> >

[] [ ]

Redistribution des cartes dans le srail

(Tags)
 
Le FLN plonge dans la crise Emir Abdelkader 0 2014-01-12 02:25 PM
Des brouilleurs dans les mosques Emir Abdelkader 0 2013-08-18 02:46 PM
Syrie : deux ans de conflit en cinq cartes Emir Abdelkader 0 2013-03-15 05:54 PM
Un Mawlid dans la quitude Emir Abdelkader 0 2013-01-23 03:23 PM
Dans l'oreille d'un sourd Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-04-16 04:44 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Redistribution des cartes dans le srail

Redistribution des cartes dans le srail




Aprs des semaines dhostilits opposant des segments lourds du pouvoir, le retour dAhmed Ouyahia semble marquer laboutissement dun accord ncessaire pour la survie du rgime.


Linstallation dAhmed Ouyahia dans le pr carr prsidentiel confirme, du moins provisoirement, larrt des hostilits qui ont violemment oppos deux segments importants du rgime. Un clan prsidentiel dcid imposer un 4e mandat de Bouteflika face un Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS) qui aurait affich une opposition un passage en force.
La guerre porte avec fracas sur la place publique par linnarrable Amar Saadani, la veille dune lection prsidentielle pleine dincertitudes, a rvl une profonde division dans le srail. Cest lune des rares fois o le rgime tale sans mnagement ses divergences sur lagenda politique immdiat. A la manuvre et la tte du clan, le frre cadet du chef de lEtat, Sad Bouteflika, a convi, travers un Saadani galvanis, le patron des services du renseignement, le gnral Mohamed Medine, dit Toufik, quitter ses fonctions en raison de lchec dans ses missions. Lintervention dans le dbat public des acteurs politiques au poids considrable, tels Mouloud Hamrouche, Ali Yahia Abdennour et Ahmed Taleb Ibrahimi et de hauts grads de larme, linstar du gnral Hocine Benhadid, a srieusement fait douter les antagonistes. Elle a inquit mais surtout prcipit la signature dune trve entre la famille prsidentielle et le chef du DRS. Sentant le risque dune guerre ouverte, ces deux ples du pouvoir ont vite rang leurs armes et se sont loignes avec moins de dgts dune zone de tempte qui allait tout emporter sur son passage. Pour eux, il est aussi urgent quindispensable de tenir bon jusquau 17 avril.
Les termes de laccord devant prsider larmistice portent essentiellement sur la reconduction la tte de lEtat dun candidat absent, extrmement affaibli par la maladie, qui sera coup sr le prsident dsign, peine un quart de prsident. La contrepartie ngocie serait le maintien voire le renforcement du rle du Dpartement du renseignement et de la scurit dans la gestion des affaires du pays. Et subsidiairement, le maintien du chef du DRS et des hommes de confiance leur poste, du moins court terme. Les nouvelles gnrations peuvent attendre encore avant de voir venir leur tour de prtendre des postes de responsabilit. Mais maintenir indfiniment la vieille garde en poste nest pas si vident que cela puisse paratre.

Ouyahia, garant dun accord

Cest justement dans ce contexte quintervient la dsignation de lennemi intime du chef de lEtat, Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Ouyahia, au nvralgique poste de directeur de cabinet de la prsidence de la Rpublique. Il est le garant de laccord sign entre les deux segments du rgime en conflit. En plus de sa mission de combler une relle vacance du pouvoir, consquence de la maladie durable du locataire dEl Mouradia, lancien chef de gouvernement aura un regard direct sur la gestion des affaires courantes au sein du palais prsidentiel et un avis prpondrant sur les dcisions prendre. Une reprise en main des leviers du pouvoir.

Ahmed Ouyahia, que lon dit jouissant dune proximit avec le patron du DRS, le frre Toufik, aura dsormais entre les mains les clefs de la Maison vacante qui jusque-l tait garde par le frre cadet du Prsident, Sad Bouteflika, qui bnficie depuis des annes de la proximit familiale et surtout du retrait du frre an pour asseoir, puis renforcer sa capacit dinfluence et daction. Vice-roi ou vizir, le trs spcial conseiller du prsident a russi lombre des quinze ans de rgne de Bouteflika crer une contre-socit et une petite rpublique pour reprendre lexpression de Djamel Zenati. Le journaliste franais, Nicolas Beau, avait mme assur sur un plateau de tlvision, dbut du mois en cours, que Sad Bouteflika se serait rendu lElyse et au Quai dOrsay pour exprimer la disposition dAlger aider Paris mettre en tenaille les djihadistes. Linformation a certes t dmentie par le porte-parole du ministre des Affaires trangres franais, cependant elle renseigne sur le rle central et la libert daction du frre cadet, selon plusieurs lectures. Un mouvement qui nest pas pour rassurer lautre ple du pouvoir que reprsente le DRS.
La nomination dAhmed Ouyahia un homme connu pour son caractre bien tremp pourrait probablement mettre un terme ou du moins rduirait la capacit dinfluence du frre au sein de linstitution prsidentielle qui reste la colonne sre dans larchitecture du rgime. Finie la gestion familiale ? Vraisemblablement. Avec un Prsident malade, un Ouyahia solidement soutenu aura sans doute les coudes franches pour dicter sa loi. Mais une question reste pose. Signe dans lurgence et sous la contrainte, la trve rsistera-t-elle lpreuve de laprs-17 avril ? 

Hacen Ouali


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Redistribution des cartes dans le srail




10:09 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,