> >

[] [ ]

Pour qui sonne le glas ? Le Cameroun ou la France

(Tags)
 
QUATRIÈME MANDAT : pour qui sonne le glas ? Emir Abdelkader 0 2014-03-04 12:10 AM
Indignation et prires pour la paix en Syrie dans les glises de France Emir Abdelkader 0 2013-09-08 03:03 PM
Cameroun : le prsident de la Fecafoot, Mohammed Iya, sous les verrous Emir Abdelkader 0 2013-06-11 02:16 PM
Le smartphone dun juge sonne au tribunal... Emir Abdelkader | french Forum 2 2013-05-19 05:11 PM
Libye : La France a men la guerre pour le ptrole Emir Abdelkader 0 2012-11-26 07:21 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-20
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Pour qui sonne le glas ? Le Cameroun ou la France

Cameroun-France: Pour qui sonne le glas ? Le Cameroun ou la France ?




  • renenaba.com donne la parole Zache Lape, militant de la socit civile camerounaise, petit-fils du photographe qui a immortalis Ruben Um Nyob, un des deux chefs du combat nationaliste camerounais avec Flix Moumi et Fondateur de lorganisation We Love Cameroun dans le cadre du partenariat entre notre site et les medias ou start up africaines.
Cameroun-France: Pour qui sonne le glas? Le Cameroun ou la France? - Par Zache Lape (1)

I -Dieudonn: Pomme de discorde entre la France et le Cameroun ou Prtexte rduire la pression sur Paul Biya?

Paris 20.03.14 Sur fond dun discret bras de fer entre le prsident Paul Biya et les autorits franaises visant assurer une transition en douceur du pouvoir au Cameroun londe de choc dclench par ce quil est convenu dappeler laffaire Dieudonn fait planer le risque que la polmique suscite propos de lhumoriste Franco camerounais ne mute en une vritable pomme de discorde entre la France et le Cameroun.
CF. ce propos ce lien : http://mondafrique.com/lire/societe/...et-le-cameroun
Dans une zone dstabilise par les soubresauts du printemps arabe, la France aurait propos Paul Biya de crer un poste de vice-prsident en vue de prvenir un ventuel vide juridique dans lhypothse dun accident de sant un prsident g de 81 ans, dont trente-deux ans de pouvoir. Un vtran de la vie politique africaine qui dirige son pays, distance, par tlcommande en quelque sorte, depuis sa pension permanente des Alpes suisses.
Au-del du bien-fond ou non de la stigmatisation de lauteur de la quenelle, les critiques portent notamment sur la dualit duplicit ?- du comportement des pouvoirs publics franais dans leur lutte contre le racisme et la xnophobie. Christine Taubira, Ministre de la Justice et Garde des sceaux, a donn elle-mme lalerte pour secouer la lthargie gouvernementale face aux simagres simiesques dont elle a t lobjet, du jet de banane son passage aux couvertures de magazine anormalement dsobligeantes son gard. Pour Dieudonn, point de retard lallumage. Manuel Valls, ministre de lintrieur, a anticip les spectacles de lhumoriste controvers pour les faire interdire par la justice.
Les camerounais reprochent surtout au pouvoir franais sa grande lthargie devant cette terrible phrase dun reprsentant de la nation, Claude Goasguen, dput UMP de Paris devant le KKL organisation caritative de larme isralienne, le 2 fvrier dernier Paris: Cette Shoah terrible quon nose plus enseigner dans les lyces tant on a peur de la raction de ces musulmans drogus dans les mosques.

Dieudonn appartient la tribu Ewondo, relevant de la confdration tribale proche du prsident Paul Biya. Il se murmure que le Cameroun pourrait faire bnficier Dieudonn Mbala Mbala de la jurisprudence Pierre Falcone, du nom de cet homme daffaires franais qui lAngola a octroy le statut diplomatique le propulsant au poste dAmbassadeur lUNESCO, pour le mettre labri de la justice franaise.
II -Les Lois de la biologie.

