> >

[] [ ]

Dans les coulisses de la campagne

(Tags)
 
Aqmi fait irruption dans la campagne lectorale travers une vido Emir Abdelkader 0 2014-03-29 05:40 PM
Pourquoi le FIS sincruste dans la campagne ... Emir Abdelkader 0 2014-03-23 05:31 PM
Veille de campagne aux QG des six Dans le vif du sujet Emir Abdelkader 0 2014-03-23 03:13 PM
huit grandes personnalits dans le staff de campagne de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-01 08:57 AM
Ouyahia et Belkhadem dans le staff de campagne lectorale de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-02-27 01:46 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Dans les coulisses de la campagne

Dans les coulisses de la campagne




Salles vides, candidats parfois peu crdibles, discours entendus...Puisque la campagne ne passionne presque personne, El Watan Week-end a choisi de la suivre en coulisses.


-Louisa et ses bodyguards :
Quatre policiers sont en charge de la protection de Louisa Hanoune. elwatan2014 braque les projecteurs sur ces hommes et cette femme de lombre. Tailleur strict, brushing impeccable, instructions fermes On en oublierait presque que Soumaya na que 24 ans. Soumaya ? La jeune femme charge de la protection rapproche de Louisa Hanoune. Durant les trois semaines de campagne, cest Soumaya qui donne le la. Elle qui inspecte les salles de meeting avant lentre de la candidate. Elle qui sassure que personne nentrave son chemin. Elle qui garde lil ouvert, pare tout, pendant les discours. Elle encore qui donne le top dpart aprs les runions publiques, une fois les conditions de scurit runies. Il y a quatre ans, Soumaya, surnomme Soussou par ses collgues, a intgr le SPS (Service de protection et de scurit), rattach la DGSN. Elle a, depuis, t affecte la sret de la candidate du PT. Comme elle, dix autres policires de choc assurent la protection rapproche des personnalits fminines de haut rang.
Au quotidien, elles sont lombre de Dalila Boudjemaa, Khalida Toumi, Souad Bendjaballah ou Zohra Derdouri, les quatre femmes du gouvernement. Lors des visites officielles, leur est confie la tche de protger les femmes des dlgations trangres. Cest plus pratique davoir une femme qui assure la protection dune femme, explique lun des collgues de Soumaya. Dans le cas de Louisa Hanoune par exemple, Soussou peut rester avec elle dans les loges quand elle se change. Elle peut aussi la suivre dans certains endroits o la prsence dun homme semble dplace. Rouage essentiel du dispositif, Soumaya nest pour autant pas seule autour de Louisa Hanoune. Trois hommes compltent lquipe. Tous membres du SPS. Certains ont intgr ce corps de la DGSN il y a plusieurs dizaines dannes. Dautres sont de plus fraches recrues.
Beretta
Mais tous sont dots du mme quipement : un gilet pare-balles et des armes - kalachnikov et Beretta - porte de main. La ceinture complte - arme, lampe, menottes - pse jusqu trois kilos explique lun des hommes du service. Un parapluie en kevlar - une fibre synthtique trs rsistante - parachve larsenal. Toujours dans le coffre de la voiture, prte tre dploye en cas de fusillade.Au quotidien, les hommes du SPS sont soumis une discipline de fer impose par le rythme soutenu. Avec Louisa, il nous arrive de rentrer chez nous minuit, de reprendre le lendemain 6 h, justifie un membre de lquipe de scurit.
Pour tre toujours prts, quelles que soient les conditions, les membres du SPS bnficient dentranements rguliers. Trois sances de tir hebdomadaires par exemple. Pour se familiariser avec son arme. Gagner en habilet. Ça permet aussi de saccoutumer au bruit, insiste un policier. Quand vous tes sur un stand, et que huit personnes tirent en mme temps, votre oreille est moins dstabilise en cas de fusillade. Outre les sances de tir, les hommes du Service de protection et de scurit bnficient aussi de formations auprs des corps dlite franais et de stages de conduites sur routes difficiles. Des Terminator en costume ? Pas que si lon en croit lun des bodyguards de Louisa Hanoune : Quand on sabsente, elle demande de nos nouvelles, se proccupe de notre sant. Elle est trs protectrice avec nous. Une inversion des rles des plus surprenantes.
*****************

-Touati entre quatre yeux :
Si Moussa Touati sest lanc dans la course, cest pour occuper le terrain. Car il connat bien le systme et Abdelaziz Bouteflika.
Savez-vous qui est Abdelaziz Bouteflika ? Vtu du costume de circonstance, les mains poses sur une petite table de sa chambre dhtel, Moussa Touati, 60 ans, donne le ton de la conversation : Bouteflika na jamais t lu lgitiment et ne le sera jamais. Aujourdhui, cest son clan qui gre la campagne prsidentielle et lui nest quun outil du pouvoir. Dans ses paroles, limage du prsident-candidat seffrite : Cest un homme de scne. Il a jou avec la mmoire des martyrs et lhistoire de lAlgrie. La mmoire des martyrs. Le champ lexical de la Rvolution algrienne est un champ lexical bien choisi chez ce fils de chahid qui a fond en fvrier 1989 lOrganisation nationale des enfants des chouhada (ONEC). De ce qua fait Moussa Touati pour prserver la mmoire des martyrs, il ne lui reste que la mmoire. LONEC lui a chapp des mains. Devenue une annexe associative du parti unique, lorganisation a dclar officiellement le 12 mars dernier son soutien en faveur du quatrime mandat de Abdelaziz Bouteflika. Aujourdhui, le candidat se flicite que son parti, quil qualifie sans fioritures de force politique, runisse 320 000 membres et que personne nait pu arrter son ascension.

