> >

[] [ ]

Vers une confrontation entre les camps de Benflis et Bouteflika au lendemain du vote ?

(Tags)
 
Benflis ne lche pas Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-30 11:30 PM
Benflis accuse Bouteflika... Emir Abdelkader 0 2014-03-28 07:05 PM
Vers une rupture dfinitive entre le pouvoir et le FFS Emir Abdelkader 0 2014-02-13 01:30 PM
Benflis pique Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-01-20 12:05 PM
Bouteflika, Hassan II et Benflis Emir Abdelkader 0 2013-12-10 03:55 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Vers une confrontation entre les camps de Benflis et Bouteflika au lendemain du vote ?

Vers une confrontation entre les camps de Benflis et Bouteflika au lendemain du vote ?




Les chauffoures entre partisans de Bouteflika et Benflis, qui vont en se multipliant loccasion de la campagne lectorale, n'augurent rien de bon. Cela prouve qu'on se dirige vers une confrontation plus grave le lendemain du vote, l'annonce des rsultats. L'hypothse qui parle de deux candidats qui annonceront chacun sa victoire est trs probable. On se retrouvera alors face une situation dlicate qui pourrait dgnrer. La comptition lectorale entre les quipes des deux principaux candidats, le prsident sortant Abdelaziz Bouteflika et son ancien chef de gouvernement Ali Benflis, ne doit pas driver vers les hostilits et franchir le pas qui mne la violence. Tout doit rester dans le cadre de lthique. Mais certains incidents survenus durant cette campagne ne sont pas trs rassurants. La mme scne a tendance se rpter : des individus, affichant leur soutien lun de ces deux candidats, se manifestent de faon agressive dans les espaces o sont anims des meetings de lautre et tentent de lui gcher la fte. Ces comportements sont le plus souvent le fait de jeunes mobiliss dans ce but. Ils commencent dabord par perturber par leurs cris le meeting du concurrent puis sont tents par la violence physique. Pour le moment, les incidents les plus graves prennent la forme de petites escarmouches, qui se droulent lintrieur ou lextrieur des salles o lun ou lautre des candidats rencontre les lecteurs. La forte participation des supports privs sites lectroniques, rseaux sociaux et chanes de tlvision la mdiatisation de la campagne lectorale a permis de constater ces dpassements, mme si la crdibilit de linformation donne par ces supports est parfois entache, chez certains, par la propension lexagration. Heureusement, les actes dagression qualifis dinadmissibles sont systmatiquement dnoncs par les staffs des deux candidats. Aucun des deux ne veut, de toute vidence, endosser la responsabilit dun drapage qui peut vite arriver. Les qualificatifs restent mesurs pour le moment, on parle de dpassements dans les comportements. La Commission de supervision de l'lection prsidentielle saisie par les cas de violence cherche relativiser les faits en les mettant sur le compte de personnes surexcites qui scandent des slogans hostiles lautre lors des meetings. Pourtant, les perturbateurs ne se limitent pas aux cris dhostilits, ils tentent de passer lagression, lexemple de ce qui sest pass Marseille o, dit-on, Amar Ghoul, reprsentant de Bouteflika, aurait t pris partie. Sur ce cas prcis, Ali Benflis a vit de tomber dans le pige. Son staff sest vite dmarqu en condamnant les auteurs de ces pratiques d'un autre ge. Lui-mme, dans linterview accorde Algeriepatriotique (2 avril 2014) est catgorique : Ceux qui rclament la violence et qui la pratiquent sexcluent du champ politique. Pour Ali Benflis, la violence est une ligne rouge, une ligne ne jamais dpasser. On sait que le souhait difficilement cach dans une partie de lopposition au systme est de voir le dsordre sinstaller au lendemain du 17 avril partir de rsultats contests, pour la mise en place dune transition, comme dans le dbut des annes 1990, oubliant que bien des choses ont volu depuis et que les circonstances ont totalement chang.

Karim Bouali





 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vers une confrontation entre les camps de Benflis et Bouteflika au lendemain du vote ?




01:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,