Les lois de la biologie sont inluctables. Le compte rebours a commenc pour Paul Biya, 81 ans, dont trente-deux ans de pouvoir. Un vtran de la vie politique qui dirige son pays, distance, par tlcommande en quelque sorte, depuis sa pension permanente des Alpes suisses. Ses bons offices dans la libration des otages franais de lorganisation no islamiste nigriane Boko Haram lui servent tout au plus de ballon doxygne, sans pour autant enrayer la progression inluctable de lge, en dpit de ses sjours prolongs en haute montage, o il dispose lanne dune suite luxueuse dans un grand tablissement htelier de Genve.
Press discrtement de librer la place par les pays occidentaux, qui redoutent une rdition des prcdents du tunisien Zine el Abidine Ben Ali et de lEgyptien Hosni Moubarak, Paul Biya sest rsolument plac sous le giron de la Chine sur le plan conomique, sous la protection des services israliens pour sa survie politique, en vue de prserver un pouvoir autocratique quil exerce depuis 30 ans.
Sous le regard complice de la France dans un premier temps, un regard dsormais perplexe du tuteur, qui masque mal sa nervosit en ce quil redoute quun soutien prolong un prsident en fin de course ne porte atteinte ses intrts conomiques long terme. Cruel Dilemme pour la France.

III Le Cameroun, une singularit.

En cinquante ans dindpendance tant le Mali que le Sngal ont connu, peu ou prou, une alternance; le Mali avec cinq prsidents (Modibo Keita, Moussa Traor, Alpha Oumar Konar, Amadou Toumani Tour ATT), puis, aprs lintermde du putschiste Sanogo, Ibrahima Keita (IBK), le Sngal avec quatre (Lopold Sedar Senghor Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, Malick Sall), alors que le Cameroun, contre-courant des six pays qui lui sont frontaliers (Nigeria, Tchad, Rpublique Centrafricaine, Gabon, Guine quatoriale, Rpublique du Congo), voire mme de la Mauritanie et de la Cte dIvoire, a fonctionn durant toute cette priode en phase binme Ahmadou Ahidjo, puis son successeur Paul Biya, soit en moyenne, un prsident par quart de sicle, sous lombre tutlaire de la France.
Pourquoi une telle singularit pour un tel pays au nationalisme vif et revendicatif? Foin de rsignation, dindolence, de lthargie, ou dimmobilisme. Le Cameroun post colonial a paru soucieux de panser les plaies dun long combat pour la restauration de son unit et la prservation de son identit, dont il sest acquitt par un lourd tribut, sans doute lun des plus lourds dAfrique, avec prs de 250.000 victimes.
Cinquante ans aprs, la relve est assure et sassume dsormais par plusieurs gnrations de jeunes camerounais durs au labeur, forms tant sur le terrain quau sein de la diaspora ou au sein dun parc universitaire rarement gal en Afrique avec sept universits dÉtat, une dizaine duniversits prives (dont lUniversit Catholique dAfrique Centrale situe Yaound et lUniversit Adventiste de Nanga Eboko), une cinquantaine dinstituts universitaires parapublics et privs rpartis dans lensemble du territoire.
A des annes lumires du paternalisme post colonial de la Franafrique, tous conscients de la position stratgique de leur pays, des convoitises quil suscite, des dgts considrables infligs par la dmocrature, une dictature sous lapparence de la dmocratie, qui caractrise le rgime de Paul Biya, enfin, dernier et non le moindre lment, lhumiliation ressentie par de nombreux camerounais devant le rle assign leur pays de passeur de plats des entreprises franaises, sans la moindre audience internationale, du fait de lun des plus nigmatiques et imprvisibles prsident du continent africain, dsormais coup des ralits du pays.

IV Lopposition camerounaise: Des ambitieux incapables.

