> >

[] [ ]

Une lection indite !

(Tags)
 
Une lection prsidentielle indite en Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-23 10:48 AM
Une lection prsidentielle indite en Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-22 06:04 PM
Election prsidentielle, Sauver la Rpublique Emir Abdelkader 0 2014-02-17 01:40 PM
Election prsidentielle, Sauver la Rpublique Emir Abdelkader 0 2014-02-17 01:23 PM
Election prsidentielle de 2014, Qui sera de la course? Emir Abdelkader 0 2013-12-15 11:15 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Une lection indite !

Une lection indite



Juste avant lheure du dpouillement, les partisans de Bouteflika et de Benflis prparaient des dfils de victoire. Chaque camp croit avoir dj gagn.

Une prsidentielle indite. Exceptionnelle. Et surtout entoure dune haute tension. Six candidats dont le Prsident sortant, amoindri par la maladie, qui a fait sa campagne par procuration. Elle sest dj annonce particulire avec limage et le discours. Limage, celle du Prsident souvent invisible et avec une ancienne photo pour illustrer son affiche.

Pour la littrature, on a eu droit un nouveau lexique, une smantique rehausse avec une terminologie dstabilisante. Bouteflika ne parle pas. Ses procurateurs, chacun avec un rle prcis, cafouillent, paraissent parfois se contredire, mais tiennent droit sur la seule garantie de la stabilit. La campagne est indite. Critiques, violences verbales, dnonciations et provocations ont russi placer en haut du tableau deux candidats parmi les six.
Llection intervient dans un contexte particulirement marqu par une conjoncture rgionale et internationale dfavorable et une situation interne bouillonnante. Émeutes, affrontements Ghardaa et une campagne perturbe en raison des discours perus dans certaines rgions comme une provocation. En plus des tentatives dimpliquer larme dans le processus. Pour une fois, la classe politique est franchement divise. Non pas sur une base idologique ou programmatique, mais sur la question de la tenue ou non du scrutin et la candidature pour un quatrime mandat pour Bouteflika.
Cette tension provoquera alors une psychose largement perceptible la dernire semaine de la campagne et encore plus forte la veille du scrutin, malgr les assurances des candidats et de leurs reprsentants. Elle se manifeste travers le comportement de la population qui sest rue sur les produits alimentaires et les stations de carburant prises dassaut. Et cela parat visible dans les villes, la matine mme du vote. Des villes mortes, dsertes, les magasins ferms et de rares individus dehors louverture des bureaux de vote.
Jamais une lection algrienne na connu autant dintervenants. Des politiques, des analystes, des universitaires, des officiers de larme la retraite, danciens ministres. Chacun ayant t de son analyse, de son initiative et de son option, do lon retiendra, en premier lieu, le terrorisant chaos annonc en cas de tenue du scrutin, pour les uns, de son report pour les autres. Et dans les deux cas, transparat lincertitude.
Les mdias ont t de leur ct des acteurs parfois trop impliqus avec des partis pris et particip au traumatisme. Les chanes de tlvision prives, de trs rares exceptions, ont pris position dans cette opration dans un exercice, qui tient plus de la manipulation que de linformation. La bataille la plus froce a lieu sur les rseaux sociaux o se retrouvent des protagonistes priphriques et, accessoirement, des hackers qui ont redoubl de gnie pour torpiller des sites ddis aux candidats.
Le candidat absent a innov en se contentant de messages lus par ses reprsentants et une entorse lorsquil mlange ses activits protocolaires avec sa candidature en prenant tmoin des responsables gouvernementaux trangers quil a reus, alors que la campagne battait son plein. Certains ont dnonc cette attitude, alors que les adeptes de la non-ingrence trangre, linstar de la candidate Louisa Hanoune, toujours prompte dnoncer le courrier adress aux instances internationales, ont omis tout simplement ce fait. Une posture identique celle des reprsentants du Prsident-candidat.
Cette lection sest transforme, au fil des jours, et jusqu hier, en une sorte de bras de fer entre deux candidats, Ali Benflis et Abdelaziz Bouteflika. Dailleurs, juste avant lheure du dpouillement, les partisans des deux candidats prparaient des dfils de victoire. Chaque camp croit avoir dj gagn.
Ce jeudi a t une journe particulire pour une lection prsidentielle exceptionnelle et indite.


Cliquez ici
pour lire l'article depuis sa source




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Une lection indite !




07:46 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,