> >

[] [ ]

LOccident utilise la dmocratie pour lgitimer l'ingrence

(Tags)
 
le Maroc utilise des hlicoptres pour provoquer lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-03-02 01:30 PM
Sadani-Toufik : une guerre pour la dmocratie Emir Abdelkader 0 2014-02-06 03:00 PM
Mahmoud Jibril accuse lOccident Emir Abdelkader 0 2013-12-01 02:26 PM
Les rebelles syriens ont utilis larme chimique pour provoquer une intervention Emir Abdelkader 0 2013-09-12 03:43 PM
Des Tunisiens contre lingrence du Qatar Emir Abdelkader 0 2013-04-22 03:49 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-03-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool LOccident utilise la dmocratie pour lgitimer l'ingrence

Benjamin Selwyn Algeriepatriotique : LOccident utilise la dmocratie pour lgitimer l'ingrence




Algeriepatriotique : Sachant que le capitalisme traverse une crise majeure, comment expliquez-vous labsence dencadrement de la classe ouvrire et labandon de tout esprit de lutte de la part des syndicats ou des mouvements ouvriers ?
Benjamin Selwyn :
Je ne suis pas davis que la classe ouvrire mondiale ait renonc face la crise capitaliste actuelle. Nous avons vu linstallation de laustrit en Europe et aux Etats-Unis, qui a t base sur la rpression du travail politiquement et conomiquement. Cependant, nous avons assist une recrudescence de ces cas, surtout en Grce.
Depuis le dbut des annes 2000, beaucoup de pays en Amrique latine ont bascul gauche. Le changement le plus russi vers la gauche sest droul au Venezuela qui est prsent menac dune raction de la droite. Esprons que les classes laborieuses seront capables de rsister cette raction. Mais pour y parvenir efficacement, elles devront aussi se battre contre les lments corrompus prsents dans le rgime post-Chavez. Elles ont donc une double lutte mener. Les tensions majeures du dveloppement capitaliste au Moyen-Orient appauvrissement massif, manque dopportunits demploi pour beaucoup, salaires trs bas, et norme richesse concentre dans les mains dune minorit nont pas disparu et, selon toute probabilit, elles conduiront de nouvelles explosions sociales.
La Chine connat une courbe ascendante de la lutte des travailleurs depuis maintenant une dcennie. Le Bulletin du travail chinois montre comment non seulement ces grves augmentent en nombre, mais quelles sont de plus en plus offensives (lutte pour de nouvelles concessions de la part des employeurs) plutt que dfensives (dfense des anciens droits).
LAfrique du Sud connat des luttes de masse, qui se sont intensifies depuis le massacre de Marikana au milieu de 2012. LUnion nationale des ouvriers mtallurgistes dAfrique du Sud a rcemment retir son soutien lANC et au PC sud-africain, lesquels ont t au premier rang de la nolibralisation de lAfrique du Sud. On y dbat sur la manire de crer un nouveau parti des travailleurs authentiquement socialiste et bas sur lautogestion de la classe ouvrire. Cest un dveloppement trs encourageant.
Il existe beaucoup dautres exemples travers le monde de lutte des travailleurs pour amliorer leur condition. Le concept du dveloppement centr sur le travail que javance dans mon livre, The Global Development Crisis, voit ces luttes comme lies au dveloppement. Elles peuvent conduire de relles amliorations dans les moyens de subsistance des travailleurs impliqus dans ces luttes, ainsi que leurs familles et communauts. Elles peuvent galement, comme je largumente, constituer la base dun processus alternatif de dveloppement o de plus en plus de travailleurs bien organiss cessent dtre de simples marchandises issues de la force de travail, et exercent de plus en plus leur capacit collective de diriger les ressources conomiques et politiques dans la socit.
Comment expliquez-vous lascension des pays du BRICS ?
Les pays du BRICS reprsentent une reconfiguration de la hirarchie capitaliste mondiale. La division du travail classique o les conomies principales produisaient et exportaient les produits industriels vers les conomies priphriques en change des produits primaires est rvolue. A sa place, nous avons des rseaux de production mondiaux qui font le tour de la plante, intgrant fermement des rgions gographiquement distantes sous le contrle des socits transnationales (TNC). La littrature acadmique dans son ensemble est fermement autocentre, car elle considre ces dveloppements du point de vue de ces socits transnationales et de leurs sous-traitants. En ralit, la prolifration de ces rseaux de production mondiaux a t base sur la mise en place et lexploitation dune classe ouvrire mondiale laquelle sest agrandie de prs dun milliard en 1980 plus de trois milliards aujourdhui. Lindustrie chinoise existe au cur de ces rseaux de production mondiaux. Elle est en effet la plateforme dassemblage du monde pour les biens de consommation courante manufacturs. Cependant, alors quil y a beaucoup dexcitation en Occident au sujet de la Chine et de sa capacit devenir la prochaine puissance hgmonique, de telles spculations sont trompeuses. Lindustrie chinoise est trs largement base sur limportation de composants hautement technologiques provenant de plusieurs rgions conomiquement avances, en particulier le Japon et la Core du Sud, et exporte les produits finis vers le reste du monde. La hirarchie mondiale est maintenant celle o le capital transnational bas dans les principales conomies traditionnelles (Etats-Unis, Europe occidentale, Asie de lEst) se concentre sur la production de biens haute valeur ajoute, de biens dquipements de haute technologie, de produits de connaissance, la Chine jouant le rle de plateforme dassemblage des produits manufacturs, et dautres pays du BRICS comme le Brsil, lAfrique du Sud et la Russie fournissent des matires premires la Chine et dautres conomies croissance rapide.
