> >

[] [ ]

Sahara occidental, la fin du statu quo ?

(Tags)
 
Sahara occidental :... Emir Abdelkader 0 2014-04-15 11:50 AM
Sahara occidental : ... Emir Abdelkader 0 2014-04-15 06:45 AM
La question du Sahara occidental ... Emir Abdelkader 0 2014-04-11 09:19 PM
Sahara Occidental... Emir Abdelkader 0 2014-02-11 01:08 PM
Conflit du Sahara occidental... Emir Abdelkader 0 2013-05-12 02:42 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-15
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Sahara occidental, la fin du statu quo ?

Repre : Sahara occidental, la fin du statu quo ?

Quelque chose va changer dans le traitement du dossier du Sahara occidental, cest le secrtaire gnral de lONU qui laffirme et il en fixe mme aussi bien la forme que les dlais, et sans rien toucher au fond. Ce qui explique la confiance des dirigeants sahraouis. Les Marocains pas autant, mais leur activisme de ces derniers mois devrait en tre rvlateur. Ils sactivent dminer un terrain quils croyaient dfinitivement conquis. Sauf que dans son dernier rapport sur le sujet, le secrtaire gnral de lONU, na pas seulement dit son exaspration, mais sest engag briser le statu quo prvalant depuis le mois de septembre 1991, quand le plan de paix des Nations unies entrait en vigueur.
Mais seulement dans son volet militaire avec linstauration du cessez-le-feu, premire tape dun processus qui devait dboucher sur lorganisation du rfrendum dautodtermination du peuple du Sahara occidental. Et depuis cette date, il na jamais t question dautre chose, comme en atteste la centaine de rsolutions adoptes en ce sens. Plus que cela, aucun Etat parmi les plus proches allis du Maroc ou encore de lUnion europenne (UE) na reconnu sa souverainet sur ce territoire ou ses revendications, certaines formules considres comme de la simple politesse, ne prouvant absolument rien. Elles nont dailleurs jamais t soumises dbat dans quelque enceinte que ce soit, la communaut internationale rappelant pour toute rponse que les frontires du Maroc telles quinternationalement reconnues, et sur la base desquelles il a t admis lONU, nont jamais t menaces.
Le travail se veut pdagogique. Il est aussi sans appel. Si donc Ban Ki-moon en est envisager le changement, cela ne pourrait concerner que la forme, car toucher au fond, cest se renier et commettre une grave injustice, et lui-mme nen donne pas limpression. Et on voit mal le systme onusien emprunter cette voie. Il ne faut pas oublier que le plan de paix en question est dabord maroco-sahraoui, avant quil soit endoss par lONU. Non seulement, il identifie les parties au conflit, mais il convient des formes et moyens de mettre un terme ce conflit, par un accord sur la libre expression du peuple sahraoui consistant choisir entre lindpendance et le rattachement au Maroc.
LONU dploiera alors la Mission des Nations unies pour lorganisation du rfrendum au Sahara occidental (Minurso) au mandat prcis. Aprs un blocage de six annes et de multiples mais vaines tentatives den rcrire les termes, comme celle qui consiste tablir de nouveaux critres didentification du corps lectoral sahraoui, lONU sest engage en fvrier 1997 remettre sur les rails le plan de paix. Il y a mme eu une deuxime approche envisageant, celle-la, de promouvoir une solution devant permettre la tenue dun rfrendum dautodtermination.
Cest justement ce que Ban Ki-moon vient de rappeler dans son rapport, et un tel rappel nest pas inopportun pour ce qui va suivre et qui ne concerne pas uniquement le renouvellement du mandat de la Minurso. Au mois doctobre prochain devraient se tenir des discussions sur lavenir du processus de paix, une perspective demeurant ouverte, car selon la logique du secrtaire gnral des Nations unies, il nest plus question daccepter le statu quo. Ceci dun ct. Il sagira en outre, encore et toujours, comme le stipulent les rsolutions de lONU, de trouver des solutions en vue de lexercice par le peuple du Sahara occidental de son droit lautodtermination. Pas de changement dans le fond, et cest ce qui rassure les Sahraouis qui considrent dores et dj que la question du Sahara occidental pourrait entrer dans une phase dcisive au Conseil de scurit en 2015. Que fera justement cette institution ?

Mohammed Larbi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Sahara occidental, la fin du statu quo ?




07:06 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,