> >

[] [ ]

Belounis - Qatar : le bras de fer continue

(Tags)
 
Chronique dun bras de fer Emir Abdelkader 0 2014-02-19 04:11 PM
Le duel Sadani-Toufik continue de dominer lactualit Emir Abdelkader 0 2014-02-06 03:14 PM
Qatar-Hamas, un an aprs : Hamad du Qatar en rade et le Hamas en panade Emir Abdelkader 0 2013-11-07 02:26 PM
Belounis, un footballeur retenu contre sa volont au Qatar Emir Abdelkader 0 2013-03-12 08:22 PM
La course larmement continue entre le Maroc et lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-03-12 12:07 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-24
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Belounis - Qatar : le bras de fer continue

Belounis - Qatar : le bras de fer continue et la FIFPro s'impatiente




Bloqu plusieurs mois au Qatar cause dun litige avec son club, le Franco-Algrien Zahir Belounis, accompagn dune dlgation de la FIFPro, a t reu la Fifa. Laquelle a pris acte des dolances du syndicat des joueurs pour ce genre de conflits qui touchent essentiellement des joueurs africains.
Zahir Belounis (33 ans) est du genre ttu. Depuis quil est rentr en France la fin du mois de novembre dernier, l'ex-footballeur professionnel na pas abandonn lide de faire payer Al Jaish les deux annes de salaire quil estime lui tre dues au terme de son contrat. Le 13 fvrier dernier, Belounis avait racont son exprience devant le Parlement europen Bruxelles, un discours auquel avaient assist des membres de la Fifa. Trois semaines plus tard, Sepp Blatter, le patron du football mondial, la reu Zurich, en compagnie dune dlgation de la FIFPro, la fdration internationale des joueurs professionnels).
"Le cas de Belounis, qui doit tre imprativement rgl et que nous ne lcherons pas, mais aussi celui des marocains Abdeslam Ouaddou et Youssouf Hadji, ont t mdiatiss. Je crois que la Fifa, qui a mis un certain temps prendre conscience de lampleur du problme au Qatar, souhaite que les choses changent. Si un joueur a un litige avec un club, il faut quil puisse quitter ce pays, et que ce conflit soit jug par la FIFA", prvient le Franais Philippe Piat, prsident du syndicat des joueurs.
L'implication de Sepp Blatter

Le Qatar, dont limage a t srieusement corne ces derniers mois par les tmoignages de quelques footballeurs, mais aussi par des reportages sur les conditions de travail moyengeuses rserves aux immigrs originaires du sous-continent indien, na pour linstant gure fait voluer ses pratiques. "On sait quil y a dautres joueurs professionnels ou semi-professionnels - qui ne sont pas pays, mais beaucoup nosent pas le faire savoir, car ils conservent lespoir de toucher leur argent", poursuit Piat.
Zahir Belounis, rentr en France libre mais ruin force davoir puis dans ses conomies pour subvenir aux besoins de sa famille, a dpos plainte devant la justice qatarie pour obtenir le paiement de ses salaires, et a fait de mme en France pour "pour escroquerie, conditions de travail contraires la dignit de la personne, faux et extorsion de fonds aggrave", cela afin de rparer les consquences "de la squestration dont jai t victime, explique-t-il. À Zurich, la FIFPro a mis la pression la Fifa. Je pense que Blatter a lintention de simpliquer."
Je suis un exemple, mais pas le seul : il y a Hadji, Belounis, mais aussi Kharja (Maroc), Lua Lua (RDC), des Sngalais, des Ivoiriens
Abdeslam Ouaddou, ancien international marocain
Philippe Piat, parfois tonn par "la bienveillance du pouvoir politique et dune partie des mdias franais sur les mthodes employes dans cette partie du monde", se veut malgr tout optimiste. "Je crois que la Fifa en a assez que la Coupe du monde 2022 et les affaires lies au Qatar fassent autant parler. Elle a les moyens de demander ce pays de respecter davantage les droits des joueurs." Le systme de kafala (parrainage dun tranger par une personne physique ou morale) est cependant selon Belounis "la cause essentielle de tous ces problmes. Il faudrait y mettre fin, mais je ne sais pas si la Fifa ira jusqu le demander au Qatar"
Le systme de kafala montr du doigt

Lancien dfenseur international marocain Abdeslam Ouaddou, en litige avec son ex club de Lekhwiya, nest pas vraiment tonn que de plusieurs joueurs africains aient connu des difficults pour se faire payer. "Je suis un exemple, mais pas le seul : il y a Hadji, Belounis, mais aussi Kharja (Maroc), Lua Lua (RDC), des Sngalais, des Ivoiriens Comme les Asiatiques, les Africains sont moins bien considrs que les Europens ou les Brsiliens. Cest souvent valable dans le foot, mais cela concerne aussi les autres salaris."
Et Ouaddou a une petite ide pour expliquer ce traitement de faveur. "Mme si des europens sont aussi des victimes de ce systme de kafala. Les Qataris investissent beaucoup en Europe, o ils font le maximum pour amliorer leur image. Ils font donc attention bien traiter des Europens. Et comptences gales, la plupart du temps, un Africain ou un Asiatique sera moins bien pay quun Europen ou un Sud-Amricain"



jeuneafrique1





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Belounis - Qatar : le bras de fer continue




08:16 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,