> >

[] [ ]

ENTRETIEN : les mises en garde du candidat Ali Benflis

(Tags)
 
LAPC FFS se rallie au candidat Ali Benflis Emir Abdelkader 0 2014-04-01 02:11 PM
les promesses du candidat Benflis Emir Abdelkader 0 2014-03-20 06:30 PM
Les mises en garde de Liamine Zeroual Emir Abdelkader 0 2014-03-20 02:19 AM
Ali Benflis, candidat pour de vrai Emir Abdelkader 0 2014-03-18 03:28 PM
Les mises en garde des chefs de tribu du Hoggar Emir Abdelkader 0 2013-03-13 04:16 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
ENTRETIEN : les mises en garde du candidat Ali Benflis

ENTRETIEN : les mises en garde du candidat Ali Benflis




TSA : Vous avez justifi votre silence de dix ans par la raison dÉtat . Pensez-vous avoir convaincu les Algriens ?
Ali Benflis : À chacun dapprcier comme il lentend les raisons de mon silence. En 2004, je navais pas perdu llection prsidentielle. Il y avait un vainqueur qui sappelle la Fraude. Mais lpoque, lAlgrie ntait pas encore sortie de la crise. Il tait donc de mon devoir de ne pas aggraver la situation et de ne pas pousser aux extrmes.
Jai prfr reprendre le combat pour la dmocratie plus tard. Durant les dix dernires annes, je ntais pas absent. Jai visit 80% des wilayas et jai entretenu des relations avec les personnes qui me soutiennent.
Cette absence na-t-elle pas jou en votre dfaveur dans cette course lectorale ?
Pas du tout. Preuve en est que je tiens mes meetings dans des salles archicombles. À Tlemcen comme Tizi Ouzou, vous avez pu assister des bains de foule. À Stif, malgr le mauvais temps les gens se sont dplacs pour assister mes meetings.
Le terme transition semble fdrer des personnalits politiques de tendances diffrentes. À quoi devrait aboutir la transition ? Le systme que vous ne cessez de critiquer dans votre campagne doit-il jouer un rle dans cette phase de transition ?
Il faut absolument que toutes les forces politiques, sans exclusion y compris le pouvoir , puissent se runir autour dune table pour poser les vrais problmes de la socit algrienne et proposer des solutions.
Certains dfendent une transition sans passer par des lections. Je suis un dmocrate, je respecte absolument cette position. Pour eux, llection est joue davance. Selon eux, tenir des lections dans ce cas-l serait puril. Ils proposent comme alternative de runir les acteurs politiques autour dune table afin denvisager des solutions et dorganiser la transition.
Une deuxime partie prche le boycott, un choix que je comprends parfaitement. Pour les partis et les personnalits politiques qui ont opt pour ce choix, cette lection nest pas la solution. Leur argument ? Les lections ont t marques par la fraude par le pass.
Je respecte ces positions mais je ne suis pas daccord. Un boycott gnral et gnralis sert le pouvoir et lui donnera une autre chance de se perptuer. Ceci dit, je nai aucun problme avec les boycotteurs. Le boycott est une positon politique et une forme dexpression. En ce qui me concerne, jestime qualler aux lections, cest dabord une possibilit dutiliser les mdias, publics et privs, pour exprimer mes positons et les faire connatre au peuple algrien et pour rassembler le maximum dhommes et de femmes, pour empcher quil y ait fraude. Lobjectif tant dinitier le changement travers les urnes. Les Algriens souhaitent un changement pacifique. Jai constat a travers les meetings que jai eu animer dans plusieurs rgions du pays.
Larme a-t-elle un rle jouer dans ce processus politique ?
Durant la priode de crise, larme a t mise dans lobligation de jouer un rle politique. Oui, larme est un acteur. Je pense que cette institution souhaite que le politique joue pleinement son rle, ce qui lui permettra de revenir ses missions constitutionnelles.
Cest parce que le jeu politique est fauss que la crise sest aggrave. Et que larme est intervenue pour sauver les institutions du pays. Concernant la prsidentielle, je men tiens la dclaration du vice-ministre de la Dfense, M. Gad salah, qui a, dans une rcente dclaration, affirm que larme restera neutre. Jai pris acte de cette dclaration.
Par ailleurs, dans une transition, tous les acteurs politiques, toutes les institutions qui peuvent aider la solution de la crise doivent tre associs au dbat.
Donc, pour vous, larme na pas choisi son candidat ?
Je prcise que linstitution militaire souhaite, mon sens, une solution cette crise et que cette solution peut passer par les urnes. Mon souhait est de voir linstitution militaire apporter son aide ce changement par les lections en respectant le choix du peuple.
Le changement peut-il venir de la rue ?
Le changement pacifique en Algrie est possible si les lections se tiennent dans des conditions normales. Si les rgles de transparence sont respectes. Il serait dangereux de provoquer le peuple travers des lections entaches dirrgularits.
Dans ce deuxime cas, tes-vous prt investir la rue ?
Je suis soutenu par des millions de citoyens. Tous ces derniers ne souhaitent quune seule chose : que les lections se fassent dans la transparence ! En ce qui me concerne, je ne me tairai pas sil y a violation de la volont populaire.
Comment comptez-vous organiser la protestation ?