A son crdit : Touati connat bien le systme. Alors pourquoi le prsident du FNA engage-t-il donc efforts et argent dans une campagne joue davance ? Je pense que les absents ont toujours tort. Il faut pousser les militants aller de lavant. Si les moudjahidine avaient pens lpoque tre dans lincapacit de chasser la France, les Franais auraient toujours t l ! Les positions de Moussa Touati ne convainquent pas tout le monde. Je connais lhomme depuis plus de dix ans, cest un ancien militaire, il a fait partie du systme, affirme Larbi Chambi, militant du Front du refus, qui avait tent le premier jour de campagne, dinterrompre le cortge du FNA dans les rues dEl Bayadh, coups daffichages marqus Barakat, barakat, fin au pouvoir de la scurit militaire !.
Bourgeoisie locale
Les reprsentants du FNA et ceux des autres partis, membres des commissions de surveillance lectorale, dans les communes et les wilayas, ont t rmunrs par lEtat pour acheter leur silence et non par les partis politiques comme cela doit se faire normalement, dnonce-t-il. Le FNA na pourtant jamais contest ce genre de choses. Se porter candidat dans cette mascarade lectorale montre quil cautionne lordre tabli. En pleine parade lectorale depuis une semaine, Moussa Touati sillonne les villes de lintrieur. Cest aussi dans ces rgions recules que le discours socialiste et nationaliste du candidat rsonne le mieux. Largent ne nous intresse pas. Nous sommes pour le dveloppement humain ! lance-t-il dix minutes avant dentamer sa premire marche El Bayadh. Pour lui, un 4e mandat du prsident-candidat servira, entre autres, consolider les privilges de la bourgeoisie locale : Bouteflika sera reconduit par le mme groupe dintrts qui a plac ses richesses ltranger, conclut-il, interrompu par son chef de protocole qui lui rappelle ses engagements. Le Prsident, rlu, rformera la Constitution comme il la annonc dernirement en renforant le pouvoir prsidentiel. Nous aurons ds lors une dmocratie pcuniaire.
************************

-Militer dans lindiffrence :
Pour les militants, la campagne est faite de journes de distribution de tracts et de collage daffiches. elwatan2014 a suivi ceux du PT.
A lentre du village, les voitures sont gares. Ce mardi matin, les militants du Parti des travailleurs arrivs de Tizi Ouzou retrouvent le responsable de la cellule locale de Tizi Rached. Embrassades, sourires, poignes de main. Lambiance est bonne, mme si le ciel noir fait craindre la pluie. Mohamed Meziani, responsable du groupe de Tizi Ouzou, sort plusieurs paquets de tracts de son coffre. Les militants se rpartissent les tas. Une femme brune souriante arrive. Nadia Boudarne est dpute du parti pour la rgion et ne dans ce village.

Les premiers militants se mettent au milieu de la route et tendent un feuillet rouge chacune des voitures qui passent : Bonjour, cest pour le vote, pour le Parti des travailleurs. La plupart des passants prennent le tract, incrdules. Certains reconnaissent celle qui est en photo dessus : Ah, cest pour Louisa ! Un vieil homme secoue la tte. Premier problme : les tracts sont en arabe. Je ne peux pas lire, explique-t-il. Deux pres de famille sont plus virulents : Vous ne devriez pas distribuer des tracts dans cette langue quon nous impose !
En bas de la rue principale, les habitants viennent faire leur march. Une dame, militante du RCD, lance au passage des militants : Vous allez crdibiliser cette lection ! Celles qui laccompagnent acquiescent. Aucune dentre elles na jamais vot. Elles ne comptent pas le faire cette fois-ci non plus. Vous savez bien que a ne sert rien ! Quelques mtres plus loin, un homme, chemise bleue, casquette fonce sur la tte, refuse lui aussi le tract : Depuis 1962, cest tout le temps la fraude. On ne vote pas. Ce nest quune mascarade qui se rpte. Un jeune commerant a accept le tract mais il ne sait pas quoi en faire. Il finit par le dchirer quand les militants sloignent.
Comme la Syrie
Les militants ont un argument : le programme du Parti des travailleurs. Nous avons propos des dizaines damendements au Parlement, estime lun deux. Le programme du parti est le meilleur pour les Algriens, pense un autre. Interpelle par les passants, Nadia Boudarne prend le temps de rpondre : Cest nous de les convaincre de voter pour le parti, parce que nous reprsentons lalternative dmocratique. Nous avons des solutions pour tous leurs problmes. La dfiance semble pourtant bien ancre. Alors que lon reproche Louisa Hanoune dtre proche du prsident Abdelaziz Bouteflika, Nadia rplique : Nous avons fait des centaines damendements que le prsident Abdelaziz Bouteflika a repris. Ce nest pas parce que ces amendements ont t repris par lui que nous devons tre contre. Le Prsident est revenu sur la privatisation des hydrocarbures, pour nous cest norme ! Nous nallons pas nous opposer pour nous opposer.
Aprs le btiment de lAPC, la route redescend. Un homme g prend le bras dun militant : Nous sommes contre le pouvoir. Bien sr, nous ne voulons pas que ce pays devienne comme la Syrie. Mais il ne faut pas nous demander daller voter. Plus de tracts, les militants rebroussent chemin pour aller rcuprer de nouveaux paquets. Sur le bitume, des feuillets rouges distribus auparavant sont dsormais balays par le vent et lentement abms par la pluie qui a fini par tomber.
*************************

