> >

[] [ ]

Lodieux chantage des pro-Bouteflika

(Tags)
 
Incident au cours du meeting pro Bouteflika Marseille Incident au cours du meeting pro Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-31 01:12 PM
Grve du pain au Maroc: le gouvernement dit refuser la logique du chantage Emir Abdelkader 0 2014-03-28 06:33 PM
Les promesses de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-24 11:11 PM
SAÏD BOUTEFLIKA ET LA KABYLIE: chantage sur le mouvement associatif Emir Abdelkader 0 2014-03-13 05:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Lodieux chantage des pro-Bouteflika

Lodieux chantage des pro-Bouteflika




Odieux chantage ! Pris de panique dans une campagne lectorale farouchement hostile, le parti du 4e mandat semble pouss dans ses derniers retranchements.



A court darguments politiques dun absurde mandat vie pour un prsident malade, les partisans de Bouteflika perdent leur self-control et usent de manuvres honteuses. Pressions et chantages sur des populations fragilises pour les forcer voter, et de prfrence pour le prsident-candidat. Menaces du wali dAlger, Abdelkader Zoukh, sommant les lecteurs de se rendre aux urnes au risque dtre privs de leurs droits au logement. Celui qui ne vote pas naura pas son logement, avait-il grossirement lch lors dun dplacement dans le quartier de Oued Koreich. La neutralit de ladministration est srieusement mise mal.

Une fraude lectorale par anticipation. La violence du discours du wali dAlger est loin dtre un fait isol. Dans les contres recules du pays, les responsables de ladministration, tels des seigneurs, sont mis profit pour faire chanter des populations maintenues dans une prcarit sociale. La campagne des tenants du statu quo a dangereusement quitt le terrain politique pour sinstaller sur celui du marchandage. Une extorsion de voix. Cest devenu une voix contre un bout de terre, un logement, un travail ou un march. Dans un combat douteux, pour les partisans de Bouteflika, tous les moyens sont bons pour forcer le passage, quitte agir en dehors des lois queux-mmes avaient pourtant fixes. Les fonctionnaires des administrations publiques nchappent pas non plus linadmissible chantage qui leur est fait.
Traversant un mauvais quart dheure lectoral, les reprsentants du candidat Bouteflika, qui font campagne par procuration, essuient un rejet massif au sein de lopinion. Pas un jour ne passe sans quun meeting soit annul ou chahut. Bjaa, Batna, Ghardaa, Ouargla, Chlef, El Oued et dans bien dautres rgions du pays les partisans du prsident sortant ont pu mesurer leur impopularit et celle de leur candidat. Pour pouvoir remplir les salles de leur meeting, ils ont t contraints de ramener des supporters des entreprises publiques moyennant une journe chme et paye.


Marchandage

Pour le dernier meeting prvu Alger, demain, cest lUGTA qui est charge de la sale besogne. Les fonctionnaires des administrations et des entreprises publiques ont t saisis via ce syndicat-maison pour venir en masse la messe de Bouteflika. Cest le cas des travailleurs de Sonelgaz qui sont gentiment pris de faire le dplacement la salle Harcha, lieu de la kermesse bouteflikienne. Les responsables syndicaux ont fait passer une liste signer pour sassurer de notre prsence au meeting. Ils nous ont assurs que des bus seront mis notre disposition et que la journe sera chme et paye, nous ont confi, sous le couvert de lanonymat, quelques fonctionnaires qui disent craindre pour leur avenir professionnel au cas o ils ne rpondent pas prsent. Mme les imams des mosques sont mobiliss pour les besoins de la cause. Dans leurs prches de vendredi, les imams-fonctionnaires ont appel les fidles se rendre aux urnes. Pour eux, nest pas bon musulman qui ne votera pas ! Une intrusion dangereuse de la religion sur le terrain dune campagne politique titillant ainsi la religiosit des Algriens.

Visiblement, le rgime de Bouteflika use et abuse, sans gne aucune, des lois et des moyens de lEtat pour faire passer en force une option qui se rvle de plus en plus prilleuse pour le pays.
Le gouvernement intrimaire de Yousfi sest transform, lui aussi, en comit de soutien. Si en effet aucune loi ne leur interdit de mener campagne, des ministres en exercice se comportent comme des reprsentants du gouvernement missionns, portant ainsi atteinte la rgle dimpartialit et dthique quexige la fonction. Les moyens de lEtat au service dun candidat. Manifestement, les partisans du 4e mandat sont brusquement saisis par laffolement dun rejet important de lopinion. Le chantage auquel ils sadonnent butte sur la rsistance de larges pans de la socit, dbarrasse des dmons de la peur. Partout, les Algriens se disent convaincus que la stabilit est dans la rupture avec un rgime qui ne cesse de produire de linstabilit.


Hacen Ouali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Lodieux chantage des pro-Bouteflika




11:47 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,