> >

[] [ ]

La campagne lectorale vue par trois grands mdias franais

(Tags)
 
Les thmes de la campagne lectorale ... Emir Abdelkader 0 2014-04-08 12:56 PM
Le sens dune visite en pleine campagne lectorale Emir Abdelkader 0 2014-03-27 04:12 PM
A la veille du dbut de la campagne lectorale, Cest leffervescence ! Emir Abdelkader 0 2014-03-23 03:26 PM
Coup denvoi de la campagne lectorale Emir Abdelkader 0 2014-03-23 03:06 PM
Campagne lectorale du prsident sortant Emir Abdelkader 0 2014-03-06 04:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
La campagne lectorale vue par trois grands mdias franais

La campagne lectorale vue par trois grands mdias franais

Trois grands mdias franais mettent lAlgrie la une, une semaine de la prsidentielle du 17 avril. Les envoys spciaux nont toujours pas obtenu de visas, mais cela ne les empche pas de couvrir, depuis Paris, la situation.
Cest dabord le quotidien Le Monde qui, dans un long article, dcrit lAlgrie en bullition avant la prsidentielle . La journaliste en charge du Maghreb constate qu huit jours du scrutin, le climat se tend . La contestation, vive sur les rseaux sociaux, se manifeste dsormais aussi sur le terrain , constate-t-elle. La journaliste franaise recense les diffrents lieux, Bejaa, Ghardaa, mais aussi Paris o les porte-voix du Prsident-candidat ont t mis en difficult.
La journaliste a assist au meeting franais dAmara Benyounes. Elle cite lenvoy dAbdelaziz Bouteflika : Laissez-les crier, ils ne sont, chaque fois, pas plus de dix , sest indign la tribune M. Benyouns. Cest hallucinant et ahurissant, des dmocrates qui appellent larme faire un coup dÉtat contre un prsident dmocratiquement lu. On a tout vu dans ce pays ! , a enchan le ministre.
Le quotidien franais constate que largument de la stabilit due au maintien au pouvoir dAbdelaziz Bouteflika a, cependant, t retourn par les opposants au quatrime mandat qui dnoncent le facteur dinstabilit que constituerait, selon eux, la rlection dun chef de lÉtat malade. Il a tout sacrifi lAlgrie, a rpliqu M. Sellal, jusqu sa sant , avait-il dj affirm dans une autre runion. Pourquoi ne pas vouloir le faire roi ? sest-il cri Alger le 8 avril, rappelle Le Monde qui note quaucun observateur de lUnion europenne ne sera prsent lors du scrutin du 17 avril.
Le Monde publie un second article consacr llection envisage sous langle des rseaux sociaux : Bouscule par la vivacit des blogueurs et des internautes hostiles un quatrime mandat du prsident sortant, lquipe de campagne dAbdelaziz Bouteflika na pas attendu pour se doter, elle aussi, de tous les outils de communication virtuelle. Un face--face indit jusquici en Algrie qui tourne souvent lpreuve pour les partisans du chef de lÉtat, analyse le quotidien franais.
Ce jeudi, lhebdomadaire Courrier International met, lui aussi, lAlgrie la une avec un titre sans quivoque : Algrie : Bouteflika, a suffit . Dans son ditorial, le directeur de lhebdomadaire franais note : Cest un cri du cur, celui dune poigne de harraga (des migrants clandestins) qui ont choisi lexil. Sur leur embarcation de fortune, ces jeunes Algriens ont tourn une vido avec un tlphone portable, qui circule aujourdhui sur la Toile. Ya Bouteflika, garde ton quatrime mandat et bye bye lAlgrie , sexclame lun dentre eux.
Il ny a pas si longtemps, dautres jeunes de pays voisins criaient Dgage leur dictateur. De Moubarak Ben Ali, certains de ces autocrates ont fini par dgager. Mais, lexception de la Tunisie, la dmocratie na pas pouss sur les branches mortes des Printemps arabes et les Algriens sen mfient. Certains prfrent partir, dautres descendent dans la rue en criant Barakat. Ceux-l nen peuvent plus dun systme autoritaire o institutions politiques, instances militaires et rouages conomiques ont fini par se confondre. À cet gard, llection prsidentielle du 17 avril est une farce et Abdelaziz Bouteflika fait figure de marionnette entre les mains de ceux qui refusent de partager les rnes du pouvoir , crit lhebdomadaire.
BFMTV, la chane dinformation en continu, se penche galement aujourdhui sur le candidat invisible . BFMTV interroge un des grands spcialistes de lAlgrie, Kader Abderrahim. Il ny a rien qui peut faire perdre aujourdhui Bouteflika. Il bnficie du soutien de lappareil dÉtat, de ladministration partout dans tout le pays , fait valoir Kader Abderrahim, chercheur lInstitut des relations internationales et stratgiques. Imaginez, cest un pays immense, cest cinq fois la France. Il a les mairies, les sous-prfectures, les prfets qui ont t nomms par ses soins. Donc, il contrle tous les rouages , poursuit-il. Les diffrentes manifestations dans tout le pays ne devraient donc rien changer au rsultat du scrutin. Seul inconnu, le score avec lequel le prsident Bouteflika sera rlu conclut BFMTV.


tsa-algerie.com/

 

()


: 1 ( 0 1)
 

La campagne lectorale vue par trois grands mdias franais




08:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,