> >

[] [ ]

Diplomatie de la honte

(Tags)
 
DIPLOMATIE DE BOUTEFLIKA: entre Pyongyang et Washington Emir Abdelkader 0 2014-02-25 04:30 PM
la prdation sous le couvert de la religion et de la diplomatie (II Emir Abdelkader 0 2014-02-16 03:50 PM
Syrie : laccord sur les armes chimiques est une honte pour lONU, dnoncent des opposants Paris Emir Abdelkader 0 2013-10-02 12:49 AM
Le Qatar perd son rle de pivot de la diplomatie arabe Emir Abdelkader 0 2013-09-24 03:23 PM
Honte Simon Perez, Honte la France Emir Abdelkader 0 2013-04-14 03:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Diplomatie de la honte

Diplomatie de la honte

Ce nest pas la fin dune campagne lectorale factice o se dchirent deux clans du systme qui retient lattention. Ce week-end, deux autres jeunes Mozabites ont t tus. Trois semaines auparavant, la chaine de tlvision islamique saoudienne Iqra (apprends, sic), avait explicitement invit tuer du Mozabite. Lappartenance au rite ibadite tant, du point de vue de ces semeurs de haine, un fait justifiant et mme lgitimant ces assassinats.
Quune tlvision dune monarchie dcadente, source mondiale du wahhabisme et du salafisme, appelle au meurtre na rien de surprenant. Pour continuer justifier un rgne fodal et libidineux, il faut recourir au terrorisme religieux.
Au demeurant, la rechute de cette ghenne historique, semble conjoncturellement relance par le vaste trafic de stupfiants dans le sud algrien et le Sahel que la crise malienne repousse vers le nord - dont le chef historique nest autre que Belmokhtar, originaire de la valle du Mzab, et lui mme estampill produit salafiste radical.
A ce jour, pas un seul responsable algrien na interpell lArabie saoudite pour cette ingrence criminelle. Ni le ministre des affaires trangres, ni le ministre des affaires religieuses ni, dailleurs, aucun des candidats nont souffl mot sur ce qui nest rien dautres quun appel une puration ethnique.
On a dj vu des ambassadeurs convoqus pour des incidents moins graves que des immixtions aussi scandaleuses et aussi ouvertement assumes.
Cette faiblesse confirme laffaissement diplomatique de lAlgrie dont la voix et le poids sont vanescents depuis bien longtemps y compris dans la rgion MENA. Mais ce silence atteste aussi du repli et de lclatement communautaires de la socit dont certaines manifestations morbides ont clat au grand jour lors de cette campagne.
On se souvient quen 2011, aprs lexcution de 126 jeunes en Kabylie par les services de scurit, les groupes parlementaires des partis au pouvoir de lassemble nationale avaient refus que la reprsentation nationale ouvre un dbat sur une tragdie sanglante et consacre une minute de silence la mmoire des victimes dun crime dEtat. On ne se rappelle pas, non plus, quune rgion ait manifest une solidarit avec les familles touches par un drame qui avait vu, pendant plusieurs semaines, des services de lEtat faucher des dizaines de jeunes la fleur de lge.
Cette fois, cest lArabie saoudite qui intervient pour lgitimer llimination dune collectivit algrienne dans un lche silence des autorits et une indiffrence nationale quasi gnrale.
La raison de cet abandon politique et moral ? Beaucoup dAlgriens se sentent plus proches des Saoudiens que des Mozabites. Et cela renvoient la crise politique et indentitaire dlibrment entretenue depuis 1962 voire avant.
Quand un prsident, arriv au pouvoir aux premiers jours de lindpendance sur des chars, inaugure sa vision nationale depuis Tunis par un triple et tonitruant nous sommes arabes , alors que le sang des martyrs navait pas encore sch, cest pour dsigner ce qui nest pas arabe comme le pril combattre sinon liminer.
Lui mme, agent du chef des services spciaux gyptiens, Fathi Dib, trouvait normal davertir, en pleine guerre, son mentor que des Kabyles runis la Soummam, taient entrain de menacer la nation arabo-musulmane.
Hier la prfrence gyptienne contre la Kabylie, aujourdhui la tutelle saoudienne pour lpuration du Mzab. Et demain ?
Resurgit alors la lancinante observation de Ferhat Abbas : lAlgrie est-elle une nation ?


Ali Grachi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Diplomatie de la honte




05:04 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,