Le discrdit qui frappe lopposition camerounaise, particulirement ses dirigeants, est alarmant. Affligeant. Incomptence et immobilisme en constituent la marque de fabrique. Des caciques la prsence pisodique sur le terrain, sans la moindre prise sur la ralit, compensant leur impuissance et leur incapacit par une tonitruance de mauvais gout. De vritables adeptes de la proraison creuse.
Une conjonction sans pareille de mdiocraties. Le constat est sans appel. Le peuple camerounais pantois. Le Cameroun ptit dun chmage structurel et dun systme dfaillant. Chose inimaginable il y a peu, le cholra a refait son apparition en pleine capitale, les escrocs sont rigs en modle (Feyman). Survivre relve du dfi. Un exploit au quotidien dans un pays o les ingalits sont vertigineuses o la vie politique tourne la cacophonie avec quatorze partis politiques se disputant les suffrages dun pays dboussol:

-LUDC, (Union Dmocratique du Cameroun), qui se voulait le fer de lance du dcollage du Cameroun, est devenue au fil des ans au choix lUnion Dpartementale du Cameroun, ou pour des censeurs plus exigeants lUnion de la Dpendance Camerounaise. Un parti quasi-conjugal cogr par son prsident Admaou Dam Njoya et sa parlementaire pouse. Un parti, rput pour la brutalit de ses mthodes, qui brille exclusivement la rubrique des faits divers.
-LUPC, (Union des Populations du Cameroun), le parti historique du pays, intiment li son combat pour lindpendance du Cameroun et la restauration de la dignit de son peuple, jadis glorieux, nest plus que lombre de lui-mme.
Objet dune captation, phagocyt par une poigne de personnes la moralit sommaire, sans charisme, indignes successeurs de leur chef charismatique Ruben Um Nyob, mus exclusivement par des ambitions personnelles, prts vendre pour un plat de lentilles, matrialis par un strapontin au pseudo-gouvernement, dans le but intgrer le parti politico administratif dans une embrouillamini savamment entretenue par le pouvoir (RDPC).
-SDF (Social Democractic Front), comme son nom ne lindique pas trop, est un parti errant sans domicile fixe. Il deal nuitamment avec le RDPC et revt le jour son tablier de pseudo opposition. Parti camlon par excellence.
-MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun): Ce nouveau produit sur la scne politique camerounaise se positionne comme un Parti dimension nationale mais sa zone de dploiement se limite trois dpartements, incapable de prsenter des candidats sur toute ltendue du territoire national. Son leader, Maurice Kamto, juriste en Droit public la rputation internationale, sans charisme ni stature, fait office de caution dun gouvernement quil a combattu dans la dcennie 1990, en tant que ministre dlgu la justice.

-ADD (Alliance pour la dmocratie et le dveloppement) de Garga Haman Adji, brillant technocrate, ancien ministre et directeur dune banque se contente dapparitions fugaces, le temps des campagnes prsidentielles.
Des alliances hasardeuses, sans stratgie, avec le PADDEC et lUDC, ont soustrait toute la crdibilit acquise durant llection prsidentielle de 2011, alimentant deux dcennies durant des espoirs qui se sont solds par la dsillusion.
Des opportunistes sans foi, ni loi vhiculant un Discours public gomtrie variable, sur fond de propositions insipides, dclames sans la moindre conviction. Des personnes prtes vendre leur me et leur allgeance au plus offrant en contrepartie de la pitance quotidienne. Pour les populations du Cameroun, misant sur des personnes nullement la hauteur de leurs attentes et de leur ambition, cest un pari perdu.

