> >

[] [ ]

Les mises en garde de Liamine Zeroual

(Tags)
 
Des photos de femmes mises en ligne leur insu Emir Abdelkader 0 2013-09-12 04:25 PM
Liamine Zeroual et le pouvoir Emir Abdelkader 0 2013-07-13 03:20 PM
Retour de Liamine Zeroual la prsidence Un improbable scnario ? Emir Abdelkader 0 2013-06-03 06:10 PM
Les menaces dEl Qaradaoui mises excution Emir Abdelkader 0 2013-03-23 02:59 PM
Les mises en garde des chefs de tribu du Hoggar Emir Abdelkader 0 2013-03-13 04:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les mises en garde de Liamine Zeroual

IL A DÉCIDÉ DE SORTIR DE SA RÉSERVE DANS UNE DÉCLARATION AU SOIR DALGÉRIE
Les mises en garde de Liamine Zeroual


Liamine Zeroual rompt le silence, quinze ans aprs avoir quitt le pouvoir, le 27 avril 1999. Ce jour-l, celui qui avait prsid lAlgrie depuis 1994 en succession au Haut Comit dEtat durant la priode la plus difficile de toute lhistoire du pays, faisait sa dernire apparition publique en mme temps que les passations dusage avec son successeur, lencore Prsident et encore une fois candidat, Abdelaziz Bouteflika !
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Cest manifestement cet autre coup de force qui aura fait ragir lancien Prsident, le dernier ancien chef de lEtat encore en vie.
Le gnral Zeroual, laustrit lgendaire, sest enfin dcid intervenir publiquement, travers un long communiqu, en cette priode si cruciale, lui qui sest volontairement clips de la scne. () par obligation de rserve et par thique rpublicaine. Il est galement de notorit publique que Zeroual sest fait un devoir de ne jamais croiser, ni officiellement, ni officieusement, son successeur au palais dEl-Mouradia. A telle enseigne qu chaque fois que Bouteflika programmait une visite Batna o rside Zeroual, ce dernier se dplaait systmatiquement sur Alger ! Finie lre des prsidents stagiaires ! proclamait un Bouteflika euphorique ds son accession au pouvoir.
Une phrase que Zeroual na jamais pardonne son auteur. Mais ce qui semble plus que tout scandaliser le gnral, cest cette quatrime candidature. Demble, dans son communiqu, Zeroual lance une flche assassine lorsquil fera remarquer que la magistrature suprme est un insigne honneur pour (son) prtendant, mais galement une lourde et dlicate charge, autant morale que physique. Une charge qui, pour tre honorablement assume, exige dtre entoure dun certain nombre de conditions dont essentiellement celles qudicte la Constitution dune part et celles quimpose lthique des rgles protocolaires lies lexercice de la fonction dautre part ! Autrement dit, la candidature de Bouteflika est, non seulement anticonstitutionnelle, mais elle consacre un prsident qui nest pas en mesure dexercer ses fonctions ! Ce qui se passe aujourdhui sur la scne nationale ne peut laisser indiffrent et interpelle la conscience de tout citoyen....
Le concernant, Zeroual suggre quil est interpell, lui, par un devoir de mmoire. En une phrase, le gnral opre un pilonnage en rgle au cur mme de ce qui fait office de bilan phare de Bouteflika : Le recouvrement de la paix et de la stabilit.
Cest larme qui a mis lAlgrie labri du pril qui la menaait

