> >

[] [ ]

Que vient faire Kerry Alger ?

(Tags)
 
Les dessous de la visite de Kerry Emir Abdelkader 0 2014-03-31 01:28 PM
Le makhzen proccup par la visite de John Kerry Alger Emir Abdelkader 0 2014-03-30 04:49 PM
Aminatou Haidar et Kerry Kennedy Emir Abdelkader 0 2014-03-29 06:17 PM
Aminatou Haidar et Kerry Kennedy ... Emir Abdelkader 0 2014-03-29 04:02 PM
La fivre du mondial sempare de la capitale, DAlger la blanche Alger la verte Emir Abdelkader 0 2013-11-19 02:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Que vient faire Kerry Alger ?

Que vient faire Kerry Alger ?




Le Scrtaire dEtat amricain john Kerry visite lAlgrie en pleine campagne pour la prsidentielle du 17 avril 2014.


John Forbes Kerry, secrtaire dEtat amricain, visite lAlgrie en pleine campagne lectorale pour la prsidentielle du 17 avril 2014. Cela ressemble une maladresse diplomatique ou peut-tre mme une erreur tactique dapprciation. John Kerry, dj proccup par la reprise des ngociations de paix entre les Palestiniens et Isral, doit affronter un autre dfi en terre algrienne : viter la rcupration politique de sa visite. Il devra dployer beaucoup defforts, car il ne pourra pas surmonter lusage lectoraliste de sa venue.
Abdelaziz Bouteflika est candidat la prsidentielle, mais il est galement chef dEtat. Hors campagne lectorale, le tte--tte entre le prsident de la Rpublique et le chef de la diplomatie amricaine aurait t normal. Mais l, les interprtations seront invitables de la part de ceux qui sont contre le 4e mandat pour Bouteflika. Ce dernier accordera une audience John Kerry, qui fera lobjet dune large couverture par la tlvision dEtat. Cela peut tre interprt comme une caution au processus de maintien en cours. Un processus critiqu par une partie de la classe politique, qui appelle boycotter la consultation du 17 avril pour dnoncer la mascarade lectorale.

Que pourra donc dire John Kerry Alger lors dune confrence de presse prvue jeudi Djenane El Mithak Alger ? Chaque mot, chaque expression, chaque illusion sera pes et analys. La consigne donne au dpartement dEtat est de ne pas se mler de la politique interne actuelle de lAlgrie, un pays toujours considr comme solide partenaire de la Russie, proche de lIran, de la Syrie et de la Chine. John Kerry risque de dcevoir beaucoup de monde Alger, puisque la position officielle amricaine ne changera pas : Washington travaillera avec le prsident lu dmocratiquement par le peuple algrien.
Ce qui intresse au plus haut point les Etats-Unis actuellement est davoir des interlocuteurs visibles Alger en cas de crise majeure et de consolider la relation dans le domaine de la scurit transfrontalire dune manire continue. La stabilit de lAlgrie, et du Maghreb par extension, est devenue une priorit pour les Etats-Unis, proccups par linscurit au Sahel, la confusion en Libye et au Soudan, le risque de drapage en Egypte et lincertitude au Mali. La rgion sud-mditerranenne passe donc par une zone de turbulences qui augmente les facteurs de risques pour lOTAN.
Lattaque terroriste de Tiguentourine (en janvier 2013) a amen Washington revoir certaines visions gostratgiques en matire de coopration militaire sous-rgionale. Larme algrienne, prsente comme la plus puissante de la rgion nord-africaine, est perue comme un partenaire important pour les Amricains. Sauf que la relation stratgique nest pas performante, malgr les nombreux changes oprationnels entre hauts grads des deux pays.
La scurit nergtique des partenaires europens des Etats-Unis pourrait galement tre aborde lors de la visite de John Kerry Alger. LAlgrie est le troisime fournisseur de lEurope en gaz naturel, aprs la Russie et la Norvge. Or, Washington souhaite que lEurope occidentale diversifie ses sources dapprovisionnement en gaz pour chapper la domination russe en raison du conflit n aprs lintervention de Moscou en Ukraine. LAlgrie parat tre un partenaire de choix pour renforcer cette demande. Idem pour le Qatar. Dailleurs, lmir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, visitera Alger juste aprs la venue de John Kerry. Le dossier du gaz serait dbattu, lors de cette visite, comme la possibilit dune mdiation dAlger entre Doha et Riyad aprs la crise diplomatique qui pollue les relations entre les deux pays du Golfe. Alger dveloppe des relations assez bonnes avec le Qatar et lArabie Saoudite.
Un haut responsable saoudien devrait visiter lAlgrie dans les prochaines semaines. Ces enjeux gopolitiques mettent la diplomatie algrienne face une preuve complique en raison des rapports troits entre Alger et Moscou. Et sur le plan politique, une chance historique aux partisans du prsident Bouteflika pour plaider la stabilit et la disponibilit de lAlgrie. Une stabilit qui passe par la reconduction de lactuel chef de lEtat pour un ultime mandat de cinq ans. Le projet de Constitution dmocratique rvolutionnaire devrait tre prsent John Kerry Alger

Fayal Mtaoui




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Que vient faire Kerry Alger ?




01:33 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,