> >

[] [ ]

Les 5 autres candidats dnoncent des dpassements

(Tags)
 
Benflis et Djilali dnoncent les intimidations contre Al-Atlas TV Emir Abdelkader 0 2014-03-13 02:27 PM
TAJ, Amar Ghoul sen prend aux autres candidats Emir Abdelkader 0 2014-02-10 11:53 AM
Des membres du CC du FLN dnoncent les propos de Sadani contre le DRS et le gnral Toufik Emir Abdelkader 0 2014-02-05 12:09 PM
Frontire : les Marocains dnoncent des prtextes politiques Emir Abdelkader 0 2013-10-11 03:11 PM
Maroc : des manifestants dnoncent l'emprisonnement du journaliste Ali Anouzla Emir Abdelkader 0 2013-09-19 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les 5 autres candidats dnoncent des dpassements

Les 5 autres candidats dnoncent des dpassements




Les rapparitions du chef de lEtat agacent. Alors quil sest clips depuis plusieurs mois, Abdelaziz Bouteflika multiplie, depuis quelques jours, les initiatives (pistolaires) occupant ainsi un espace mdiatique, particulirement en cette priode de campagne lectorale.


Ce traitement de faveur des mdias publics na pas laiss indiffrents les cinq autres candidats llection prsidentielle. Les reprsentants de ces derniers au sein de la Commission nationale de surveillance de llection prsidentielle nont pas tergivers avant de faire connatre leur mcontentement, et ce, en envoyant des lettres de protestation aux responsables des mdias publics et la Commission de supervision du scrutin. Nous ne contestons pas le fait que le prsident de la Rpublique exerce ses prrogatives. Il est de son droit de sadresser aux Algriens. Ce que nous contestons est lutilisation de ces messages prsidentiels en priode de campagne lectorale, relve Fateh Boutbig, prsident de la Commission nationale de surveillance de llection prsidentielle.
Le reprsentant du candidat Abdelaziz Belad dnonce ainsi une confusion entre le candidat Bouteflika et le chef de lEtat. Il est anormal que les mdias publics consacrent une tranche horaire de plus de 20 minutes au journal tlvis alors que les autres candidats nont droit qu quelques minutes, ajoute encore Boutbig. Ce dernier sinsurge contre le fait que les responsables concerns naient pas daign rpondre au courrier de la Commission de surveillance de llection. La Commission de supervision va se runir pour tudier nos requtes, atteste-t-il.
La Commission de supervision de llection, compose de magistrats, est charge de veiller au respect des lois lors de la campagne lectorale. La Constitution et le code lectoral ninterdisent aucunement au chef de lEtat dexercer ses fonctions en priode lectorale, justifie, pour sa part, Belkacem Sahli, reprsentant de Abdelaziz Bouteflika au sein de la Commission de surveillance de llection. Pour le secrtaire gnral de lANR, il ny a aucune confusion entre lactivit prsidentielle et la campagne du candidat, qui est mene par des personnalits politiques. A mon avis, ces candidats tiennent ce discours parce quils sont incapables de mobiliser, ajoute Sahli, un brin provocateur.
Question purement juridique
Les plaintes des reprsentants des autres candidats llection prsidentielle ne sarrtent pas aux messages du chef de lEtat. Il y a quelques jours, des membres de la Commission de surveillance de llection ont dnonc lusage des biens de lEtat par des personnalits, notamment des ministres, qui font campagne pour le prsident-candidat. La Commission de supervision nous a rpondu pour nous demander des preuves ! rvle Boutbig. Une chose difficile apporter, surtout que ces ministres se dplacent avec toute lescorte ncessaire leur fonction. Je garde uniquement mes gardes du corps, sest dfendu rcemment Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du prsident-candidat, qui sest exprim sur une chane de tlvision.
Des cas daffichage anarchique au profit du candidat Abdelaziz Bouteflika ont galement t signals par les autres candidats. La commission, que prside le juge Lhachemi Brahmi, sest saisie de ces plaintes. Mais, questionn rcemment par El Watan, le prsident de la Commission de supervision refuse de se prononcer sur des questions politiques. Interrog sur labsence de Bouteflika de la campagne, M. Brahmi rpond : Si vous abordez la question sur le plan politique, la commission na aucune rponse. La prservation de sa crdibilit la met dans lobligation de sabstenir de tout avis li la politique. Elle est l pour faire appliquer la loi et rien que la loi.

Ali Boukhlef




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les 5 autres candidats dnoncent des dpassements




03:03 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,