> >

[] [ ]

Libye An III post Kadhafi, Le projet C . C de la Rand Corporation

(Tags)
 
Libye An III post Kadhafi: Un incubateur de dictateurs Emir Abdelkader 0 2014-04-05 02:52 PM
Libye/Kadhafi: Portrait dune fratrie en pleine dconfiture Emir Abdelkader 0 2014-03-31 01:04 PM
Libye, An III post Kadhafi Emir Abdelkader 0 2014-03-27 04:36 PM
Libye: un agent des services de scurit de Kadhafi tu Derna Emir Abdelkader 0 2013-11-24 02:51 PM
Libye : chasse au trsor post-Kaddafi Emir Abdelkader 0 2013-07-08 04:02 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-13
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Libye An III post Kadhafi, Le projet C . C de la Rand Corporation

Libye An III post Kadhafi, Le projet C . C de la Rand Corporation




I- From Confrontation to Containement: Le projet de la Rand corporation

-La stratgie amricaine, depuis 2007, a vis confier la gestion de lIslam politique aux Frres Musulmans afin que la confrrie assume le rle de chef de file du courant se rclamant de lIslam modr. Elle sest inspire dun rapport de la Rand corporation, qui avait pour nom de code C-C pour From Confrontation to Containement.
La Rand corporation est un Think Tank amricain charg dlaborer des prospectives en vue de nourrir la rflexion stratgique amricaine, en complment dune structure jumelle, la Ford Foundation, dont la directrice rgionale pour le Moyen-Orient, base au Caire, ntait autre que luniversitaire franco syrienne Basma Kodmani, la premire porte-parole de lopposition syrienne off-shore, charge de la promotion de L Arab Reform Initiative, un projet financ par des capitaux mixtes notamment de la principaut dAbou Dhabi.
-Morsi au Pouvoir tait pleinement conforme aux desideratas amricains. Mais les Amricains baignent dans la contradiction. Ils ont certes protest contre la destitution du de lancien prsident gyptien comme tant contraire la lgalit, mais nont souffl mot lorsque en Libye, le vainqueur des lections lgislatives, la Coalition des Forces nationales, a t prive du pouvoir par la force des armes.
-Al Qaida, les takfiristes, les djihadistes ont t instrumentaliss par certains cercles occidentaux dans le but de les canaliser et de les diriger vers des lieux prcis, non pour les affronter, mais pour les contenir. Le courant islamiste devrait veiller viter de servir de prtexte une intervention militaire trangre.
II Le printemps arabe en rapport avec le conflit isralo palestinien: Le sud Sina, le Hong Kong des Arabes.

-Le printemps arabe avait un rapport avec le rglement du conflit isralo arabe. Le projet prvoyait laffectation dune portion du dsert du Sina linstallation de Palestiniens de la diaspora dans le sud de la pninsule. Ce projet devait tre complt par la cration dune zone franche lest de Suez et des investissements considrables pour en faire de cette zone de dmarcation entre Isral et lEgypte Le Hong Kong des Arabes.
La Syrie: Le rgime syrien sera prfr aux djihadistes du fait du dsarmement de son arsenal chimique. Le dsarmement chimique de la Syrie donne dsormais ce pays une importance plus grande aux yeux des amricains et des occidentaux que les djihadistes. Assad dsarm est un atout considrable pour la scurit dIsral, dont le maintien sera prfr la prsence dun inconnu extrmiste. Le rglement en Syrie interviendra selon le schma ymnite. Le maintien des structures du rgime sans Assad. Un de ses proches lui succdera et Assad ne sera pas poursuivi par la justice pnale internationale.
La faiblesse des dmocrates arabe: Le printemps arabe a tu le printemps arabe. Nous lui avons fait supporter plus quil nen pouvait. La paternit du terme revient dailleurs au journaliste amricain Thomas Friedman du New York Times par comparaison avec le phnomne qui sest produit en Europe centrale dans la dcennie 1990.
-La Libye contenait en germes les indices dune malformation. La Syrie en a dmontr lampleur. En Libye la violence tait contenue dans tous les aspects de la phase de transformation. En Syrie, la violence a atteint un degr catastrophique. Le drame du Monde arabe rside dans la faiblesse des dmocrates.
-Si la Libye fait face un problme de gestion des richesses, la Tunisie et lEgypte connaissent un problme de cration de richesse. Les investissements ont chut de 90 pour cent durant cette squence, dont 30 pour des recettes touristiques tant pour lEgypte que pour la Tunisie, alors que lAlgrie demeure une nigme de par son attentisme lors du printemps arabe. Cest lattaque dInn amenas, dbut 2013, qui conduira Alger autoriser le survol de son territoire par laviation franaise lors de lopration Serval au Mali.
Les objectifs amricains dans la zone ont t pleinement atteints. La scurit dIsral et du ptrole nont jamais t aussi grands. LIrak et la Syrie ont t dtruits. LEgypte a besoin dun vritable plan Marshall pour son redressement afin de retrouver son rle pilote dans le Monde arabe. Tout cela a dblay la voie lmergence de lIran et de la Turquie en tant que puissances rgionales avec les rivalits que cela implique.
III Le rle de Nicolas Sarkozy: Le soulvement de tripoli, le 14 juillet.