Zeroual tenait ainsi remettre les pendules lheure. Il revient lavant-Bouteflika : Au titre de ce devoir de mmoire, je voudrais, ici et de nouveau, rendre un hommage toutes ces forces vives de la nation et saluer le rle minemment salutaire quelles ont jou, notamment celui assum par larme et les forces de scurit dans le dnouement de la grave tragdie nationale qua vcue lAlgrie.
Il enfonce encore le clou : En dpit de la farouche hostilit manifeste lendroit de lAlgrie dans sa lutte contre le terrorisme, larme et les services de scurit ont su et pu djouer toutes les tentatives de dstabilisation du pays et ont russi le pari inespr de mettre lAlgrie labri du grand pril qui la menaait dans ses fondement mmes. Et l, la transition est vite faite pour pingler davantage Bouteflika. Zeroual relvera que la scne nationale connat ces derniers temps des faits et des dclarations inhabituels.
Plus explicite, il notera que malheureusement et tout rcemment, linstitution militaire sest vue expose une regrettable diatribe dont la finalit nest autre que celle de fragiliser de nouveau lappareil national de dfense et scurit nationale et douvrir ainsi la porte aux multiples dangers qui guettent lAlgrie. Bien entendu, le gnral cible Bouteflika , prioritairement, et Gad Salah accessoirement, lorigine de la sortie cascadeur de Amar Sadani !
Lancien prsident qui a eu, rappelons-le , grer le pays alors que les caisses taient affreusement vides, dmontera un autre volet du rgne Bouteflika. Il faut se garder, crira-t-il, de sous-estimer la situation actuelle et de penser que la manne financire peut, elle seule, venir bout dune crise de confiance structurelle. Mme fonds, ltalage des statistiques et des bilans chiffrs ladresse dune opinion nationale exsangue nest pas pour convaincre son scepticisme exacerb酻. Naturellement, Zeroual ne manquera pas dvoquer la rvision de la Constitution en 2008, notamment lamendement de larticle 74, relatif la limitation des mandats prsidentiels deux. Ce qui a profondment altr le saut qualitatif quexigeait lalternance au pouvoir. Il faut rappeler que cet article limitant les mandats constitue lune des plus grandes ralisations politiques du rgne de Liamine Zeroual. Le communiqu de lancien prsident voquera galement longuement le rendez-vous du 17 avril. Et laprs-lection. Avec beaucoup de non-dits. Dabord lorsquil mettra en garde contre la fraude. Si le citoyen algrien a le devoir dexprimer sa voix dans les grandes haltes nationales, il incombe lEtat doffrir les meilleurs conditions de transparence et de libert afin que ce choix soit rigoureusement respect et pris en considration.
Cela tant, cest la dernire proposition de Zeroual, formule sous la forme dun vu, qui demeure ambigu. En effet, le gnral crira que indpendamment de ce qui va rsulter du scrutin du 17 avril prochain, il faudra surtout retenir que le prochain mandat prsidentiel est le mandat de lultime chance saisir pour entamer, sous le sceau de lurgence, dans la srnit et de manire pacifique, les grands travaux de cette uvre nationale salutaire, laquelle tous les Algriens seraient associs.
Avec ou sans Bouteflika ? Zeroual rpond sa manire : Il faut se garder de croire que la grandeur du dessein national peut relever de la seule volont dun homme, serait-il providentiel... Laprs-17 avril promet bien des manuvres
K. A.