V- La Chine contre la France au Cameroun

Le voyage de Paul Biya en 2011 en Chine la tte dune importante dlgation de personnalits nouvellement promues pour la conclusion dimportants accords de coopration avec le principal rival des pays occidentaux en Afrique a tendu signifier dans lordre subliminal son refus des injonctions occidentales.
La Chine est partenaire financier et technologique du Cameroun dans dimportants projets conomiques: Le palais polyvalent des sports de 5000 places Warda (Yaound), lhpital gynco-obsttrique de Douala, le projet Back Bne de transmission par fibre optique Kye-Ossi, le projet de construction du centre pilote des technologies agricoles de Nanga Eboko, les projets de construction des stades de Limb et de Bafoussam et le projet de construction de la mini-centrale hydro-lectrique de Mekin, constituent certaines des principales ralisations de prestige de la Chine au Cameroun. A cela, il convient dajouter le projet dadduction deau potable de Camwater dans les villes de Douala et Yaound, la construction des barrages de Lom Pangar, de Memveele, Mekin ainsi que la construction du port en eau profonde de Kribi.
Le Cameroun, qui entend devenir un pays mergent lhorizon 2035, a ainsi complt son partenariat avec la Chine par la conclusion dune srie daccord en juillet (3). Lintensification des relations sino-africaines au cours des trente dernires annes tmoigne de lintrt marqu de Pkin non seulement pour les matires premires et les terres arables, mais aussi de son souci de contourner lEurope par le sud en vue de sassurer des rserves nergtiques pour les besoins de son industrie. Les investissements directs trangers chinois ciblent, en priorit, les pays riches en ressources minires dont le Cameroun.
LAfrique fournit dsormais un tiers du ptrole import la Chine, deuxime consommateur mondial de ptrole derrire les Etats-Unis. La Chine se procure ses besoins en hydrocarbures du continent africain de lAngola (premier fournisseur de la Chine devant lArabie Saoudite), du Cameroun, du Congo Brazzaville, du Gabon, du Nigeria et du Soudan., ces deux derniers pays tant les plus gros bnficiaires des investissements directs chinois sur le continent. A cela sajoute un intrt non ngligeable pour dautres ressources telles que le bois (60% de la production africaine est vendue en Chine) et les matires premires agricoles pour lesquelles elle dploie une grande politique dacquisition des terres arables dans les pays comme le Zimbabwe, le Congo ou le Cameroun.
LAfrique abrite un millier dentreprises chinoises, un chiffre en constante augmentation. Le volume des changes a t multipli par dix depuis 2000 pour atteindre 107 milliards de dollars en 2008.
Sur le plan de lagriculture, le Cameroun a cd 10 000 hectares de terres agricoles pour une dure de 99 ans Sino Cam Iko. La multinationale chinoise spcialise dans la production et la commercialisation de produits agricoles sest installe sur trois sites dont Ndjor, un site de 4000 hectares situ 100 kilomtres de la capitale camerounaise) et Nanga-Eboko (2 000 hectares situs 170 kilomtres de Yaound). A Nanga-Eboko, Sino Cam Iko a plant des cultures exprimentales de fruits et lgumes, de mas ainsi que 200 varits de riz, tandis que le site de Ndjor est affect la culture du manioc. Ce dispositif est complt au Zimbabwe par lacquisition par la socit publique China International Water and Electric du droit dexploiter plus de 100.000 hectares de mas dans le sud du pays, en Rpublique dmocratique du Congo o le gant chinois des tlcommunications, ZTE International, a acquis 2,8 millions dhectares de fort pour y planter des palmiers huile, enfin en Tanzanie, o une entreprise de semences chinoise, la Chongqing Seed Corp a dcid de simplanter sur 300 hectares en Tanzanie o le manque de crales contraste avec labondance des terres cultivables.
Lintensification de la prsence chinoise au Cameroun a suscit des critiques, dplorant lasymtrie de la relation sino-camerounaise du fait de la prpondrance chinoise dans le processus de contrle des projets communs et de la balance dficitaire des changes au dtriment du Cameroun.

