> >

[] [ ]

Algrie : radioscopie d'une gouvernance opaque

(Tags)
 
Qui va sauver lAlgrie ? Emir Abdelkader 0 2014-02-28 06:59 PM
L'Algrie attend... Emir Abdelkader 0 2014-02-18 01:04 PM
Ya-t-il du racisme en Algrie? Emir Abdelkader 0 2013-11-29 07:38 PM
LAlgrie dconnecte Emir Abdelkader 0 2013-07-04 03:55 PM
...l'algerie mon amour l'algerie pour touhours dark_lordulk 12 2010-04-23 07:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Algrie : radioscopie d'une gouvernance opaque

Algrie : radioscopie d'une gouvernance opaque


Comment le systme politique fonctionne-t-il ? Et quels en sont les ressorts apparents et cachs ? Des questions auxquelles tente de rpondre le chercheur Mohammed Hachemaoui.
La vie politique, les lections, le mode de gouvernement ainsi que le processus de dcision ont, c'est le moins que l'on puisse dire, un aspect trs mystrieux en Algrie. C'est vrai depuis l'indpendance, en 1962, mais plus encore depuis que la lgitimit historique de l'lite dirigeante a t remise en question par les meutes d'octobre 1988 et les volutions qu'elles ont impulses : passage au multipartisme, libralisation progressive de l'conomie, fin de la domination sans partage des "militaires"...
Une sorte de "bote noire"
Des changements d'une ampleur sans prcdent dans le monde arabo-musulman, du moins jusqu' ce "printemps" qui, paradoxalement, a "pargn" le rgime autoritaire algrien, faisant encore mieux apparatre le caractre inoxydable de cette curieuse et imparfaite dmocratie - pseudo-dmocratie, diraient beaucoup. Il n'est d'ailleurs pas exagr de parler au sujet du rgime algrien d'une sorte de "bote noire", comme le dit trs justement Mohammed Hachemaoui, docteur de Sciences-Po li au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), ds le dbut d'un livre remarquable qui tente d'expliquer ce qui est apparemment inexplicable. Autrement dit, comment la politique en Algrie fonctionne-t-elle vraiment, au-del des opinions toutes faites (l'arme contrle tout en sous-main), des explications simplistes (maldiction ptrolire, "retour d'Allah") et des fantasmes en tout genre ? En s'y prenant de quelle faon ?
D'abord, pour l'essentiel, en s'interrogeant sur la persistance de pratiques datant de l'poque coloniale et mme prcoloniale. Ensuite en se plongeant dans le pays profond pour dcouvrir, campagne lectorale aprs campagne lectorale, quels sont les ressorts apparents ou cachs des jeux de pouvoir. Enfin en reprant et en expliquant les comportements des acteurs nationaux et locaux - en interaction permanente, et ce en allant enquter sur le terrain pendant des priodes assez longues, en l'occurrence dans deux rgions fort diffrentes comme celles de Tbessa dans l'Est et d'Adrar dans le Sud-Ouest. Une immersion ethnographique peu banale qui a amen l'auteur "travailler" des problmatiques gure analyses jusqu'ici.
Clientlisme, maraboutisme et corruption
Les questions auxquelles Hachemaoui a voulu apporter une rponse pour dterminer "de quoi la fabrique de la politique est le nom" en Algrie ont trait au rle, essentiel, des tribus, confrries et magnats. En d'autres termes, il met en lumire l'importance et le fonctionnement du clientlisme (version moderne du tribalisme), du maraboutisme et de la corruption dans la slection et le choix des reprsentants lus. Afin d'aboutir "naturellement" aux rsultats souhaits par le pouvoir et les appareils des grands partis, lesquels font tout pour que perdure le "systme" autoritaire en vigueur. D'autant, il est vrai, qu'on peut, au besoin, corriger ces rsultats pour avantager tel ou tel candidat quand on dcide, toujours de faon obscure, quels bureaux de vote on attribuera les voix des militaires et autres lecteurs votant dans une rgion dont ils ne sont pas originaires...
On ressort de la lecture de ces "rvlations" avec l'impression de comprendre beaucoup mieux comment l'lite politique peut "fabriquer" ce systme de gouvernement national ou local si rsistant travers des pratiques subtiles qui impliquent finalement moins de truquer les lections ou de mentir la population que de savoir comment amener cette dernire ragir majoritairement comme on le souhaite. Inutile d'ajouter quel point on ne peut que conseiller qui veut percer l'nigme du fonctionnement de l'Algrie contemporaine de faon rationnelle de se prcipiter sur "le" Hachemaoui. On ne sait, en revanche, s'il est vraiment souhaitable que tous les candidats aux futurs scrutins en fassent autant...



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie : radioscopie d'une gouvernance opaque




11:47 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,