> >

[] [ ]

Nous allons auditionner Kerry

(Tags)
 
Bouteflika Kerry : Vous avez des renseignements et de la technologie que nous navons pas Emir Abdelkader 0 2014-04-04 09:09 PM
Les dessous de la visite de Kerry Emir Abdelkader 0 2014-03-31 01:28 PM
Rapprochons-nous de tout ce qui nous unit Emir Abdelkader 0 2014-02-03 11:56 AM
Nous allons ngocier avec le pouvoir Emir Abdelkader 0 2014-01-26 01:57 PM
Prsident Mohamed Abdelaziz: nous souhaitons que la visite de Kerry au Maroc favorise une avance ve Emir Abdelkader 0 2013-11-08 06:26 PM

   1
  • 1 Emir Abdelkader

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Nous allons auditionner Kerry

Des membres du Congrs amricain Algeriepatriotique : Nous allons auditionner Kerry

Suite la visite de John Kerry en Algrie, Algeriepatriotique a pu joindre des snateurs et des membres du Congrs amricain pour avoir leur avis, notamment concernant linterprtation de cette visite prsente comme une ventuelle caution au candidat Bouteflika dans sa campagne lectorale. Nos interlocuteurs, autant Rpublicains que Dmocrates, ont t unanimes exprimer leur stupfaction et leur indignation face la manipulation de lagence de presse officielle algrienne qui a dform les propos du secrtaire dEtat amricain. Ils ont affirm que John Kerry a pris un gros risque lors de cette visite et quils lattendent de pied ferme pour lauditionner, ajoutant quil portera seul la responsabilit de ses actes. Ces snateurs et membres du Congrs stonnent de la faon dont le secrtaire dEtat John Kerry a engag la politique trangre amricaine, aux antipodes de la tradition diplomatique. Ils assurent que ni eux ni la Maison-Blanche nont cautionn la candidature du prsident Bouteflika de manire directe ou indirecte, ajoutant que les lections algriennes ne concernent que le peuple algrien. Ds son retour aux Etats-Unis, John Kerry sera donc questionn sur les motifs de sa visite en Algrie. Lambiance risque dtre chaude suite ce qui est considr comme un faux pas du secrtaire dEtat amricain et qui va certainement profiter aux Rpublicains qui ont fermement condamn la lgret avec laquelle il a trait son voyage en Algrie. De leur ct, des personnalits et des ONG trs actives dans le monde politique et mdiatique ont confirm Algeriepatriotique que John Kerry a drog une rgle trs importante en visitant un prsident sortant en pleine campagne. Tous dnoncent nergiquement la dgradation de la gestion diplomatique du dpartement dEtat dirig par John Kerry et lui en font porter lentire responsabilit, tout en sinterrogeant sur lannulation de son voyage Ramallah alors que le processus de paix entre Isral et lAutorit palestinienne est plus que compromis, au profit dune excursion touristique en Algrie et au Maroc, avec largent du contribuable amricain. Nos interlocuteurs du Snat et du Congrs ce dernier a reu la militante sahraouie Aminatou Haidar rcemment , se sont, par ailleurs, tonns que John Kerry naborde pas la question essentielle du Sahara Occidental lors de ses visites dans les Etats qui sont les principaux acteurs du rglement de cette question sensible. Ils attendent des rponses quant lutilit des visites de John Kerry qui na pas jug bon daborder cette question majeure qui constitue, pourtant, une priorit, considrant son silence comme une occasion rate par ladministration Obama de faire avancer un dossier pineux. Le monde mdiatico-politique Washington est en bullition et le voyage de John Kerry dans ces deux pays suscite de nombreuses interrogations. Cette visite de John Kerry que lentourage du prsident sortant en Algrie a tent de rcuprer, na pas eu le mme effet auprs des lites amricaines qui, au contraire, sont dcides mettre le bras droit dObama sur le grill, ce qui ne manquera pas dembarrasser la Maison-Blanche qui aura du mal justifier cette bvue comme cela sest produit avec limplication du prsident amricain auprs des Frres musulmans en Egypte. Voil qui tombe mal aprs le rcent scandale de la CIA, accuse d'avoir viol la Constitution en fouillant des ordinateurs utiliss par les parlementaires amricains, dans une affaire relative aux anciennes techniques d'interrogatoire de la trs controverse agence d'espionnage. Les accusations ont dclench un grabuge public dune rare intensit entre la CIA et le Congrs, le directeur de l'agence d'espionnage, John Brennan, niant avoir cherch faire obstruction l'enqute de la commission du renseignement du Snat, sans toutefois commenter les faits en dtail.

Mohsen Abdelmoumen




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nous allons auditionner Kerry




01:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,