VI La France au Cameroun ou la fin du pr-carr franais au Cameroun

Cent trente filiales dentreprises franaises oprent au Cameroun et une centaine dtablissements de droit local appartenant des ressortissants franais sont installs sur place. Les principales entreprises phares du CAC 40 franais y ont pignon sur rue, se livrant la mise en valeur, -en coupe rgl?- dun pays situ la bordure mridionale du Sahara, la limite septentrionale de la fort quatoriale et du bassin du Congo face au Golfe de Guine.
En un mot lpicentre dune zone de turbulences aiguise par la comptition des puissances pour le contrle des ressources nergtiques du Golfe de Guine et les rserves minires de la zone nigrienne.
Le groupe des entreprises franaises oprant au Cameroun comprend Pchiney, Castel, Brasseries et Glacires International, Lafarge, CFAO pour lindustrie, le Groupe Bouygues, SGE, Comsip Cam pour le BTP, Total-Fina-Elf pour le ptrole.
Le groupe Bollor, pour la gestion des infrastructures portuaires, et le secteur bois, en compagnie sur ce secteur avec les firmes de Thanry et Pasquet, Rougier.
- Sodecoton (capital 30% dtenu par la Compagnie franaise de dveloppement des fibres textiles) pour le secteur coton
- Le grossiste Agrisol SA dans le secteur de la banane.
- Deux entreprises participation franaise Nocusa et Socusam pour le sucre.
Mais le tableau est loin dtre paradisiaque. Pollution, bnfices conomiques alatoires pour les autochtones, multiples atteintes lenvironnement maillent le quotidien des entreprises franaises sous les tropiques. Lempire noir de Bollor en Afrique, objet de deux enqutes de la presse franaise, au printemps 2011, a valu leurs auteurs France inter et le journal en ligne Rue 89 des poursuites judiciaires pour diffamation. Le groupe Bollor passe pour tre un des gros utilisateurs de larm judiciaire come arme de dissuasion contre toute critique fouille son gard.
Premier partenaire conomique du Cameroun, la France a paru cd du terrain au profit de la Chine. Certes le port de Douala est toujours gr par le Groupe Bollor, le voyagiste de Nicolas Sarkozy, la France nest plus le principal partenaire du Cameroun. Dans une interview accorde en mai 2007, Georges Remi Belinga, responsable des douanes dans le Littoral parle de la fin du pr-carr franais au Cameroun et lexplique par la volont des Africains de trouver des marchs plus favorables dacquisition de produits de haute technologie au moindre cot.

VII Pour qui sonne le glas ?

Nul nest dupe de lhumanitarisme franais. Les engagements franais en Libye, en Cte dIvoire, au Mali, et en rpublique centra africaine rsultent, prioritairement, de la volont de Paris de reprendre la main aprs la dstabilisation de sa diplomatie du fait du printemps arabe, dans une manuvre visant dtourner lattention et dviter ainsi que lopinion se polarise sur une situation intrieure difficile, en lui offrant un drivatif nationaliste.
Le renouveau du Cameroun passe par un double mouvement de remise en ordre sur le plan interne et de mise au clair des rapports entre le Cameroun et la France, entre lAfrique et la France, dont la condition pralable devrait tre la rpudiation solennelle par la France de sa posture moralisatrice, dispensatrice de leon de conduite sur la bonne gouvernance, sur fond dun discours parasit par les scandales rcurrents de la vie politique franaise qui ont pour nom rtro commissions vedettes de Taiwan, Clearstream, Karachi, Ziad Takieddine, contrat MISKA, Woerth Bettencourt et Tapie Lagarde.
Afrique en miniature, le Cameroun est reprsentatif du continent de par sa gographie, ses varits climatiques, ses groupes ethniques et culturels, de mme que son histoire parmi les plus complexes du continent.

