> >

[] [ ]

Le FIS, les harkis, les frontires, le MAK...

(Tags)
 
Benflis, le FIS, les harkis, les frontires et le MAK Emir Abdelkader 0 2014-04-12 05:00 PM
Aprs le FIS, Benflis veut rhabiliter les harkis Emir Abdelkader 0 2014-04-02 06:27 PM
LAlgrie renforce la surveillance aux frontires Emir Abdelkader 0 2014-01-16 08:15 AM
LArme en alerte aux frontires Ouest Emir Abdelkader 0 2013-11-04 03:19 PM
Yasmina Khadra sinvite dans une glorification des harkis Emir Abdelkader 0 2012-06-30 07:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le FIS, les harkis, les frontires, le MAK...

Le FIS, les harkis, les frontires, le MAK, les appels la violence et Bouteflika ont disqualifi Benflis




Le candidat Ali Benflis va devoir maintenant descendre de sa bulle, aprs la claque lectorale subie jeudi soir. Faute de vouloir assumer son chec, qui le met en porte--faux avec ses prtentions avant le vote, il le met sur le compte de la fraude, le refrain classique des loosers lectoraux.
Mais plutt que de se dfausser ainsi sur ladministration, Ali Benflis doit, dabord accepter sportivement sa dfaite, au lieu de contester le verdict. De surtout sinterroger objectivement et froidement sur les causes de son chec. Cest la condition sine qua non, sil veut rebondir politiquement demain et se mettre dans la peau de celui qui ambitionne de fdrer lopposition, dans la perspective de la prochaine prsidentielle de 2019.
En fait, lchec dAli Benflis est quelque part programm par la multiplication derreurs stratgiques, depuis quil avait pris sa dcision de participer la course. A la base, il y avait une erreur dapprciation, car il tait persuad, certainement intoxiqu comme en 2004, que le prsident Bouteflika ne briguerait pas un quatrime mandat, compte tenu de son tat de sant.
Et ce propos, il faut juste rappeler des dclarations prsomptueuses dAbdelaziz Rahabi, son sherpa, qui rptait qui voulait le croire que le quatrime mandat de Bouteflika est plomb , que Bouteflika ne fait plus consensus autour de sa candidature . Cest fort de cette fausse certitude que Bouteflika est out que Benflis avait dcid de se lancer dans la course.
Et bien aprs, quand Abdelaziz Bouteflika avait lui aussi choisi de faire un quatrime mandat, ctait dj trop tard pour Benflis de faire marche arrire. il a en quelque sorte brul les vaisseaux, comme Tarik Bnou Ziad et navait plus dautre choix que daller au bout de lpreuve. Une preuve quil va entamer avec un norme dficit au dpart.
Aprs dix annes dabsence de la scne politique, il tait quasiment inconnu du grand public. Et dix annes dclipse, encore plus en politique, un exercice fond sur la proximit au quotidien avec le peuple, la communication, a ne se rattrape pas en quelques semaines de campagne, fut-elle performante. Lautre handicap, et pas des moindres, cest labsence dun parti politique charg de porter et damplifier le message du candidat.
Pour combler son dficit daudience et dancrage populaire, Benflis, certainement la suggestion de ces mmes Sherpas qui lui ont conseill dy aller, sest mis ratisser tous azimuts. Les cadres de lex FIS, par-ci, avec lespoir de capter les voix islamistes en dshrence. Et pour cela il a fait miroiter la possibilit de leur rintgration dans lquation politique, dans le cadre de son projet de Constitution consensuelle .
Autre erreur daiguillage de sa part, car les algriens nont pas la mmoire courte et nont pas oubli que cest le FIS qui est responsable de la tragdie sanglante vcue dans les annes quatre vingt-dix. Dans la proposition de Benflis de ressusciter le diable, il y avait quelque chose dimmoral qui rvulsait lopinion nationale non encore gurie des souffrances infliges.
Certainement que de nombreux algriens, initialement favorables sa candidature, ont d changer davis aprs une telle proposition, synonyme de compromission. Par-l, les thses sparatistes du MAK. Le but tant de sallier une partie de llectorat Kabyle. L galement, cest rat ! Tizi-Ouzou, comme Bejaia, ces deux wilayas, o les thses du MAK sont marginales, ont plbiscit Bouteflika.
Lautre cheval de bataille de Benflis ce sont ses contacts avec les associations de harkis. Il voulait faire table rase de leurs faits et mfaits envers leurs compatriotes.
Benflis, dcidment narrtant pas de se tirer des balles dans les pieds propose ni plus ni moins louverture des frontires avec le Maroc, synonyme douverture dun grand boulevard pour introduire des centaines de tonnes de drogue.
Mais ce qui a aussi coul Benflis, cest aussi son discours belliqueux, ses menaces de faire descendre ses partisans dans la rue si Les algriens, dont il semble ignorer la psychologie, sont, ad vitam aeternam, vaccins contre la violence. Les attaques perfides et lironie de mauvais got dont il a us contre le prsident Bouteflika, avec des allusions blessantes sur sa maladie, son invalidit, lui ont galement t fatales.
Notre thique dAlgrienne et dAlgrien nous interdit de se gausser des faiblesses de lautre, fut-il ennemi. Benflis, qui se revendique pourtant de la sagesse du terroir, a du perdre la boussole sociologique pendant cette campagne. En dfinitif, son chec lors de cette lection, il en est le seul artisan. Puisse t-il accepter cette vrit, sil veut capitaliser sur le futur.



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le FIS, les harkis, les frontires, le MAK...




01:20 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,