Nous allons surveiller la rgularit des lections. Nous serons prsents dans tous les bureaux de vote. Jai plus de 60.000 observateurs qui seront dans les bureaux pour faire chec la fraude.
Êtes-vous pour la rvision des dispositions de la Charte pour la paix ?
Il y a eu trois tentatives pour rsoudre la crise dans le pays. Rconciliation, Rahma et Concorde. Je les ai toutes assumes. Mais la crise nest pas totalement rgle. Jai dit que jallais approfondir la rconciliation nationale. Je le ferai en concertant le peuple algrien, les acteurs politiques, la socit civile, via un dbat national. Nous allons recenser tous les aspects non rgls de la crise. Nous traiterons toutes les questions, y compris celle ayant trait aux parties qui seront convies au dialogue national. Les rsultats seront soumis rfrendum.
Les cadres de lex-FIS seront-ils invits ce dialogue ?
Les parties qui prendront part ce dbat dcideront de lordre du jour et de la qualit des invits.
Quelle est la frontire entre votre projet de rconciliation nationale approfondie et lamnistie gnrale ?
Il ny a pas de solutions avec lexclusion. Encore une fois, ce sont les parties en prsence dans ce dbat qui dcideront des questions qui seront poses au peuple lors du rfrendum.
Dfendrez-vous lamnistie gnrale ?
Cest encore prmatur pour voquer un tel projet.
Dans le cadre de cette rconciliation approfondie, seriez-vous prt ouvrir le dossier des disparus et des dtenus du Sud ?
Je ne suis pas mandat par le peuple pour voquer ces sujets. Mon devoir est de runir tous les acteurs politiques et autres pour un dbat national afin de discuter de toutes les questions qui touchent les Algriens. Oui jai dit que lÉtat a commis des erreurs. Cest une vidence, lÉtat peut se tromper. Il fait partie de la grandeur dun État que de reconnaitre certaines lacunes lies la gestion du pays.
Avez-vous rencontr les cadres de lex-FIS ?
Je suis un homme politique. Je rencontre tous les acteurs politiques, y compris ceux qui ont des visions diffrentes de celle que je dveloppe. Dailleurs, la loi ne linterdit pas.
Êtes-vous pour lofficialisation de Tamazight ?
En 2001, jai dfendu le texte faisant de Tamazight une langue nationale. Je regrette nanmoins le fait que le projet que javais initi lpoque, pour permettre cette langue dtre enseigne et pour faire avancer les choses, nait pas t pris en considration. Si je suis lu, je donnerai toutes les possibilits Tamazight pour tre reconnu et jengagerai toutes les dmarches afin de raliser toutes les avances. Ce nest pas en reniant notre identit que nous allons rgler les choses.
Certains observateurs pensent que le candidat Benflis se positionne pour laprs-17 avril
Je suis un homme politique et un homme politique ne sarrte jamais sauf quand son cur sarrte de battre. Jentends jouer mon rle jusquau bout. Toutes les chances de succs sont de mon ct. Quoi quil arrive, je resterai sur le terrain. Mon combat pour la libert et la dmocratie se poursuivra.
Vous avez appel la chute du systme. Mais pour certains, vous tes lautre phase de ce mme systme
Les gens ont le droit de penser cela. En 1988, on ma appel pour prendre une lourde responsabilit. Celle de ministre de la Justice. Jai rpondu lappel de mon pays. Jai fait ce que jai pu pour la justice. Avoir fait partie du systme et entendre des gens dire cela ne me drange pas. Les hommes politiques sont jugs sur leurs actes et non sur leur appartenance tel ou tel systme. Cest mon combat pour les droits de lhomme qui ma amen cette fonction. En 1991, il y a eu des dpassements. Et cest pour ne pas avoir accept que la libert soit restreinte en dehors du cadre judiciaire que javais dmissionn. Javais refus de cautionner les drives.
Parlons de linternational. La diplomatie algrienne manque defficacit. Quelle est votre vision de la politique trangre ?
Laction extrieure nest que le reflet de la situation interne. Le projet de renouveau que je propose vise redynamiser laction extrieure sur la base dune stratgie qui permette notre pays dtre prsent dans des espaces stratgiques. Jentends par l lAfrique et la Mditerrane.
Croyez-vous un axe Alger-Paris fort ?
LAlgrie et la France sont deux pays importants en Mditerrane. Ils ont des responsabilits assumer, des actions entreprendre pour demain. Je plaide pour un partenariat durable qui prend en compte lintrt bien compris des deux pays.
Les frontires avec le Maroc sont fermes. Les relations entre les deux pays sont difficiles. Comment comptez-vous grer ce dossier ?
Les frontires seront ouvertes quand les problmes entre les deux pays seront rgls. Il nest pas dans mon intention dentreprendre toute action qui ne prserve pas les intrts du peuple algrien.
Par ailleurs, juvrerai faciliter les solutions entre les protagonistes du conflit au Sahara occidental dans le cadre de la lgalit internationale et sous lgide des Nations unies.
La direction de campagne du candidat Bouteflika vous accuse de perturber ses meetings
Je nai pas de commentaire faire. Je moccupe de ma campagne.



tsa-algerie.com/

 

()


: 1 ( 0 1)
 

ENTRETIEN : les mises en garde du candidat Ali Benflis




03:19 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,