> >

[] [ ]

EDITORIAL// Et maintenant ?

(Tags)
 
 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool EDITORIAL// Et maintenant ?

EDITORIAL// Et maintenant

Selon des sources manant de 6 wilayate du nord, la moyenne du taux de participation ne dpasse pas les 15%. Il est vrai que dans les wilyates du grand sud ce chiffre peut monter cause de la concentration des militaires. Quel que soit le relvement que peuvent engendrer les wilayates de Tindouf et de Tamanrasset, le taux gnral ne devrait pas tre affect dans la mesure o le nombre de ressortissants de ces deux circonscriptions est quantitativement peu important.
Une premire question, du reste note fort justement ds hier par lquipe dAE (Algrie Express) qui a suivi en live le scrutin toute la journe, revient : aucun des candidats na protest contre le gonflement outrancier du taux de participation alors que tous les correspondants de presse trangers ont confirm linsignifiance de laffluence. La fraude a pourtant commenc l. Tout se passe comme dans un hold up. Le vol du trsor ne gne aucun complice. Les conflits commencent uniquement quand vient le moment du partage.
On a suffisamment annonc ici le traquenard o menait laveuglement de Benflis pour ne pas remuer le couteau dans la plaie.
Son crdit est rod avec des dommages collatraux immenses. La presse prive francophone, dont on a mesur le niveau de clientlisation, mettra du temps se remettre dun alignement sur Benflis qui a trop souvent tutoy la dsinformation factuelle en plus dune idoltrie ditoriale forcment contre-productive.
Bouteflika est lu. Cela ne veut pas dire quil ny a pas eu dobstructions ou de menaces pendant le droulement du vote. Les raisons de cette reconduction ont t dites et redites. Dans un scrutin plomb par une mise en scne que seuls les sourds et les aveugles nont pas entendue et vue, il ny a que les bnficiaires de la rente qui se sont rendus aux urnes. Ceux-l ont donn leur voix celui qui a les cls du coffre.
Autant ne pas ergoter sur le classement des concurrents. Moins Benflis pinaille sur les rsultats dune lection o il naurait jamais du sengager son implication ayant fait perdre du temps et des nergies aux partisans du changement moins il aura des chances de se faire entendre, si tant est quil veuille, comme il laffirme, rester dans la scne politique, non pas pour tre chef ( en tout cas pas avant quil y ait un vote libre dans le pays ) mais pour se battre pour lAlgrie.
Bouteflika ne tiendra pas. Avec une abstention record, un gouvernement de gangsters et une socit en surchauffe, il est dj en sursis. Le 17 avril ouvre une fentre de tir contre un systme chancelant.
Il faudra que celles et ceux qui veulent sauver le pays de la piraterie politique et conomique la quelle il ne survivrait pas, si elle venait se prolonger un tant soit peu, se retrouvent vite. En cela Benflis a parl juste. Encore faudrait-il que lui et dautres joignent les actes la parole.


Ali Grachi.








 

()


: 1 ( 0 1)
 

EDITORIAL// Et maintenant ?




12:53 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,