Quel est le rle aujourdhui des intellectuels engags et quels sont leurs moyens face la domination capitaliste ?
Beaucoup duniversitaires dans le domaine des tudes du dveloppement produisent ce que Michael Burawoy appelle les connaissances professionnelles ou politiques. La premire catgorie fournit lexpertise, les organes comptents de la connaissance, de la comprhension historique des processus de dveloppement et de changement, mais elle le fait pour un public restreint de collgues universitaires et dtudiants. La seconde se concentre sur des solutions des problmes spcifiques dfinis par les clients, souvent les gouvernements nationaux ou leurs agences. Ces deux domaines de la connaissance sont certes importants, mais le dernier en particulier fonctionne souvent selon les paramtres tablis par lEtat et le capital. La connaissance professionnelle souffre souvent dune complexit excessive dans sa prsentation, par exemple lutilisation dlibre de termes compliqus plutt quune terminologie simple. Burawoy fournit deux autres classifications de la production intellectuelle, lesquelles sont beaucoup plus pertinentes et relvent de la question sur le rle des intellectuels engags : la connaissance critique et la seconde, la connaissance publique. La premire pose des questions telles que pour qui est produite cette connaissance ? Pourquoi ? Qui bnficie de cette connaissance ?. La seconde tente de faire participer le public en dehors de lacadmie en matire dintrt public et de moralit, posant les questions telles que comment les choses pourraient-elles tre diffrentes ?.
Lintellectuel engag peut sefforcer de produire une connaissance critique et sengager dans la production dune connaissance publique. En ce qui concerne mon travail, il a toujours t orient vers les classes laborieuses. Je cherche crire dune manire claire et prcise qui responsabilise le lecteur, plutt que de dresponsabiliser (autant dans la littrature professionnelle que politique), car elle claire sur ltat du monde et comment il pourrait tre chang au bnfice des classes laborieuses. Dans cette optique, je subis linfluence du grand pdagogue socialiste brsilien Paulo Freire, qui a cherch dvelopper une pdagogie de lopprim. Un grand problme avec la production intellectuelle, cest quelle est litiste. Elle plaide pour une politique ralise par les Etats ou les entreprises et, mme si elle est favorable aux travailleurs, les considre comme des bnficiaires passifs de llite politique. Le concept du travail centr sur le dveloppement vise montrer comment les classes laborieuses luttent pour que leur volution soit dveloppe, et quelles peuvent tre ralises indpendamment et souvent contre llite politique. Les intellectuels engags ne vivent cependant pas dans une tour divoire. Nous sommes confronts nos propres luttes. Au Royaume-Uni, le traitement des universitaires a diminu de 13% au cours des 5 dernires annes, les frais de scolarit des tudiants ont augment de 9 000 livres par an, pendant que les cadres suprieurs des universits augmentent leurs salaires.
Comment expliquez-vous lhgmonie dune banque comme Goldman Sachs qui dicte sa loi aux Etats ?
Goldman Sachs a t dsigne comme un vampire des abysses en raison de ses connexions avec le pouvoir de nombreux gouvernements nationaux et institutions politiques. Mais ce nest quune des nombreuses institutions financires qui ont accru leur puissance politique et financire au cours des trois dernires dcennies. Le nolibralisme a vis, entre autres, librer les institutions financires de tout contrle dEtat. Sous le systme de Bretton Woods, les institutions financires taient contraintes par les contrles du capital. Si vous inversez ces mots, vous avez le contrle sur le capital. Cela reprsentait un niveau trs important de contrle de lEtat sur les finances. Tandis que la plupart des analyses courantes dconomie politique considrent de tels contrles comme une tentative des Etats-Unis de reconstruire lconomie mondiale aprs la Seconde Guerre mondiale, ils taient galement un produit de compromis de classe. Aprs la rvolution bolchevique de 1917, les luttes des travailleurs ont augment travers le monde, entranant une crainte relle en Europe et aux Etats-Unis de voir un soulvement des travailleurs, et cela a conduit les Etats capitalistes chercher apaiser les mouvements nationaux du travail en leur accordant des concessions. Dans les principales conomies, ces concessions incluaient un engagement au plein emploi. Une des faons de raliser le plein emploi tait de contrler le capital et de le forcer investir dans lconomie nationale, plutt que de chercher du travail moins cher ailleurs. Les gains de la classe ouvrire europenne aprs la Seconde Guerre mondiale ntaient pas dus la gnrosit des capitalistes et des Etats, mais la menace de contestations de masse sous-jacentes. Cela a t reconnu par les lites politiques. Par exemple, Quintin Hogg, un des piliers du parti Tory, a dclar au Parlement britannique en 1943 : Si vous ne donnez pas une rforme sociale aux gens, ils vous donneront une rvolution sociale.
