> >

[] [ ]

Le pouvoir exagre les menaces

(Tags)
 
Les boycotteurs dnoncent les menaces des partisans de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-04-07 03:50 PM
fuite de centaines de Kurdes aprs des menaces de jihadistes Emir Abdelkader 0 2014-03-21 07:04 PM
Erdogan excute ses menaces et bloque Twitter Emir Abdelkader 0 2014-03-21 07:00 PM
Franois Hollande face aux menaces jihadistes Emir Abdelkader 0 2014-03-11 06:10 PM
Les menaces dEl Qaradaoui mises excution Emir Abdelkader 0 2013-03-23 02:59 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,956 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le pouvoir exagre les menaces

Khaoula Taleb Ibrahimi. Professeure en sciences du langage

Le pouvoir exagre les menaces et joue sur les peurs primaires des Algriens





-Les discours agitant les peurs et les menaces multiformes dominent la scne nationale. Presque tous les acteurs politiques, du pouvoir et/ou dopposition, en font grand usage. Conditionns, les Algriens se prparent au pire, font, pour certains, des provisions, des stocks de guerre ou sexilent pour aller sous des cieux plus clments. Quest-ce qui alimente et justifie au juste ces peurs ?
Dans une socit o rien nest rgl et o il ny a pas de consensus sur les questions fondamentales comme pour la construction de la citoyennet, lgalit homme-femme, le projet de formation travers lcole, luniversit, la place de la religion, sur ce quon veut faire de notre pays, et jen passe, des consensus passibles de construire un vivre-ensemble, il ne peut en tre autrement. Peut-tre aussi lincertitude vis--vis de la vie. Une partie de la socit sinquite par rapport lemploi. Toutes ces incertitudes cristallisent la peur. Il sagit l de donnes objectives. Quand on voit ce qui se passe Ghardaa, on se demande si on parle bien dAlgriens.
Une citoyennet cense tre aussi construite sur une histoire et un territoire gographique et des valeurs communes. Entre nous, devrions-nous parler dsormais de Mozabite, de Chaoui, de Kabyle, dOranais, de Tlemcnien ? L, a ne peut qualimenter la peur quant ce qui va se passer. On joue sur les fractures. Ce discours sur la peur sert alerter sur ce qui pourrait se passer. Un discours auquel ont recours aussi les chantres du Nous ou le chaos ou de lAlgrie est un lot de stabilit dans un ocan dincertitude. Paralllement cela, on convoque les fractures. Mme sur le ton de la plaisanterie. Les soi-disant plaisanteries quon a faites ce propos, quon a voulu faire passer comme telles, ne le sont pas. En ralit, on joue sur les fractures qui sont la fois le produit de notre histoire et de notre actualit rcente.

-Selon vous, le pouvoir politique pense-t-il vraiment ce discours ? La peur comme discours labor, sentend, conue des fins de lgitimation dune construction politique quelconque ?
Certes, il y va de cela. Sauf que moi je ne souponne pas ce pouvoir dtre assez intelligent pour concevoir une politique de ce genre. Sil tait capable de concevoir une quelconque politique labore, il aurait rgl un certain nombre de problmes mme en jouant et instrumentalisant le pire. Or, aujourdhui, nous sommes en prsence de quelque chose de brouillon, de pas pens : on convoque les peurs primaires. Parce quen ce moment, on na pas de solution proposer et aucun consensus en son sein ne se dgage quant au candidat prsenter, do le choix de la continuit. En face, on fait ce quon peut tout en travaillant aussi sur les discours de la peur en disant : attention, la continuit cest aussi un saut dans linconnu ; qui va diriger le pays ? etc. Cela fait aussi partie de ce discours sur la peur.

-Linvasion ennemie, la perte de la patrie, les traumatismes des guerres successives dans le conscient et subconscient des Algriens, ces peurs primaires sont nombreuses
Ecoutez, malheureusement, a commence toujours avec ce genre de bourde, comme celle que vient de commettre un wali qui dclarait : Pas de relogement sans vote, alors quon sait trs bien que cest trs sensible comme question. Puis, on convoque aprs dautres peurs en rapport avec lavenir du pays, le que vont devenir vos enfants ?, etc. On y va crescendo en commenant par des questions terre terre jusqu et agiter aussi la peur de voir la situation voluer comme chez les pays voisins
-Ne sommes-nous pas en train de surdimensionner les menaces ?
Ah, oui ! Il y a une exagration voulue pour forcer la main aux Algriens qui sont foncirement attachs la scurit et la paix aprs avoir vcu ce quils ont vcu. Parce que, tout de mme, on ne peut pas prtendre que depuis 1962 les choses se sont passes sereinement ou mme dans une relative stabilit. Chaque Algrien, quels que soient son niveau dinstruction, son extraction, redoute que le pays ne retombe dans une violence similaire celle vcue durant les annes 1990. La donne gopolitique, les jeux de puissances, les crises et conflits exacerbent en plus la peur. Au point o on se dit que mme la visite de John Kerry nest pas aussi innocente quon veuille bien la prsenter.
-Le calendrier maya avait prvu la fin du monde pour le 21 dcembre 2012. Y a-t-il des chances pour que notre calendrier ne sarrte pas le 17 avril ?
Par dfinition, je suis rationaliste. Alors les prdictions, on en a fait et produit des tas depuis Nostradamus Je crois que les tres humains sont matres, responsables de ce quils voudront tre. Le 17 peut tre aussi une opportunit pour amorcer un changement. Cest le scnario optimiste en esprant que ceux qui nous gouvernement ne jouent pas avec le feu. Ce qui me proccupe le plus cest laprs-17 avril. Le titre dun dito dun de vos confrres le rsume si bien : il lavait intitul 18, rue de limpasse. Car aprs le 17, les Algriens doivent percevoir les prmices dun changement. Le 17 apparat effectivement comme une radioscopie de ce que sera ou ne sera pas lAlgrie de demain. Personnellement, je suis la fois inquite, esprant un sursaut et quon puisse viter le pire.

Mohand Aziri




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le pouvoir exagre les menaces




09:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,