> >

[] [ ]

Le Maroc affiche sa volont d'tre un acteur majeur au sud du Sahara

(Tags)
 
"Au Sahara, le Maroc n'a rien cacher Emir Abdelkader 0 2013-12-02 02:24 PM
Maroc : trs cher Sahara Emir Abdelkader 0 2013-11-28 03:32 PM
Sahara Occidental : Le mandat de la Minurso doit tre tendu la surveillance des droits de lHomme Emir Abdelkader 0 2013-11-15 06:27 PM
Louisa Hanoune : Le pouvoir algrien combat le Maroc, pour tre le gendarme amricain du Maghreb Emir Abdelkader 0 2013-11-12 02:48 PM
Le Sahara doit tre marocain, dfaut, il reste espagnol Emir Abdelkader 0 2013-04-13 02:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le Maroc affiche sa volont d'tre un acteur majeur au sud du Sahara

Le Maroc affiche sa volont d'tre un acteur majeur au sud du Sahara




Partenariats conomiques, alliances politico-scuritaires : le roi du Maroc, Mohammed VI, achve samedi au Gabon une longue tourne africaine qui a marqu sa volont de positionner son pays comme un acteur cl au sud du Sahara, face son rival historique, l'Algrie.
Lors d'une tourne qui l'a men au Mali, en Cte d'Ivoire, en Guine et au Gabon, le souverain a su mnager ses htes, n'hsitant faire de longues escales, passant en moyenne de 3 5 jours dans chaque pays. "C'est une tourne trs importante, qui concrtise et consolide les liens extrmement important entre le Maroc et ces pays", a dclar l'AFP le ministre le ministre marocain de l'Economie et du Commerce, Mohamed Boussaid, qui accompagnait Mohammed VI parmi une importante dlgation de conseillers royaux, ministres et hommes d'affaires.
Au total, "nous allons probablement dpasser 90 accords conomiques (conclus avec) les 4 pays, ce qui est norme", a-t-il ajout. Ces accords et conventions concernent des secteurs aussi varis que l'agriculture, le commerce, le tourisme, l'hydraulique, l'nergie ou les mines, dans des pays o les entreprises marocaines sont dj bien implantes.
"Il y a d'importants enjeux conomiques: la croissance au Maroc est faible et il y a besoin de relancer les exportations", explique Pierre Vermeren, professeur d'histoire du Maghreb Paris.
La religion, un atout chrifien
Mais au-del des opportunits d'affaires, le royaume chrifien entend aussi faire entendre sa voix sur les questions scuritaires dans la rgion sahlienne, o l'Algrie, joue un rle majeur. "Le Mali est trs loin du Maroc. Pour des raisons culturelles, gographiques, culturelles, le Mali a concerne beaucoup plus l'Algrie que le Maroc. Mais le Maroc a russi se positionner mme si l'Algrie tente souvent de l'exclure de cette rgion", commente M. Vermeren.
Ainsi le souverain s'est-il rendu au Mali pour la deuxime fois en six mois, ritrant sa volont "de contribuer une solution" au conflit dans le nord, disputant l'Algrie le rle de mdiateur entre la rbellion touareg et Bamako. Fin janvier, le roi avait dj reu Bilal Ag Achrif, secrtaire gnral du Mouvement national de libration de l'Azawad (MNLA), l'incitant au dialogue avec Bamako. Le MNLA venait alors de claquer la porte d'une runion organise Alger avec les groupes arms du nord du Mali.
Pour arriver ses fins, le Maroc sait qu'il peut compter sur un atout de taille, la religion, grce aux liens profonds existant "entre la monarchie et l'islam africain qui est un islam confrrique", notamment au Mali, o les autorits essaient de repousser l'islam wahhabite, estime Mustapha Namy, universitaire spcialiste du Sahara et du Sahel: "Cet atout-l fait dfaut l'Algrie".
Depuis des annes, le Maroc se fait d'ailleurs le hrault d'un islam modr, l'image du ministre des Affaires trangres et de la Coopration Salah Eddine Mezouar: "les extrmismes religieux constituent de vraies menaces et il faut prendre le taureau par les cornes, agir de manire prserver les socits africaines de ces drives". Ainsi en septembre 2013, 500 Maliens se sont vus octroyer des bourses, invits venir au Maroc tudier un "islam de tolrance" pour devenir imams et contrer l'influence des islamistes radicaux.. Au cours des dernires semaines, des accords similaires avec la Libye, la Tunisie, mais aussi la Cte d'Ivoire et la Guine ont galement t annoncs par Rabat.
Soutiens sur le Sahara occidental
L'autre dossier fondamental de la politique trangre marocaine lors de cette tourne, galement au coeur des tensions avec le voisin algrien: le Sahara occidental, territoire contrl par le Maroc depuis les annes 1970, mais revendiqu par les indpendantistes du Front Polisario, soutenus par Alger.
"Chaque pays d'Afrique est une cible pour les deux pays pour reconnatre, ou non, la marocanit du Sahara occidental", selon Pierre Vermeren. Et sur ce point, la tourne est succs, selon Salah Eddine Mezouar, car "tous les pays que nous avons visit affirment leur soutien l'intgrit territoriale du Maroc". "Tous ont affirm encore une fois leur demande pour que le Maroc rintgre l'Union africaine", dont il a claqu la porte il y a 30 ans, pour protester contre la reconnaissance par cette organisation de la Rpublique arabe sahraouie dmocratique (RASD), affirme le ministre.
Rabat propose une autonomie sous sa souverainet, mais le Polisario rclame lui un rfrendum d'autodtermination. Les ngociations sont dans l'impasse, en dpit des efforts de mdiation de l'ONU.
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Maroc affiche sa volont d'tre un acteur majeur au sud du Sahara




03:54 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,