La France a t le premier pays au Monde reconnaitre le Conseil National de transition de Libye, avant mme les pays arabes et cela a plac dans lembarras bon nombre de pays.
-La rapidit avec laquelle Nicolas Sarkozy a procd notre reconnaissance ma surpris. Sans doute a-t-il voulu compenser son comportement tardif vis--vis de la Tunisie, le partenaire historique de la France, et de lEgypte. La tension tait dautre part vive entre Sarkozy et Kadhafi. Son positionnement courageux notre gard devait dans son esprit amliorer les sondages en sa faveur alors que sa popularit tait au plus bas. Laffaire des infirmires bulgares, les rumeurs sur le financement de sa campagne lectorale tout cela a donn naissance une forme de dtestation mutuelle entre Sarkozy et Kadhafi.
-Nicolas Sarkozy a t trs clair dans son engagement fournir toutes sortes daide, ce qui impliquait laide militaire. Il sest impliqu en Libye pour des raisons politiques et personnelles, sans doute pour apporter la preuve quil avait repris la main aprs le double fiasco franais en Tunisie (Ben Ali) et en Egypte (Moubarak) et gommer toute trace de financement ventuel de sa campagne prsidentielle de 2007.
Nicolas Sarkozy a suggr que le soulvement de Tripoli ait lieu le 14 juillet, de manire le faire concider avec la date de la fte nationale franaise, tout en menant, dans le mme temps, des tractations en coulisses sur le sort de Kadhafi.
((NDLR: En fait, dans la perspective de sa rlection, Barack Obama a multipli les coups de main audacieux. Quatre mois aprs lassassinat dOussama Ben Laden au Pakistan le 2 Mai 2011, la chute de Tripoli a t programme, dans lordre symbolique, en septembre 2011, correspondant deux dates charges de signification historique, le 1 er septembre 1969, date du coup dtat anti monarchique de Kadhafi, et, le 11 septembre 2001, le raid dAl Qaida contre les symboles de lhyperpuissance amricaine.))
Paralllement sa requte, Sarkozy ma demand dexaminer attentivement une proposition de Bachir Saleh, le secrtaire particulier de Kadhafi, dont les termes consistaient obtenir la dmission de Kadhafi et son placement en rsidence surveille sous protection franaise, en contrepartie du fait que, Moi, Mohamad Jibril, dirige le gouvernement pendant une priode transitoire de quatre ans, au terme de laquelle Seif Al Islam Kadhafi, le fils puin du Guide, pourra se prsenter aux lections prsidentielles.
Bachir Saleh passe pour avoir t le principal tmoin du financement de la campagne lectorale de Nicolas Sarkozy de 2007. Rfugi en France, il a prcipitamment quitt le pays la dfaite de Nicolas Sarkozy, en 2012, trouvant refuge en Afrique du sud.
Mahmoud Jibril ne sest pas tendu sur les raisons personnelles de lengagement pro libyen du prsident franais, motivations que le lecteur pourra dcouvrir en cliquant sur ce lien:
Libye: Le zle de la France en suspicion – En point de Mire – Actualit et Flashback
