> >

[] [ ]

Maroc : halte au racisme anti-Noirs !

(Tags)
 
Peut-on rire des Noirs ? Emir Abdelkader 0 2014-02-10 12:14 PM
Tawergha : le martyre des Libyens noirs Emir Abdelkader 0 2014-02-06 12:50 PM
Ya-t-il du racisme en Algrie? Emir Abdelkader 0 2013-11-29 07:38 PM
Racisme anti-Blancs : "toubabs" vs "bougnoules" Emir Abdelkader 0 2013-11-26 01:29 PM
Au Maroc le roi condamne le racisme Emir Abdelkader 0 2013-09-13 07:34 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Maroc : halte au racisme anti-Noirs !

Maroc : halte au racisme anti-Noirs !




La premire campagne contre le racisme envers les migrants subsahariens est lance le 21 mars dans le royaume. L'occasion de regarder en face un problme de socit qui fait souvent l'objet de dni de la part des Marocains.
"Je ne m'appelle pas 'un noir'. J'ai un nom !". En marocain, a donne : "Massmiytich Azzi !" C'est l'intitul choc de la premire campagne de la coalition "Papiers pour tous" contre le racisme quotidien envers les migrants subsahariens au Maroc.
Cette campagne sera lance le 21 mars l'occasion de la journe internationale de lutte contre les discriminations et le racisme, clbre par le Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU et qui rendra hommage l'occasion au leader sud-africain Nelson Mandela.
"Papiers pour tous" regroupe 11 organisations uvrant dans la migration entre l'Europe et le Maroc. Elle est ne le 4 janvier dernier, au lendemain de la dcision du royaume de rgulariser le sjour des subsahariens clandestins dont le nombre est valu par le gouvernement marocain une fourchette de 25 000 40 000 personnes.
En choisissant le mot "Azzi" pjorativement utilis pour qualifier les migrants subsahariens, la coalition veut secouer les Marocains qui n'admettent pas encore leurs comportements discriminatoires. "Ni notre ducation, ni notre formation l'cole ne nous prparent accepter la diversit", reconnat Hicham Rachidi, secrtaire gnral du Groupe antiraciste d'accompagnement et de dfense des trangers (Gadem), membre de la coalition.
Affiche de la campagne "Je ne m'appelle pas Azzi". DR
Pour cet acteur associatif, l'objectif "Papiers pour tous" ne peut pas tre ralis si la question d'intgration n'est pas rgle en amont et si la population ne ralise pas que le racisme est un problme rel chez elle.
La population doit raliser que le racisme est un problme rel chez elle.
La matine du 21 mars sera donc consacre une rencontre dbat sur le racisme primaire en la prsence de stars et d'intellectuels. Des flyers et des affiches seront distribus partout au Maroc pendant 2 mois, accompagn d'une campagne de communication dans les mdias.
"Le racisme primaire, ce sont les insultes dans la rue, les pancartes affiches dans certains immeubles interdisent la location 'aux africains' et surtout le comportement incomprhensible de la police qui donne l'occasion la population de nous regarder de cette faon", s'indigne Camara Laye, coordinateur du Conseil des migrants subsahariens au Maroc.
Crimes en srie et indignation

Aprs 9 ans passs au Maroc, Camara, un Guinen de 30 ans, a pu obtenir le statut de rfugi l'anne dernire. Et il pense que la lutte contre le racisme doit passer par la sensibilisation des autorits qui ne comprennent pas encore que le Maroc s'est engag dans une grande politique de rapprochement avec les pays subsahariens, impliquant une acceptation sociale et culturelle de la communaut subsaharienne sur ses terres.

L'activisme du royaume sur le dossier des migrants est intervenu la suite d'une srie de drapages et d'attaques l'anne dernire mais aussi une pression internationale d'ONG comme Mdecins sans frontires et Humain Rights Watch qui ont publi des rapports trs critiques sur la situation des migrants subsahariens au Maroc.
Dbut aot dernier, Toussaint-Alex Mianzoukouta, un Congolais professeur de franais Tanger, est dcd d'un traumatisme crnien aprs avoir t jet d'un fourgon de police. Le 14 aot, Ismaila Faye, un ressortissant sngalais a t tu par un Marocain la gare routire de Rabat dans un banal accrochage sur une place de bus. Le 10 octobre 2013, Moussa Seck, un autre Sngalais, a succomb ses blessures en tombant du 4e tage dun immeuble Tanger (au nord du Maroc), alors quil tentait dchapper des policiers marocains. Par la suite, Tina Melon, une Ivoirienne de 16 ans, a affirm avoir t viole par cinq membres des forces auxiliaires marocaines Tanger
Ces crimes ont provoqu une grande indignation sur les rseaux sociaux marocains et une condamnation virulente des actes de racisme envers les subsahariens, demandant l'État d'agir.
Rgularisations lentes et difficiles, mais...
La raction officielle n'a pas tard. Le 9 septembre dernier, le Conseil national des droits de lhomme (CNDH) a remis Mohammed VI un rapport intitul : "Immigration et trangers au Maroc : pour une politique dasile et dimmigration radicalement nouvelle", o il demande au Maroc de reconnatre le statut de rfugi, d'laborer une politique d'intgration et aussi de rgulariser les "sans-papiers". Trs vite aprs, Mohammed VI annonce une rforme en profondeur de la politique migratoire et le lancement d'une opration exceptionnelle de rgularisation sur l'anne 2013. Une opration laquelle la socit civile est troitement associe (Une premire !) et celle-ci n'hsite pas faire ses critiques.
Le Maroc reconnat son statut de pays d'accueil, alors qu'il s'est toujours considr comme un lieu de passage pour les migrants.
Selon les chiffres du Gadem, sur 13 000 demandes dposes, seulement 200 titres de sjours ont t accords dbut mars. La machine est lente en raison des conditions d'ligibilit juges handicapantes. Il est demand aux candidats de soumettre des documents d'tat civil ou de travail (justificatif d'anciennet au Maroc, contrat de travail, acte de naissance des enfants...) qu'ils n'ont pas dans les faits, puisque l'administration marocaine refuse de les leur accorder.
Mais l'valuation de la socit civile reste positive sur la dmarche marocaine. Car travers cette opration, le Maroc reconnat son statut de pays d'accueil, alors qu'il s'est toujours considr comme un lieu de passage pour les migrants. Dornavant, le dossier est trait avec beaucoup de souplesse, notamment au niveau de la gestion des frontires, o le Maroc a visiblement laiss de ct sa casquette de gendarme face une Espagne qui prne toujours l'approche scuritaire. Le 9 fvrier dernier, 18 immigrants subsahariens ont trouv la mort Ceuta (enclave espagnole au Nord du Maroc) aprs que la Guardia Civil espagnole a tir sur eux, provoquant une polmique dans le pays.


________
Nadia Lamlili

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Maroc : halte au racisme anti-Noirs !




08:25 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,