu que les eaux de la Mditerrane : Il y a donc encore des traitres, Gabriel ? Lange sourit de tant de candeur en se disant : On le prend pour un diable et finalement il est encore plus anglique que moi ! Aprs stre brou, il affirma : Le monde politique est le monde de la traitrise. Des faux amis et des vrais ennemis. En fonction des postes et des ambitions, tout peut changer en un clin dil : les faux amis deviendront de vrais ennemis et les vrais ennemis deviendront de faux amis. Tout se vaut prsident. Vous navez pas damis, vous navez que des allis, des obligs, prts vous occire. Vous doutez ?
Rappelez-vous cette grande messe des cadres de la nation au dbut de 2000 au Club des pins. Vous avez cri en pointant votre doigt vers la salle que vous navez confiance en personne, sauf en une seule et l, vous vous tes tourn vers Benflis et vous avez dclar : Sauf en Si Ali ! Je nai confiance quen lui ! Je nai confiance quen cet homme ! La salle, moi y compris, on sest lev comme un seul homme pour applaudir le Premier ministre qui vous trahira quelques mois plus tard ! Mais tout cela est humain et trs politique : Benflis nest pas un ange! Gabriel ajoutera : Tu seras rlu dans un fauteuil, car le peuple taime, tu nas besoin de personne, pas mme de moi ! Et lange sest envol, nous lguant Bouteflika avec ce message : Vous ne mritez pas ce prsident, mais un bon petit dictateur qui vous fera tous danser, car lAlgrien aime quon chatouille ses zones rognes avec un bton !
En souvenir de lange, le prsident reconnaissant a mis le CD Gabrielle de Johnny : Tu brles mon esprit. Ton amour trangle ma vie. Et l'enfer, devient comme un espoir. Que cette chanson soit lhymne de ceux qui ne savent plus sur quel pied danser avec le prsident. Au lieu de Gabriel, ils auront Gabrielle. La chanson, veux-je dire, pour la femme, ils peuvent toujours courir. Dailleurs, ils ne sauront pas quoi en faire. (Voir plus bas)
Moi cest moi, lui cest lui.
Cest bte, je vais me dfendre contre du vent. Mettons que a mamuse. Ah mes amis, quelle salve dattaque jai eu subir ! Mes pourfendeurs avaient la rage des maris cocufis dont lamant assurait mieux queux au lit, selon les propres aveux de la femme ! La bave aux lvres, flageolants partout sauf dans le verbe, ils ont fait une vritable dmonstration de puissance - et cest bien la seule que je leur concde- sur Facebook et autres rseaux sociaux.
Sans discernement, aveugls par la haine des castrs, ils ont mme accus lun des leurs dtre moi alors que je ne suis pas lui. Je veux dire que rien ne me rapproche du journaliste-romancier dont on me prte lidentit : ni le style, ni les opinions politiques, ni lge, ni lorigine sociale, ni rien. Ouvrez vos yeux bandes dingnus : il y a autant de diffrence entre nous deux quentre Benflis et Boutef.
Pourquoi cet acharnement mettre un nom sur mon nom ? Jalousie de petites plumes frustres ? Trs possible. Qui suis-je ? Peut-tre suis-je une femme la beaut sulfureuse sirotant un apro au bar du Ritz ? Venez, je vous attends ! Peut-tre suis-je un universitaire au savoir infini ? Peut-tre suis-je un retrait tout ratatin dans son fauteuil, passant son temps lire la presse algrienne ? Peut-tre suis-je un ancien ministre cherchant les bonnes grces de qui vous savez ? Peut-tre suis-je un ancien conseiller dedevinez ? Pourquoi voulez-vous que je sois cote que cote un journaliste ? Vous navez pas le monopole de lcriture ce que je sache !
LAlgrie est pleine de belles plumes inconnues de la presse. Mais dans votre nombrilisme, dnigreurs de Facebook, vous ne voyez pas plus loin que votre nez. Dailleurs, la plupart dentre vous crivent comme des pieds, malmenant la langue franaise allgrement. Je ne suis pas sur Facebook ? O est le problme ? Est-ce votre problme ? Je pense que le plus important ce sont mes crits et non qui je suis. Mes ides sont ce que je suis et je suis tout entier dans mes ides. Vous jugez que je dfends Bouteflika en termes excessifs ?
Dfendez qui vous voulez en termes encore plus excessifs. Luttons, ides contre ides. Mais point dinsultes mes amis ; apprenez le dbat dmocratique, vous les dmocrates du dimanche. Jai lu quelque part la remarque dune facebooker qui vous disait peu prs ceci : Honte vous quun ovni comme Gedoui devient une voix plus audible que la vtre qui est plus ancienne de dizaines dannes ! CQFD : vous ne pesez rien ! Vos vocifrations de vieille fille pour attirer lattention du mle nimpressionnent que vous. Continuez vous agiter. Vous finirez en Rayb (lait caill)
Hamrouche connait la musique
En renonant se prsenter, Mouloud Hamrouche a montr, une nouvelle fois, quil tait un homme dÉtat pragmatique et lucide. En bon analyste des rapports de force, il avait compris quil navait aucune chance dtre prsident. Il montre, ici, toute sa finesse politique. Il se retire avant le combat, car, en bon disciple de Boumediene, et en cela, il ressemble Bouteflika, il ne livre un combat que sil est sr den tre vainqueur. Ce nest pas lui qui se laissera manipuler par des groupes de pression ou un quarteron de gnraux en retraite et en goguette. Ni par ces soutiens les plus revanchards et les plus hostiles Bouteflika qui veulent en dcoudre. Par linsulte comme dhab. Deux messages clairs : non laventurisme qui pourrait entrainer lAlgrie vers le chaos.
Deuxime message en forme de testament politique : rien ne se fera sans larme, la seule force organise dans ce pays, capable de soutenir et dimpulser un processus dmocratique. Cest ce que jappelle une sortie digne. Elle a valeur dexemple. LAlgrie daujourdhui na pas besoin de forts en thme et dimprcateurs qui chauffent lambiance. Elle a besoin de cerveaux qui rflchissent et de ttes froides. Hamrouche en est le meilleur exemple.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Quand Gabriel sy met




02:11 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,