COMMUNIQUÉ DE M. LIAMINE ZEROUAL
Ancien Prsident de la Rpublique
Le jeudi 17 avril 2014, le corps lectoral est convoqu en vue de llection la prsidence de la Rpublique. Une lection travers laquelle le peuple souverain donnera mandat au prochain prsident de la Rpublique dagir en son nom, pour une priode de cinq ans. Llection prsidentielle a toujours constitu un moment fort dans la vie de la nation et un vnement majeur pour le devenir national. Cest l un insigne honneur pour le prtendant la magistrature suprme mais galement une lourde et dlicate charge, autant morale que physique. Une charge qui, pour tre honorablement assume, exige dtre entoure dun certain nombre de conditions dont essentiellement celles qudicte formellement la Constitution dune part et celles quimpose lthique des rgles protocolaires lies lexercice de la fonction dautre part.
Cest laune dune aussi importante consultation lectorale, et des conditions objectives de transparence et de libert qui doivent entourer son droulement, que sapprcie le degr denracinement social de lEtat et que sacquiert le respect mrit dans le concert des nations. Cest pourquoi ladhsion participative des citoyens aux grandes dcisions nationales confre une inestimable source de lgitimit aux institutions de la Rpublique et constitue de ce fait limmunit la plus labore dont pourra se prvaloir lAlgrie pour relever les grands dfis ddification et affronter la menace des enjeux qui la guettent.
En ma qualit dancien prsident de la Rpublique, je me suis, jusqu maintenant, interdit dinvestir intempestivement le champ politique par obligation de rserve et abstenu dinterfrer dans lespace institutionnel par thique rpublicaine. Toutefois, cette attitude de rserve ne ma jamais empch dtre toujours sensible aux pulsations de la socit algrienne et dobserver avec une attention rgulire et un intrt particulier lvolution de lactualit nationale. Aujourdhui, la survenance dune srie dvnements et de dclarations, autant multiples quinhabituels, notamment la veille dune importante chance lectorale, ma mis dans lobligation morale de mexprimer et de partager mes sentiments et mes craintes avec mes concitoyens algriens.
Ce qui se passe aujourdhui sur la scne nationale ne peut laisser indiffrent et interpelle la conscience de tout citoyen algrien jaloux de lindpendance de son pays et mesurant sa juste valeur le cot exorbitant des sacrifices consentis pour la recouvrer. Il faudra se souvenir galement quhier encore et ce mme titre, lAlgrie a d payer de nouveau un lourd tribut pour avoir vcu lune des phases les plus prouvantes de son histoire contemporaine ; elle sen est miraculeusement sortie grce Dieu et toutes les forces vives de la nation qui se sont courageusement et dignement mobilises ses cts. Aujourdhui plus que jamais, le devoir de mmoire doit constituer la source intarissable qui doit invariablement inspirer le peuple algrien dans sa qute nationale construire le chemin de lavenir. Au titre de ce devoir de mmoire, je voudrais, ici et de nouveau, rendre hommage toutes ces forces vives de la nation et saluer le rle minemment salutaire quelles ont jou, notamment celui assum par lArme Nationale Populaire et les Forces de Scurit dans le dnouement de la grave tragdie nationale qua vcue lAlgrie.
En dpit de la farouche hostilit manifeste lendroit de lAlgrie dans sa lutte contre le terrorisme, lArme Nationale Populaire et les services de scurit ont su et pu djouer toutes les tentatives de dstabilisation du pays et ont russi le pari inespr de mettre lAlgrie labri du grand pril qui la menaait dans ses fondements-mmes.
Malheureusement et tout rcemment, linstitution militaire sest vue expose une regrettable diatribe dont la finalit nest autre que celle de fragiliser de nouveau lappareil national de dfense et scurit nationales et douvrir ainsi la porte aux multiples dangers qui guettent lAlgrie. Mais en cette matire, lArme Nationale Populaire est parfaitement comptente pour faire face de tels dangers, compte tenu de la qualit des hommes qui y exercent et qui disposent des capacits patriotiques leur permettant de remplir leur mission et daccomplir leur devoir au service exclusif de la nation.
LArme Nationale Populaire, avec toutes ses composantes, reste avant tout au service de la patrie. Tous les responsables, ayant eu, depuis lindpendance nationale, agir en son nom, restent guids, avant toute autre considration, par le devoir de prserver la cohsion de ses rangs, dans le respect de la loi et de renforcer ses capacits oprationnelles pour assurer la protection de la patrie. La cohsion interne de lArme Nationale Populaire, et son essence populaire demeurent, elles deux, les vritables facteurs de sa puissance. LArme Nationale Populaire a contribu consolider la stabilit et la scurit, avec le concours des services de scurit et le soutien dcisif des forces patriotiques. Elle reste engage dans ce combat vital car elle est consciente quelle reprsente le bouclier arm en mesure de sopposer toutes les tentatives cherchant porter atteinte lAlgrie, ressuscite par la glorieuse Arme de Libration Nationale, sa souverainet et lintgrit de son territoire national. En effet, ce qui se passe aujourdhui sur la scne nationale, la veille dune aussi importante chance lectorale, mrite bien de retenir lattention de tous les acteurs de la vie nationale et ne saurait tre grossirement lud au profit de certaines approches dont les intentions caches ne servent pas ncessairement les intrts vitaux de lAlgrie.
