> >

[] [ ]

Le Maroc est le seul responsable de notre souffrance

(Tags)
 
Laissez notre arme tranquille ? Emir Abdelkader 0 2014-03-02 04:53 PM
La faillite de notre lite Emir Abdelkader 0 2014-02-17 03:01 PM
Lex-responsable dUnion Bank promet des rvlations Emir Abdelkader 0 2014-02-02 08:13 AM
Un responsable sud-coren enlev en Libye Emir Abdelkader 0 2014-01-20 12:16 PM
Un responsable du Ministre des affaires religieuses met en garde Emir Abdelkader 0 2013-05-13 06:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,973 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le Maroc est le seul responsable de notre souffrance

Aminatou Haidar Algeriepatriotique : Le Maroc est le seul responsable de notre souffrance

Algeriepatriotique : Vous avez t reue au Parlement europen, pouvez-vous nous expliquer le rsultat que vous avez obtenu ici Bruxelles ?
Madame Aminatou Haidar :
Ma visite au Parlement europen vient dans le cadre du partenariat entre le Centre Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de lHomme et moi-mme, tant sa laurate 2008. L'objectif de ce partenariat est de dfendre la lutte du peuple sahraoui, en faisant la lumire sur la situation alarmante quil vit. Une dlgation reprsentant le Centre RFK, prside par Mme Kerry Kennedy et moi-mme, a fait une tourne de sensibilisation en France et au Parlement europen pour faire connatre lopinion europenne les violations des droits de lHomme commises par les autorits marocaines lencontre des civils sahraouis rclamant pacifiquement, dans les territoires occups du Sahara Occidental, le droit du peuple sahraoui lautodtermination et la souverainet sur ses ressources naturelles. Notre tourne de sensibilisation, comme vous le savez, avait t bien suivie par les mdias.
Le Maroc accuse l'Algrie d'tre la source du problme du Sahara Occidental, alors que ce dossier relve de l'ONU et concerne la dcolonisation de l'un des derniers territoires au monde sous occupation trangre, en l'occurrence le Sahara Occidental. Quel est votre point de vue ce sujet ?
Mon point de vue ne peut tre que celui de tous les Sahraouis qui souffrent sous loccupation marocaine. Pour nous, le Maroc est le seul responsable de notre souffrance qui a beaucoup dur, puisque cest larme marocaine qui a envahi les territoires de notre pays, le Sahara Occidental, le 31 octobre 1975 et non pas un autre pays. Cest le Maroc qui continue, depuis 1991, entraver la mise en uvre du plan de paix des Nations unies et non pas un autre pays. Ce nest pas un secret si je dis que cest le Maroc, et non pas un autre pays, qui soppose toujours un rglement pacifique et juste de la cause du Sahara Occidental.
Aminatou Haidar reprsente le combat du peuple sahraoui, pouvez-vous nous parler un peu de vous et de la souffrance du peuple du Sahara Occidental ?
En violation du droit international, mon pays, le Sahara Occidental, a t occup par le Maroc le 31 octobre 1975. Depuis cette date, le Maroc viole systmatiquement, dans les territoires occups du Sahara Occidental, tous les aspects des droits de lHomme. Cest ainsi que les autorits marocaines ont sem la terreur contre la population civile sahraouie. Des milliers de civils sahraouis se sont trouvs contraints de fuir les territoires occups pour sauver leurs vies et rejoindre leurs proches dj engags dans la lutte arme. Durant leur marche dans le dsert, plusieurs civils sahraouis gs ont trouv la mort. Leurs campements provisoires, dtects par larme marocaine, ont t bombards par l'aviation marocaine avec des bombes interdites, savoir les bombes au napalm, au phosphore blanc et les bombes fragmentation. Des dizaines parmi ces civils sahraouis ont succomb leurs blessures. Dautres continuent vivre avec des squelles corporelles graves et irrparables. Les rescaps vivent depuis 38 ans dans des conditions difficiles dans les camps de rfugis sahraouis Tindouf, en territoire algrien. Les Sahraouis qui nont pas pu fuir les territoires occups du Sahara Occidental continuent toujours vivre les affres de la rpression froce pratique par le rgime marocain. C'est ainsi que le peuple sahraoui s'est trouv dchir. Des centaines de civils sahraouis ont t enlevs par les autorits marocaines et squestrs, durant des priodes qui varient de quelques mois 16 ans, dans des lieux de dtention secrets au Maroc et au Sahara Occidental, o ils ont souffert de la torture physique et mentale. Personnellement, j'ai t enleve par la police marocaine l'ge de 20 ans, alors que j'tais encore lve au lyce, prparant mon