Le nolibralisme est un projet visant augmenter les profits capitalistes par la rpression de la main duvre, en particulier en rduisant les salaires. La libralisation des institutions financires a permis ce processus, travers la cration de flux normes de capitaux, en recherchant de nouveaux lieux de production base sur une main-duvre bon march, discipline et non syndique. Les institutions financires gantes ont facilit lexpansion gographique et lapprofondissement social des rapports sociaux capitalistes, notamment par lendettement. Ce processus a gnr dnormes profits pour ces institutions, mais il a aussi entran dnormes risques. En premier lieu, la logique du capital financier est, court terme, base sur les flux des capitaux spculatifs dans et hors des pays, lesquels gnrent des instabilits telles que les crises montaires et bancaires. Deuximement, lextension de la dette aux personnes pauvres (subprime se rfre une partie de la population des Etats-Unis qui tait dj juge trop pauvre, et donc risque, pour emprunter aux banques) entrane de nouveaux risques. LEtat amricain a travaill main dans la main avec les institutions financires pour faciliter la financiarisation dune partie de plus en plus large de la socit. Mais il lui faut aussi intervenir lorsque les choses tournent mal, comme la crise conomique mondiale actuelle.
LOccident utilise divers alibis, tels les droits de lHomme, la dmocratie, lexportation de la civilisation, etc., pour envahir nos pays. Croyez-vous que ce processus est inhrent aux nations occidentales qui ont besoin de nos richesses pour nourrir leur mode de vie consumriste ?
LOccident utilise le principe des droits de lHomme et de la dmocratie pour lgitimer ses interventions imprialistes dans le monde. Le fait-il pour soutenir son propre mode de vie consumriste ? Ce nest pas une question aussi simple. Dune part, la population active dans les pays occidentaux a vu son salaire baisser sensiblement depuis les annes 1980, les conditions de travail ont empir, les syndicats ont t attaqus et compromis. Ces stratgies poursuivies par les Etats et les entreprises occidentaux ont permis ces dernires daugmenter leur taux dexploitation du travail en Occident. Dautre part, les travailleurs occidentaux ont pu continuer consommer des niveaux trs levs, comparativement aux travailleurs des autres parties du monde. Cela est d la financiarisation et la dette, et la prolifration mondiale des rseaux de production base sur le travail salari bon march, ce dernier ayant rduit de manire significative le prix des biens de consommation courante. Le dfi est de construire une solidarit entre les travailleurs autour du globe, contre lexploitation capitaliste, quelle que soit sa nationalit.
LAlgrie est la cible de limprialisme avec ses variantes. Quel message pouvez-vous adresser ceux qui rsistent dans mon pays ?
Combattre limprialisme fait partie intgrante de la lutte pour une socit alternative meilleure. Je dirais cependant que beaucoup de mouvements anti-imprialistes ont t affaiblis par lidologie dunit nationale qui gnre une image dun peuple uni dans le combat contre les exploiteurs trangers. Le peuple algrien, tout comme dautres peuples, est partag selon la catgorie des classes sociales, et les problmes de lAlgrie sont autant produits par lintervention imprialiste que par lexploitation intrieure. Il est bon de rappeler les mots de Franz Fanon qui tait membre du Front de libration nationale algrien dans les annes 1950, et qui tait trs critique des lites africaines postcoloniales mergentes ce moment-l. Il a montr comment la bourgeoisie nationale, loin dtre une partie intgrante du peuple, tait elle-mme une classe exploiteuse, proccupe par son propre enrichissement au dtriment de la masse de la population locale : La bourgeoisie nationale se dtourne de plus en plus de lintrieur et des faits rels de son pays sous-dvelopp, et tend se tourner vers lancienne puissance coloniale et les capitalistes trangers qui comptent sur sa docilit servile. Si la lutte contre limprialisme est de gnrer un vritable dveloppement humain, alors elle doit tre combine avec une lutte contre lexploitation des classes laborieuses par les classes capitalistes en Algrie et ailleurs.


Entretien ralis par Mohsen Abdelmoumen
Qui est le Dr Benjamin Selwyn ?
Docteur en sciences conomiques et politiques la London School, Benjamin Selwyn est professeur, chercheur et matre de confrences en relations internationales luniversit du Sussex, au dpartement des relations internationales. Il est expert dans le dveloppement de l'Amrique latine, de l'conomie agraire, de lconomie politique internationale, des gographies du travail et des filires mondiales, et sa recherche porte sur les thories du dveloppement. Il est lauteur de plusieurs ouvrages dont Les travailleurs, lEtat et le dveloppement au Brsil : Pouvoirs du Travail, chanes de valeurs et de La crise mondiale de dveloppement.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

LOccident utilise la dmocratie pour lgitimer l'ingrence




10:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,