Sur les malheurs du peuple libyen, Nicolas Sarkozy a en effet scell sa rconciliation avec le plagiaire Bernard Henry Lvy, purgeant un contentieux souterrain para matrimonial, dont la descendance du roman-enquteur en porte les stigmates brunis, la faveur dun indcent ballet diplomatique, instrumentalisant lopposition libyenne sur fond de gesticulation mdiatique. Carla Bruni, pouse du prsident Nicolas Sarkozy, avait t auparavant, la compagne du philosophe Jean Paul Enthoven, ami de BHL. Lors dun sjour de vacances Marrakech, dans la proprit de BHL, Carla est tombe amoureuse du propre fils de son compagnon, Raphal Enthoven, lpoque mari avec la propre fille de Bernard Henry Lvy, Justine Lvy, qui narrera ses dboires conjugaux dans un ouvrage intitul Rien de grave. (Editions Stock 2004).
Carla Bruni et Raphael Enthoven ont eu un enfant, Aurlien, Bernard Henry Lvy, quant lui, avait soutenu Sgolne Royal, la rivale socialiste de Nicolas Sarkozy, lors des dernires lections prsidentielles franaises, en 2007. En donnant le beau rle BHL dans laffaire libyenne, au dtriment du ministre des affaires trangres Alain Jupp, Nicolas Sarkozy, a purg ce contentieux sur les dbris de la Libye.
Mohamad Jibril assure avoir vu la dpouille de Kadhafi tu de deux balles, lune au front, lautre la poitrine. Il a dmissionn de son poste le 23 octobre 2011, trois jours aprs le dcs de lancien guide, en rtablissant son curseur personnel dans le sens nationaliste concidant avec le dgagement de Mohamad Morsi, premier prsident no islamiste de lhistoire arabe dmocratiquement lu par le gnral Abdel Fattah Sissi, ministre de la dfense.
Prs de 260 manifestations ont t dnombrs en 2013 en Libye contre le gouvernement et le Parlement. Plus grave, le 10 octobre 2013, le Premier ministre en personne a t enlev dans un htel en plein centre de Tripoli, alors quun chef de milice, Ibrahim Jadhran, proclamait, en novembre 2013, un gouvernement autonome de la Cyrnaque. Paralllement, Fethallah Al Gaziri, nouveau Chef des renseignements a t assassin Derna, en dcembre 2013; Hassan Al-Droui, vice-ministre de lIndustrie Syrte, a, lui, t assassin dbut janvier, lHpital central de Tripoli saccag, le 20 janvier 2014; Enfin un ingnieur franais a t assassin le 2 mars Benghazi et deux nouveaux dputs de la nouvelle assemble, blesss par balles, le mme jour.
Face un tel chaos, Mohamed Jibril a lanc le 28 dcembre 2013 une Initiative de sauvetage national et le chef nominal de lopposition pro atlantiste, Mustapha Abdeljalil, a prconis la constitution dun Groupe national pour le dialogue, dans un contexte exacerb par les rivalits factionnelles marques par trois coups dclat: le 7 janvier 2014 la quasi dmission dAli Zaidan de son poste de Premier ministre, le 7 janvier 2014, suivie une semaine plus tard, 14 janvier, de lirruption des hommes arms au Parlement pour demander son dpart, et le retrait du gouvernement, une semaine plus tard, le 21 janvier, des ministres du Parti de la justice et de la construction.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Libye An III post Kadhafi, Le projet C . C de la Rand Corporation




10:19 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,