Les africanistes de tous acabits qui gravitent dans lorbite prsidentielle franaise devraient intgrer dans leurs projections intellectuelles le fait que le Cameroun constitue lassise de lAdamouawa, littralement, selon la transcription phontique du terme en arabe, lAdam et Eve par rfrence symbolique au statut matriciel de lAfrique, Berceau de lhumanit, qui dispense ainsi les Africains, selon les conseils judicieux de Nicolas Sarkozy de faire leur entre dans lHistoire alors quils sont les anctres de lhumanit, bien antrieurs en tout cas la Hongrie et la France. De ce point central de lAfrique devrait surgir le renouveau.
Le compte rebours a commenc pour Paul Biya. Les lois de la biologie sont impitoyables. Sa sortie de lhistoire est programme. Scelle, inexorablement.
Quoiquelle fasse, quoiquelle dise, la France est solidaire du passif du rgime et ne saurait se dfausser dun si long protectorat dun mandat si calamiteux, ni Isral sexonrer de sa garde rapproche qui a assur un si long sursis pour un prsident sans pour autant assurer la survie de son rgime.
La main duvre africaine, les richesses de lAfrique nont pas pour vocation premire dentretenir le train de vie de la classe politique franaise. La France-Afrique passe en priorit par une alliance au profit des gouverns, non des gouvernants, au bnfice de lAfrique et non exclusivement au bnfice de la France.En fidlit la mmoire de Ruben Um Nyob et Flix Moumi, les chefs mythiques du combat nationaliste camerounais dcapits par la France.
Pour qui sonne le glas? Du pr carr franais au Cameroun? De la mandature Biya? Des deux la fois, jumeaux pendant un quart de sicle? Quil est dur dtre aprs avoir t?

Notes

  • 1 Zache Lape, militant de la socit civile camerounaise, petit-fils du photographe qui a immortalis Ruben Um Nyob, un des deux chefs du combat nationaliste camerounais avec Flix Moumi. Il est fondateur et prsident de Migrants solidaire et de We Love Cameroun.
  • 2 Pour aller plus loin propos de Dieudonn Mbala Mbala
    • LES EWONDOS: La tribu dorigine de Dieudonn MBLA MBALA http://cameroonvoice.com/news/article-news-13786.html
    • LAffaire Dieudonn traite dans le journal tlvis de la chaine TV la plus populaire
    • http://www.journalducameroun.com/video.php?id=402
    • Le comit de soutien Y a Bon Dieudonn
    • http://www.camer.be/31248/11:1/cameroun-camerounfrancey-a-bon-dieudonneun-comite-de-soutien-a-lhumoristecameroon.html
    • La fiche technique dun des fondateurs du comit Herbe Emmanuel NKOm (Oberthur) http://www.linkedin.com/pub/herv-em...kom/44/207/335
    • http://www.cameroon-info.net/stories/0,56554,@,cameroun-yaounde-le-politicien-anicet-ekane-cree-un-comite-de-soutien-pour-le-fr.html
    • http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=9610
    • Au Cameroun, Dieudonn, cest une histoire de Blancs qui en veulent notre frre La suite sur ce lien http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/0
  • 3 Chine Cameroun: Les principaux accords de coopration conomique
    • -Accord cadre relatif loctroi dun prt prfrentiel de 433 millions de yuans (prs de 31 milliards FCFA) destins la ralisation du projet e-poste
    • -Echange de lettres portant sur la fourniture dun lot dquipements mdicaux en faveur de lhpital gynco-obsttrique de Douala pour un montant de 10 millions de yuans (environ 713 millions FCFA);
    • -Echange de lettres portant sur la fourniture dun lot dquipements mdicaux au centre antipaludique sino-camerounais dun montant de 1,5 million de yuans, soit 107 millions FCFA.
    • -Accord de coopration conomique et technique portant sur un don sans contrepartie de 50 millions de yuans (environ 3,5 milliards FCFA)
    • -Accord de coopration conomique dun montant de 100 millions de yuans (plus de 7 milliards FCFA),
    • -Prt sans intrt destin la ralisation de projets de coopration conomique et techniques convenus entre les deux gouvernements.

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Pour qui sonne le glas ? Le Cameroun ou la France




07:05 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,