> >

[] [ ]

Les prsidentielles, le scrutin et le changement

(Tags)
 
La convergence des forces de changement est toujours possible Emir Abdelkader 0 2014-03-11 02:56 PM
Le FFS, Front du changement et Mouloud Hamrouche, Ceux qui hsitent encore Emir Abdelkader 0 2014-02-25 12:19 PM
Scrutin, quelle crdibilit ? Emir Abdelkader 0 2014-02-22 03:45 PM
Bouteflika : Garantir un scrutin dont la crdibilit ne suscite aucun doute Emir Abdelkader 0 2014-02-20 10:42 PM
Certains milieux veulent entourer le scrutin de zones dombres Emir Abdelkader 0 2014-02-09 02:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les prsidentielles, le scrutin et le changement

Mustapha Benchenane, professeur Sciences Po Paris V, expert militaire et confrencier au collge de dfense de lOTAN Rome Les prsidentielles, le scrutin et le changement




Reporters : La nouveaut politique en Algrie est que des gnraux la retraite se piquent de politique et basculent dans lopposition au pouvoir. Elle est aussi dans le dbat dsormais ouvert sur larme et les services en particulier. Comment percevez-vous ce fait ?

Mustapha Benchenane : Cest un grand tabou qui saute. Depuis 1962, au sein du pouvoir civil, comme chez les hauts grads de lANP, on ne parlait de larme que pour mettre en avant son rle, au demeurant rel, dans ldification de lEtat en Algrie. Durant les annes quatre-vingt-dix et la priode de soubresauts que le pays a connue, on ne parlait que de son rle salvateur dans la lutte contre les groupes islamistes arms et pour la sauvegarde de lEtat et de la Rpublique. En dehors des groupes dopposition qui, traditionnellement et pour la critique, voyaient dans linstitution militaire la seule source de pouvoir dans le pays, il ny a pas eu durant ces deux squences historiques de points de vue ni de prises de parole aussi manifestes quaujourdhui de gnraux en retraite sur des questions de politique et de gouvernance du pays. Cest le signe, mon avis, de crispation au sommet de lEtat et dans la relation entre la Prsidence et le DRS. Cest aussi le signe que les murs politiques en Algrie, sans doute sous la pression de cette crispation que je viens dvoquer, changent aussi. Ce changement sexprime par le biais dacteurs dune socit civile en gestation et dans la difficult de sorganiser. Il sexprime surtout par des acteurs politiques de la priphrie du pouvoir engags dans des logiques de concurrence et qui dveloppent de manire inattendue et quil sagit dexpliquer par des faits un esprit critique, disons, et qui fait comprendre, par exemple, une intervention comme celle du SG du FLN sur le DRS.
Cela fait-il de la prsidentielle 2014 une lection pas comme les autres ?
Tous ces lments, en effet, font de llection prsidentielle une lection pas comme les autres. Mais ce nest pas uniquement le scrutin qui est particulier. Cest aussi ce quil annonce aprs le 17 avril. Je pense que les mois venir ne seront pas de tout repos et seront dterminants. Et je pense que les changements, si changements il y aura, viendront du pouvoir et pas dailleurs o je ne vois pas lexpression dune alternative srieuse. Les oppositions politiques et associatives sont trop faibles pour cela Abstraction faite de la prsidentielle en elle-mme, la question est : sommes-nous en situation de fin de cycle ou de rgne ? La rponse est oui pour le chef de lEtat sortant mme sil est lu. Il est manifestement en fin de carrire politique et ce quil aura faire cest, entre autres, dapporter quelques corrections la Constitution ou de mettre en marche un processus de transition qui devrait porter sur les questions institutionnelles et de gouvernance Pour le systme en place, nul ne saurait le dire au stade actuel des dveloppements. A lintrieur, personne ne sait rellement ce qui sy passe. On ne se contente que de suppositions et de mystifications.
Des groupes dopposition rvent dun printemps arabe en Algrie. Vous, dans une contribution rcente dans la revue franaise La dfense, vous parlez de rvoltes arabes. Quen est-il en Algrie ?
Des mouvements de rvolte, il y en a toujours eus en Algrie, qui vit depuis des annes des cycles meutiers rguliers. Le plus frappant est que ces rvoltes gagnent progressivement le sud du pays dans des territoires prsents comme nayant pas didentit politique. Ce nest plus le cas aujourdhui avec lapparition de tensions sociales manifestes par des gens qui se sentent dlaisss, de tensions ethniques, comme Ghardaa, et politiques, puisque cest lEtat central qui est interpell et dsign du doigt. Pour autant, cela ne concourt pas lapparition dun printemps arabe dans un pays o le pouvoir mobilise des ressources financires pour rpondre aux besoins des groupes de socits. Ce que je nexclus pas, cependant, est que le mouvement dinscurit qui se produit au Sahel impacte davantage le Sud algrien en proie des difficults et des fractures quon ne lui connaissait pas.
Une question brle-pourpoint et propos du Sahel justement : quelle lecture faites-vous de lintrt soudain du Maroc pour la rgion ? Et comment percevez-vous les dclarations du MAE algrien quil ny a pas de concurrence avec Rabat ?
Il sagit dune pure formulation diplomatique ou dun dni de voir la ralit en face. Il y a toujours eu des rivalits de puissance entre Alger et Rabat. En intervenant dans la rgion subsaharienne, le Maroc tente de se repositionner en Afrique o lUA a reconnu la RASD. Le Sahara occidental est un problme srieux pour le Maroc et il est lorigine du contentieux avec lAlgrie et du blocage qui paralyse le Maghreb.

n



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les prsidentielles, le scrutin et le changement




08:49 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,