Il faut se garder de sous-estimer la situation actuelle et de penser que la manne financire peut, elle seule, venir bout dune crise de confiance structurelle. Mme fonds, ltalage des statistiques et des bilans chiffrs ladresse dune opinion nationale exsangue nest pas pour convaincre son scepticisme exacerb, ni de nature contenir leffervescence citoyenne que connat actuellement la scne politique nationale. Une effervescence citoyenne qui na dautre ambition lgitime que celle dapporter sa propre contribution ldification dun nouvel ordre politique dans la fidlit lesprit de la dclaration du 1er Novembre 1954 et en harmonie avec les normes universellement consacres, tout en prservant nos valeurs et nos spcificits.
La rvision de la Constitution algrienne en 2008, notamment lamendement de son article 74, relatif la limitation des mandats prsidentiels deux, a profondment altr le saut qualitatif quexigeait lalternance au pouvoir et a priv le processus de redressement national de conqurir de nouveaux acquis sur le chemin de la dmocratie. Il est minemment important de rappeler que lalternance au pouvoir a pour vocation de consolider la solidarit intergnrationnelle, de conforter la cohsion nationale et dinstituer les bases structurantes dune stabilit durable.
Lalternance au pouvoir a galement pour vocation de fortifier la dmocratie et de crdibiliser les institutions de la rpublique qui en sont la plus prcieuse manation. Enfin, lalternance au pouvoir a pour finalit dassurer les meilleures conditions davnement, sans grands heurts, dun Etat moderne.
Lhistoire des grandes dmocraties dans le monde nous enseigne quun Etat fort est toujours consubstantiel de contre-pouvoirs tout autant forts. Cette mme histoire nous enseigne galement que le principe de transparence dans ladministration des affaires publiques, dans la gestion des ressources du pays et dans lexercice des liberts individuelles/collectives constitue un puissant gage de bonne gouvernance et permet de lutter efficacement contre toutes les formes dabus et de corruption, sous lautorit irrfragable de la primaut du droit et de lquit de la justice.
A ce titre, il faut souligner avec force ladresse de tous ceux qui doutent encore du gnie national que le peuple algrien sait distinguer lessentiel de laccessoire et sait galement offrir gracieusement sa patience lgendaire ds lors quil sagit de la mettre au service dune grande cause nationale. Une cause qui emporte ladhsion participative du peuple est une cause entendue et dj acquise.
Cest pourquoi, le prochain mandat prsidentiel doit sinscrire dans le cadre dun grand dessein national et offrir lopportunit historique duvrer runir les conditions favorables un consensus national autour dune vision partage sur lavenir de lAlgrie ; une vision partage par les principaux acteurs de la vie nationale et que doit ncessairement couronner, en dernire instance, lassentiment souverain de lensemble du peuple algrien. Ce mandat-transition constituera la premire tape srieuse dun saut qualitatif vers un renouveau algrien, plus conforme aux aspirations lgitimes des gnrations post-indpendance et en harmonie avec les grandes mutations que connat le monde. Il est temps doffrir lAlgrie la rpublique quelle est en droit dexiger de son peuple et de son lite claire.
Dans ce cadre et ce titre, il faut rappeler en toute objectivit que le droit de vote constitue le moyen constitutionnel le plus pacifique que le citoyen utilise pour exprimer ses choix. Cest galement un devoir national que dexprimer ses choix et de participer ainsi, travers des lus reprsentatifs, au processus dlaboration de la dcision nationale.
Cest pourquoi la voix exprime du citoyen doit constituer une prcieuse valeur dans la construction dmocratique du systme politique algrien et dont il faudra se garder den amoindrir linestimable porte.
Cest par leffet de la voix exprime du citoyen que se construit lAlgrie de demain. Si le citoyen algrien a le devoir dexprimer sa voix dans les grandes haltes nationales, il incombe lEtat doffrir les meilleures conditions de transparence et de libert afin que ce choix soit rigoureusement respect et pris en considration. Cest de cette manire que senracine la confiance et que se perptue la pratique dmocratique.
Cest dans cet esprit quil faut considrer que la Constitution, la cohsion nationale et lunit des forces armes de la Rpublique constituent les piliers qui portent lAlgrie et le prcieux patrimoine commun que les Algriens sont en devoir de prserver et de dfendre quels que soient le niveau et la nature des sacrifices consentir. Indpendamment de ce qui va rsulter du scrutin du 17 avril prochain, il faudra surtout retenir que le prochain mandat prsidentiel est le mandat de lultime chance saisir pour engager lAlgrie sur la voie de la transition vritable. Tous les indicateurs objectifs militent pour entamer, sous le sceau de lurgence, dans la srnit et de manire pacifique, les grands travaux de cette uvre nationale salutaire la ralisation de laquelle tous les Algriens doivent tre associs.
En effet, il faut se garder de croire que la grandeur du dessein national peut relever de la seule volont dun homme serait-il providentiel ou de lunique force dun parti politique serait-il majoritaire. La grandeur du dessein national est intimement lie la grandeur du peuple et sa capacit duvrer constamment conqurir de nouveaux espaces dmocratiques.
Dans cette perspective, notre pays est indniablement riche des potentialits et des capacits mme de lui permettre daller vers ces nouvelles conqutes. A travers son histoire, le peuple algrien a de tout temps dmontr quil est, fort de son unit, capable de relever les plus grands dfis.
Vive lAlgrie.
Gloire et Eternit nos Valeureux Chouhadas.
(Jeudi 20 Mars 2014)




 

()

« | ! »

: 1 ( 0 1)
 

Les mises en garde de Liamine Zeroual




07:59 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,