> >

[] [ ]

La gestion de lEtat nest pas une blague

(Tags)
 
Isral critique John Kerry sur la reconnaissance de lEtat hbreu comme Etat juif Emir Abdelkader 0 2014-03-16 12:22 PM
Gestion des manifestations par la police ... Emir Abdelkader 0 2014-03-09 07:13 PM
Diabolique gestion dmocratique de la contestation Emir Abdelkader 0 2014-03-02 02:07 PM
Blague Emir Abdelkader | french Forum 2 2012-12-27 05:28 PM
Blague Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-11-09 07:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La gestion de lEtat nest pas une blague

La gestion de lEtat nest pas une blague




Le candidat indpendant Ali Benflis a entam, hier, sa campagne lectorale Mascara, au pays du fondateur de lEtat algrien : lEmir Abdelkader.


Accompagn des responsables des partis politiques qui soutiennent sa candidature, Noureddine Bahbouh, Nama Salhi, Tahar Benbabeche, Abdeslam Ali-Rachedi, lancien prsident de lAPN, Karim Youns, le candidat a prononc son discours, en fin de matine, la salle omnisports de la ville. Devant une assistance denviron 2000 personnes, Ali Benflis a privilgi la pdagogie, en expliquant en dtail son projet de renouveau national. Il parle dune rvision constitutionnelle sil est lu le 17 avril prochain. Une Constitution consensuelle qui va tre, selon lui, le produit dun large dbat en associant tous les acteurs politiques, avant de la soumettre lapprobation du peuple par voie rfrendaire. Celui qui sadresse vous aujourdhui na pas lintention de sterniser et faire plusieurs mandats. Notre souhait, notre aspiration, cest la construction de notre pays, affirme M. Benflis.
Quand Ali Benouari, dont la candidature a t rejete par le Conseil constitutionnel, est venu, il na pas demand une contrepartie ou quoi que ce soit, mais a exprim son vu et sa passion de construire ensemble lAlgrie, indique le candidat qui mettra aussi laccent sur lindpendance de la justice. Cest fini la justice de la nuit et la justice des coups de fil. Dans mon projet, a-t-il expliqu, le juge nobira qu sa conscience et lthique de sa profession. Aujourdhui, dnonce Ali Benflis, le juge est sous le joug de lExcutif. Il faut le librer. Je vais librer la justice.
Le candidat promet aussi un vrai Parlement, reprsentatif, issu de la seule volont populaire. Le chef du gouvernement, prconise-t-il encore, sera lmanation de la majorit, il sera oblig de rendre compte priodiquement aux parlementaires qui peuvent le contrler, le censurer le cas chant. Les lus du peuple, issus dlections libres, lgitimes, auront le droit de mettre en place des commissions denqute, insiste le candidat, pour que le Parlement nait pas recevoir des ordres de la Prsidence. Ali Benflis, vivement acclam par la foule, prne le retour de la souverainet populaire.
Le candidat parle de la fragilisation des institutions, de la dcadence et de lavilissement. On ne gouverne pas un peuple aussi grand et valeureux, qui a donn lEmir Abdelkader, Mustapha Ben Boulad, Larbi Ben Mhidi, Abane Ramdane et Krim Belkacem, par linsulte. La gestion de lEtat, ce nest pas une blague, tonne Ali Benflis. Il y a deux choses que je rpugne, tempte lancien chef de gouvernement, le mpris et laplaventrisme. Je suis un rassembleur, souligne le candidat la prsidentielle, en prcisant, ds le dpart, quil a demand son quipe de faire une campagne propre sans porter atteinte lhonneur des personnes. Sattardant sur la socit des liberts quil propose, M. Benflis affirme que les partis politiques sont des institutions, le pluralisme syndical doit tre effectif. LExcutif na pas singrer dans leurs affaires.
Lancien Premier ministre et candidat llection prsidentielle du 17 avril promet un gouvernement dunion nationale. Mme ceux qui ne sont pas daccord avec nous aujourdhui auront leur place, indique lorateur devant une assistance scandant Djazar hora dimocratia (Algrie libre et dmocratique). Sur le plan conomique, il propose, pour sortir de la dpendance de la rente ptrolire, une conomie alternative base sur lindustrie, lagriculture et le tourisme. La sant nest pas en reste. Il qualifie nos hpitaux de mouroirs.
Avouant quil sengage dans cette lection dcisive pour lavenir du pays en tant conscient des inquitudes qui lentourent, Ali Benflis, qui dnonce le fait que le gouvernement sest transform en comit de soutien, cest une honte, dit-il , appelle les Algriens prserver leurs voix. On nacceptera pas la fraude, on va lutter contre ; on va la combattre, martle le candidat qui demande aux citoyens dtre vigilants. Aprs son discours Mascara, M. Benflis sest dirig Ghriss, ville situe une dizaine de kilomtres du chef-lieu de wilaya, pour se recueillir sur les lieux de la Moubayaa de lEmir Abdelkader, o est difie une stle la gloire de cet vnement. Le lieu sappelle Chadjarat Dardara. Il a ralli An Tmouchent en fin daprs-midi o il devait animer un autre meeting populaire.

Said Rabia




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La gestion de lEtat nest pas une blague




11:55 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,