baccalaurat. En compagnie d'une dizaine de femmes sahraouies, nous avons pass quatre annes dans un bagne secret El-Ayoun, au Sahara Occidental, et nous tions soumises quotidiennement la torture et aux mauvais traitements. Durant toute cette priode, nos yeux taient bands et nous passions toute la journe face au mur de la cellule. Des dizaines de civils sahraouis enlevs sont dcds sous la torture, alors que le sort de centaines reste inconnu depuis 1976. Malgr les appels de l'ONU et les demandes du rapporteur spcial de l'ONU sur les disparitions forces et involontaires, le Maroc continue afficher son indiffrence totale et refuse de fournir des renseignements exacts sur la situation de ces disparus sahraouis. Depuis lentre en vigueur du cessez-le-feu instaur par l'ONU au Sahara Occidental le 6 septembre 1991, les dfenseurs sahraouis des droits de l'Homme continuent avec dtermination dnoncer et faire connatre les violations des droits humains commises par l'Etat marocain contre la population civile sahraouie. C'est pourquoi les autorits marocaines multiplient les intimidations et les menaces leur encontre. Des dfenseurs sahraouis des droits de l'Homme ont t licencis de leur emploi de manire abusive, comme c'est mon cas aprs avoir appel, organis et particip, le 5 mars 2005, un sit-in pacifique El-Ayoun, dans les territoires occups du Sahara Occidental l'occasion de la clbration de la Journe mondiale de la femme. D'autres dfenseurs sahraouis des droits de lHomme ont t transfrs abusivement ltranger et dans des villes marocaines pour les loigner des territoires occups. Dans ce cadre, le rgime marocain m'a expulse, le 14 novembre 2009, de laroport dEl-Ayoun vers Lanzarote, dans les les de Canaries. Je nai pu exiger mon retour dans mon pays le Sahara Occidental que suite des pressions exerces par la communaut internationale sur le Maroc et en particulier celles exerces par lONU, les Etats-Unis dAmrique et la France, et aprs avoir observ pendant 32 jours une grve de la faim. Les autorits marocaines continuent toujours de multiplier les menaces de licenciement l'encontre de dfenseurs sahraouis des droits de lHomme. Depuis le 21 mai 2005, la population civile sahraouie vivant dans les territoires occups et dans les villes du sud du Maroc a organis des sit-in et des manifestations pacifiques rclamant publiquement le respect au droit l'autodtermination du peuple sahraoui et ses droits lgitimes. Ces sit-in et manifestations ont t sauvagement rprims par les autorits marocaines. Les manifestants sahraouis sauvagement tabasss lors de ces sit-in et manifestations, dans la plupart du temps, ne peuvent pas accder aux soins mdicaux dans les hpitaux. Leurs habitations et leurs meubles se trouvent souvent saccags par les lments de la police marocaine. Les dizaines de Sahraouis arrts ont t soumis, dans les locaux de la police marocaine, aux mthodes de torture corporelle et psychique les plus humiliantes, avant d'tre abandonns dans les dcharges et les plateaux arides en dehors des primtres urbains des villes, alors que d'autres ont t dfrs devant la justice marocaine et condamns de lourdes peines d'emprisonnement. A ce jour, 74 prisonniers politiques sahraouis se trouvent dernires les barreaux des prisons marocaines, parmi eux 24 prisonniers traduits devant un tribunal militaire Rabat et condamns, il y a une anne, de lourdes peines, entre 20 ans et la perptuit. Personnellement, le 17 juin 2005, jai t violemment tabasse par un groupe de policiers marocains puis emprisonne pendant 7 mois fermes, pour avoir particip un sit-in pacifique, organis El-Ayoun, rclamant le droit du peuple sahraoui lautodtermination. De mme, le 1er novembre 2012, six heures aprs avoir rencontr au quartier gnral de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un rfrendum au Sahara Occidental (Minurso) El-Ayoun, lenvoy personnel du secrtaire gnral de lONU au Sahara Occidental, Son Excellence M. lambassadeur Christopher Ross, jai t galement tabasse par un groupe de policiers marocains. Ces derniers mont galement menace avec des armes blanches (couteaux et pes) et ont endommag ma voiture. De mme, aprs avoir particip, en mars 2013, une rencontre organise au sige de lONU New York sur la situation des droits de lHomme au Sahara Occidental et rencontr la majorit des ambassadeurs des Etats membres du Conseil de scurit, et en particulier lambassadrice des Etats-Unis dAmrique, Mme Susan Rice, je suis devenue la cible dune campagne de dnigrement mdiatique commandite par