-Blida, the day after :
A Blida, trois meetings se sont tenus le mme jour : ceux de Abdelmalek Sellal, Ali Benflis et Abdelaziz Belad. Le jour daprs, il nen reste dj aucune trace. Ici, la seule chose qui motive les jeunes, cest le football. Ils ne veulent mme pas savoir ce que font ou ce que disent ces pseudo-politiques. A vrai dire, ils ne se sentent pas concerns par llection prsidentielle. Autant dire que le passage du directeur de campagne de Abdelaziz Bouteflika, Abdelmalek Sellal, et des deux candidats la prsidentielle, Ali Benflis et Abdelaziz Belad, le 24 mars dernier, na pas laiss de souvenir imprissable Blida. Rencontrs la gare routire, sur la rue Yousfi Abdelkader, Ouled Yach ou prs de luniversit de Blida, les jeunes semblent dsintresss : Malabaliche, Khatini(Je ne sais pas et a ne me concerne pas, ndlr).
Smal, agent polyvalent dune entreprise prive, estime que voter ne constitue pas la solution la crise que vivent les Algriens. Les candidats nont aucun niveau et sont incapables de gouverner un peuple comme le ntre. Ils sont tous gs et ne peuvent tre la tte dun grand pays comme lAlgrie. Aujourdhui, Benflis nous dit quil veut lutter contre la corruption alors quil tait lui-mme au pouvoir. Louisa Hanoune tait dans lopposition avant de changer de position. Ils ne sont tous prsent que le produit de ce systme. Amine, trabendiste, rencontr dans la mme rue, ajoute : Il ny a aucun espoir mettre en ces personnes, car en ralit, chacun travaille pour ses propres intrts. Ils mont emprisonn et mont pris mon argent. Ils ne mont rien donn et je nattends rien deux. Cest vrai que nous avons retrouv la paix. Mais cela ne nous apport quun peu de scurit pour pratiquer librement le sport, regrette Amine, un clibataire de 35 ans. Pour la plupart des Blidens, parler de llection prsidentielle agace.
Mohamed Moustache
Makan Walou (Il ny a rien de nouveau, ndlr). Quils viennent ici ou non, a mest carrment gal. Je vous assure que Louisa Hanoune est mieux que tous ces Mohamed Moustache (les hommes, ndlr), semporte Ahmed Touil, 47 ans, propritaire dune quincaillerie et pre de trois filles. Pour Ahmed, tre prsident dune commune ou prsident de la Rpublique, ce nest que le statut qui change. Leur discours me rappelle celui de notre actuel P/APC. Avant quil ne devienne prsident, il na pas arrt de nous promettre le paradis. Aujourdhui, il ne peut mme pas nous changer lampoule du lampadaire clairant la ruelle de notre quartier, se moque Ahmed, rencontr Oueld Yach. Ali, un barbu de passage, lance dans un sourire : Je ne veux rien entendre ni deux ni des autres. Je ne suis quun simple citoyen et je ne demande que la paix..
Une dame rencontre prs du stade Tchaker lui rpond en cho : Ce nest pas nous qui devrions assister leurs meetings. Mais ceux qui ont lhabitude de profiter de leur pouvoir et de leurs richesses. A Blida, les quelques affiches publicitaires des six candidats ont t dchires. Un vieux, qui se prcipitait pour laccomplissement de la prire de dhor dans une petite mosque de la ville, sarrte pour commenter : Cette anne est diffrente des autres. Ce nest pas la mme ambiance. Je peux vous assurer que les gens ici ne montrent aucun intrt ni pour les candidats ni mme pour llection prsidentielle. Pour nous, leur passage Blida est un non-lieu. Car, on ne croit plus leur bobards.


Neila Natrous / Feriel Kolli / Leila Beratto / Meziane Abane




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Dans les coulisses de la campagne




02:32 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,