> >

[] [ ]

Les autorits dtermines touffer la contestation anti-Bouteflika

(Tags)
 
Diabolique gestion dmocratique de la contestation Emir Abdelkader 0 2014-03-02 02:07 PM
Candidature de Bouteflika: entre ironie, doute et contestation Emir Abdelkader 0 2014-02-27 08:15 AM
Les prisonniers algriens lancent un SOS aux autorits Emir Abdelkader 0 2013-12-19 02:26 PM
Affaire du pdophile graci au Maroc : Le roi face la contestation Emir Abdelkader 0 2013-08-06 02:04 PM
la contestation stend en Tunisie Emir Abdelkader 0 2012-12-02 02:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les autorits dtermines touffer la contestation anti-Bouteflika

Les autorits dtermines touffer la contestation anti-Bouteflika






Les forces de lordre ont interpell jeudi Alger une quarantaine de manifestants opposs un 4e mandat du prsident Abdelaziz Bouteflika, les autorits semblant dtermines touffer dans loeuf la contestation avant le scrutin du 17 avril.
Aprs lannonce de sa candidature par le Premier ministre Abdelmalek Sellal le 22 fvrier, les manifestations se sont multiplies et ont donn naissance un mouvement, Barakat ( a suffit ), comprenant notamment des militants des droits de lHomme, des tudiants et des journalistes.
Runis en plein centre dAlger face la facult, sur la principale artre Didouche Mourad, les protestataires, majoritairement jeunes, ont lanc des slogans hostiles la candidature de M. Bouteflika, g de 77 ans et au pouvoir depuis 15 ans.
Algrie libre et dmocratique , 52 ans, Barakat , scandaient-ils en rfrence aux 52 ans dindpendance du pays gr par des hommes politiques de la mme gnration.
Nous en avons marre de cet homme demi-mort et des voyous qui lentourent. Il faut que lquation politique change , a dclar lAFP Djilali Soufiane, prsident du parti libral Jil Jadid, venu joindre sa voix aux protestataires aprs avoir renonc la course la prsidentielle.
Comme lors dune prcdente manifestation disperse par la force samedi dernier, une armada de policiers avait t dploye pour empcher les manifestants de se regrouper et de bloquer la circulation.
Nous ne faisons quappliquer la loi qui interdit les manifestations publiques Alger , a expliqu lAFP un membre des forces de lordre.
Les manifestations de rue sont interdites dans la capitale depuis le 14 juin 2001, lorsque une gigantesque marche en faveur de la Kabylie avait tourn lmeute, faisant huit morts et des milliers de blesss.
Un journaliste de lAFP a vu jeudi une quarantaine de personnes interpelles avec force par des policiers en civil, dont Amina Bouraoui, une des fondatrices de Barakat , et plusieurs journalistes.
Le Syndicat national des journalistes (SNJ) a condamn avec la plus grande fermet cette nouvelle atteinte la libert d?expression et de la presse , dans un communiqu transmis lAFP.
Lundi, M. Bouteflika tait apparu la tlvision assis au Conseil Constitutionnel o il stait dplac pour dposer son dossier de candidature.
Les Algriens ont pu lentendre pour la premire fois depuis son AVC davril 2013 qui lavait maintenu hospitalis durant 80 jours Paris. Il a prononc dune voix peine audible quil tait nouveau candidat la magistrature suprme.
- Risques de drapages -
Limage du prsident amoindri a nourri les interrogations sur ses capacits diriger le pays et relanc de nouvelles critiques.
Les manifestations des derniers jours nont cependant rassembl que quelque dizaines de personnes.
Interrog sur cette faible mobilisation, le sociologue Nacer Djabi, prsent la manifestation, a estim que le mouvement de contestation nen tait qu ses dbuts . Nous avons constat que des mouvements similaires, en Tunisie et en Egypte, ont mis du temps se cristalliser .
Pour M. Djabi, il est prfrable que Barakat reste un mouvement citoyen, lcart des partis politiques car ces derniers ont perdu toute crdibilit .
Lancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour, qui sest aussi retir de la course cause de la candidature de M. Bouteflika, a mis en garde contre les risques de drapage que pourrait entraner l touffement des liberts .
Sil y a dflagration dans le pays, ce ne sera pas la faute des gens qui appellent louverture dmocratique, mais bien celle de ceux qui ferment tous les espaces dmocratiques dexpression , a-t-il dclar lors dun forum organis par le quotidien Libert.
Les principaux partis au Parlement soutiennent la candidature de M. Bouteflika, dont le plus important, le Front de libration nationale (FLN).
Une dizaine de partis, dont la plupart ne sigent pas au Parlement, ont appel jeudi ne pas boycotter la prsidentielle du 17 avril pour prserver sa voix et viter que sa volont ne soit confisque , selon lagence de presse APS.
Ces formations politiques avaient dj annonc auparavant leur soutien lancien chef de gouvernement de Ali Benflis, principal challenger de M. Bouteflika, a prcis cette source.
Outre le prsident et M. Benflis, dix personnalits, ont soumis un dossier de candidature au Conseil constitutionnel.
La liste des candidats retenus sera annonce dici le 14 mars et le lancement officiel de la campagne lectorale dbutera le 23.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source


jeuneafrique.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les autorits dtermines touffer la contestation anti-Bouteflika




08:05 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,