les autorits marocaines. Cette campagne sest accentue juste aprs que les Etats-Unis dAmrique ont prsent au Conseil de scurit, en avril 2013, un projet de rsolution sur llargissement du mandat de la Minurso au volet de la surveillance des droits de lHomme au Sahara Occidental. Cest ainsi que la quasi-totalit de la presse marocaine crite et lectronique, les stations de la radio et les chanes de tlvision se sont lances dans des campagnes mdiatiques incitant la haine contre moi. De mme, des partis politiques, des syndicats, une partie de la socit civile marocaine et mme des responsables gouvernementaux marocains ne cessent de mattaquer mdiatiquement et ont contribu ainsi par leurs attaques la radicalisation du message de haine envers moi. Dans ce cadre, je cite lintervention du ministre de lIntrieur marocain au Parlement marocain, le 6 mai 2013, maccusant dtre le commanditaire de lorganisation des manifestations pacifiques organises par les civils sahraouis en raction contre le non-largissement, par le Conseil de scurit, du mandat de la Minurso au volet de la surveillance des droits de lHomme. Actuellement, je me trouve sous surveillance permanente de la part des services de renseignement marocains. Ma maison El-Ayoun a t attaque en avril 2013 par la police marocaine au moment o je tenais, en compagnie des membres du bureau excutif de mon organisation, le Codesa, une runion de travail avec une dlgation dAmnesty International. De mme, le 4 mai 2013, alors que je donnais des interviews une dlgation compose de la presse amricaine, britannique et canadienne la maison du secrtaire gnral de mon organisation, au moment o des civils sahraouis organisaient une grande manifestation pacifique, la maison en question a t encercle et attaque, durant presque deux heures, par un groupe de policiers marocains et ma voiture a t de nouveau endommage.
L'Algrie a toujours soutenu le juste combat du peuple du Sahara Occidental, que reprsente pour vous l'Algrie ?
Comme vous le savez, lAlgrie est un pays dont le peuple a pay cher pour sa libert et son indpendance. LAlgrie est connue partout dans le monde pour son soutien et son appui aux peuples opprims et ceux qui luttent pour la libert. Cest dans ce cadre que lAlgrie est venue au secours des rfugis sahraouis qui ont pris la fuite des territoires occups du Sahara Occidental par peur dtre victimes dun gnocide prmdit et prpar par le Maroc. LAlgrie a octroy une partie de son territoire pour abriter les campements des rfugis et cest ainsi que ces rfugis sahraouis vivent en toute scurit dans ces campements, loin du danger que reprsente le Maroc. Dautre part, lAlgrie demeure pour tous les Sahraouis le grand alli qui mrite le grand respect et la plus haute considration. A lAlgrie et ses martyrs pour lindpendance, nous rendons un grand hommage.
Il y a une campagne de soutien de lacteur Javier Bardem et de Madame Kerry Kennedy la cause du peuple sahraoui, pouvez-vous nous faire le point sur cette mobilisation ?
Dabord, je tiens vous prciser que Mme Kerry Kennedy et M. Javier Bardem sont des clbrits bien connues pour leur engagement de principe en faveur des droits lgitimes des peuples. Dans le cadre du partenariat entre le Centre Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de lHomme et moi-mme, Mme Kerry Kennedy, prsidente du centre RFK, mne personnellement depuis quatre annes une campagne de sensibilisation de lopinion internationale en faveur de la cration par lONU dun mcanisme charg de la surveillance des droits de lHomme au Sahara Occidental. Quant lacteur espagnol de renomme internationale, M. Javier Bardem, qui appartient une famille artistique espagnole connue pour son soutien la cause juste du peuple sahraoui, il a diffus son documentaire Hijos de las nubes, la ultima colonia (Les fils des nuages, la dernire colonie) qui parle de la souffrance du peuple sahraoui sous la rpression dans les territoires occups du Sahara Occidental et sa souffrance galement dans les camps des rfugis, o cette population a t oublie par la communaut internationale. Enfin, les actions menes par Mme Kerry Kennedy et M. Javier Bardem entrent bien dans le cadre dune mobilisation en faveur du soutien la lutte pacifique et juste du peuple sahraoui pour sa libert et son droit lautodtermination.


Entretien ralis par Mohsen Abdelmoumen





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le Maroc est le seul responsable de notre souffrance




12:51 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,