> >

[] [ ]

À la maison de la culture de Bejaa, comme un air de Printemps noir

(Tags)
 
Mzab : Une seule culture : la violence Emir Abdelkader 0 2014-03-21 06:57 PM
Maison Crative N.80 - Mars/Avril 2014 fooka19 0 2014-02-25 07:44 AM
le Livre noir du prsident Marzouki provoque lindignation Emir Abdelkader 0 2013-12-09 02:28 PM
Gteau damandes au chocolat noir DALINA 0 2013-01-20 03:29 PM
Un danger guette le secteur de la culture Emir Abdelkader 0 2012-06-27 03:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
À la maison de la culture de Bejaa, comme un air de Printemps noir

À la maison de la culture de Bejaa, comme un air de Printemps noir

De la fume noire et du gaz lacrymogne dans le hall, le bruit des blocs de pierres sur les faades, des policiers blesss assis sur les escaliers et des responsables civils sagitent dans tous les sens. La maison de la culture Taos Amrouche, en pleine centre-ville de Bejaia, faisait penser aux tristes souvenirs du Printemps noir kabyle. Ce lieu de culture devait accueillir un meeting priv de Sellal en faveur du candidat Bouteflika. Cest Kaboul ! Ctait un peu plus violent en 2001, mais jai limpression de revivre la mme chose , explique une responsable de la Maison de la culture, devant le wali, venu en fin de journe constater les dgts.
Il est 18 heures. Les meutiers viennent dincendier le salon dhonneur et quelques parties du hall de la maison de la culture. Au passage, ils se sont servis : quelques ordinateurs, selon les agents de scurit qui voquent lutilisation de cocktails Molotov pour dclencher lincendie. Le feu est rapidement maitris. Le sol reste couvert deau, de quelques gouttes de sang et des portraits du prsident-candidat Abdelaziz Bouteflika. Laccs au hall do surgissent de temps autre des policiers avec un bless ou un meutier (parfois des adolescents) arrt est interdit daccs est rserv aux policiers, aux secouristes et aux officiels.
Un peu plus loin, proximit de la seconde entre de la Maison de la culture, deux policires, habills en blouses blanches, simprovisent secouriste pour venir en aide leurs collgues blesss. À lextrieur, des agents de la police antimeute font toujours face aux jeunes meutiers. Cest le niveau de la culture politique Bejaa ? Cest a la dmocratie ? Si la police ntait pas prsente, ils auraient lynch les gens qui taient prsents dans la salle ! , snerve un des organisateurs du meeting.
Paradoxalement, personne ne semble avoir anticip une telle situation. Dans la matine, peine quelques dizaines de jeunes dont des tudiants taient devant la Maison de la culture, portant des affiches et des banderoles contre le quatrime mandat du prsident Bouteflika. Ils protestaient contre leur exclusion de la rencontre. Sil y avait une dmocratie, pourquoi on aurait eu ces barrires , sinterrogeait Bilal, un doctorant en lectronique. Durant quinze annes de rgne, Bouteflika nest jamais venu ici en tant que prsident , protestait un autre.
Rien ne pouvait laisser penser que les choses allaient dgnrer rapidement et les militants pacifiques se transformer en de violents meutiers.


Meeting de Sellal Bjaa se transforme en meute - YouTube


tsa-algerie.com/

 

()


: 1 ( 0 1)
 

À la maison de la culture de Bejaa, comme un air de Printemps noir




04:30 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,