> >

[] [ ]

Les strotypes sur la Haute-Egypte ont la vie dure

(Tags)
 
Meeting sous haute surveillance de Sellal Tizi Ouzou :... Emir Abdelkader 0 2014-04-06 06:57 PM
La Haute Cour espagnole auditionne des tmoins ... Emir Abdelkader 0 2014-02-17 03:14 PM
LAlgrie sous haute tension Emir Abdelkader 0 2014-01-03 05:57 PM
Les terrorsites tunisiens et algriens sous haute surveillance lectronique Emir Abdelkader 0 2013-06-11 07:34 AM
Alger sous haute surveillance Emir Abdelkader 0 2013-02-26 06:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-09
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les strotypes sur la Haute-Egypte ont la vie dure

Les strotypes sur la Haute-Egypte ont la vie dure

Vendredi dernier, deux clans de la rgion dAssouan, 900 km du Caire, se sont dclar la guerre. Un sanglant face--face entre la tribu nubienne, Dabudiya, et la tribu arabe, Bani Helal. Le dernier bilan fait tat de 25 morts et dune cinquantaine de blesss. Eclairage de Sandrine Gamblin, directrice associe au Middle East Studies de luniversit amricaine du Caire.


-Quelle a t votre premire raction lannonce des affrontements sanglants entre deux tribus dans la rgion dAssouan ?
Cela ma dabord renvoye aux commentaires que jai pu recevoir quand jai fait savoir que je voulais reprendre un projet de recherche sur les tribus et leur identit. On ma dit que ctait un sujet orientaliste. Mais pour moi, cest lexpression dun dni. Ce qui sest pass Assouan nest pas une surprise. Cette histoire nous rappelle quil y a une diversit de la population gyptienne qui sexprime de manire violente. Les affrontements ont oppos deux composantes marginalises, les Nubiens, forcs de migrer partir des annes 1960, et la tribu historique des Bani Helal, acteur central de la conqute musulmane de lEgypte au VIIe sicle.
Cette tribu arabe et plus largement la rgion de la Haute-Egypte, sont discrimines dans les mdias gyptiens. Jai en tte une ancienne histoire. En 1998, Louxor, trois membres des Bani Helal avaient dtourn un avion de touristes. Leurs revendications : la libration de la Palestine et la reconnaissance de leur tribu. A lpoque, personne navait not leur volont dtre reconnus dans lhistoire nationale gyptienne.
-Les mdias ont rapport lexistence dun diffrend entre deux tribus. Dans quelle mesure cette partie de lEgypte est-elle toujours tribale?
La tribu arabe (Al Qabila) a structur lhistoire du peuplement de lEgypte depuis la conqute arabe. La Haute-Egypte a maintenu cette structure tribale, mme si, depuis le XIXe sicle et la politique de Mohamed Ali, il y a eu une volont de contrler ses territoires et de les ramener dans le giron de ladministration centrale.
-Ce qui sest pass Assouan est-ce d labsence de lEtat et la dtrioration de ses prrogatives dans cette rgion?
Les Bani Helal, comme les Nubiens, sont des composantes marginalises sur tous les points. Ils se trouvent en marge du territoire gyptien, loin de ladministration du Caire. La rgion dAssouan a toujours t le parent pauvre du dveloppement touristique en Haute-Egypte, contrairement sa voisine Louxor. Les violences ont eu lieu la priphrie de la ville dAssouan, dans des quartiers urbains rcents dans lesquels tous les facteurs sembotent les uns dans les autres : la marginalisation urbaine, conomique et politique laquelle viennent se greffer danciens contentieux entre tribus.
-La police a d ngocier avec les leaders des tribus pour esprer ramener le calme. Quest-ce que cela prouve au sujet de la situation scuritaire en Haute-Egypte ?
Linscurit qui y rgne sobserve dans toutes les marges territoriales du pays. La Haute- Egypte nest pas une exception. La non-intervention de la police dans un premier temps peut avoir plusieurs explications. Les populations de Haute-Egypte sont connues pour rsister aux administrations centrales. Au lieu de faire appel la police, elles vont recourir des dispositifs de mdiation qui relvent du droit coutumier. Ce dernier savre, dans beaucoup de cas, un garant de paix sociale.
-Selon les dernires informations relayes dans les mdias gouvernementaux, il sagirait dune vengeance. La culture de la vendetta est-elle plus forte dans cette partie du pays ?
Cela renvoie des strotypes que Le Caire vhicule sur la Haute-Egypte. Bien sr, il y a les faits : des vengeances ont lieu dans cette partie du pays. Mais on les retrouve ailleurs en Egypte. Aucune tude na encore t faite pour quantifier ce phnomne. Ce qui sest pass Assouan nous rappelle que les strotypes sur la Haute-Egypte ont la vie dure. Pour preuve, la couverture des affrontements par les mdias gyptiens. On se trouve toujours entre les faits et une reproduction du discours sur une rgion stigmatise.


Nadra Bouazza






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les strotypes sur la Haute-Egypte ont la vie dure




12:40 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,