> >

[] [ ]

Algrie : "La situation est trs grave"

(Tags)
 
L'Algrie et l'Equateur plaident pour un rglement "juste" et "durable" de la question sahraouie Emir Abdelkader 0 2014-04-10 01:09 PM
"" "" "" "" Emir Abdelkader 0 2014-03-14 12:24 AM
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
"" .. "" "" Emir Abdelkader 0 2013-04-18 11:56 PM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Algrie : "La situation est trs grave"

Algrie : "La situation est trs grave"




INTERVIEW - Celui qui dirigea le gouvernement algrien, avant que les islamistes ne remportent le premier tour des lgislatives en 1991 et se fassent priver de leur victoire au second par une intervention militaire, fut aussi patron de la puissante Sonatrach et ministre des Finances lors des meutes d'octobre 1988. Sid Ahmed Ghozal se livre sans dtour au JDD.
Comment analysez-vous les rsultats officiels publis par les autorits de votre pays?
Comme un non-vnement. Cette lection, comme toutes les autres, tait prfabrique, c'est une vaste fumisterie, mais cette fois-ci, le grotesque a dpass toutes les bornes. L'Algrie va se retrouver devant de vrais problmes qu'on a toujours occults.

Mais compte tenu de l'tat de sant du prsident Bouteflika, qui va gouverner maintenant?
Cela n'a aucune importance, c'est une fausse question, car tous les personnages que vous voyez sur le devant de la scne ne sont que les acteurs d'un casting mis en scne par le mme scnariste. Bouteflika a dit qu'il tait le vrai chef et en principe le prsident prside. Mais cela fait trs longtemps qu'une oligarchie cache dirige ce pays et ceux qui la reprsentent ne sont que des excutants.

Pourtant, vous-mme avez bien dirig le gouvernement algrien, lorsque vous tiez au pouvoir?
Je n'avais pas le vrai pouvoir et j'tais mme all devant l'Assemble nationale l'poque pour dire que mon gouvernement tait handicap par l'absence de lgitimit populaire. Je n'tais pas dupe. Mais la diffrence de ceux qui m'ont succd, je n'tais pas un agent du systme, mais un serviteur de l'État.

Quels sont les dfis pour l'Algrie dans la nouvelle phase qui s'ouvre?
La situation est trs grave. Sous une apparence d'opulence, notre socit est trs expose. Ce pays vit d'une richesse qu'elle ne cre pas : 98 % du budget et des importations sont financs par les hydrocarbures. À force de ne rien crer, ni matriellement ni en valeur ajoute, l'argent de la rente ne pourra plus trs longtemps acheter la paix sociale. Cette richesse va fondre au soleil, car nous la dpensons mal et parce que la corruption s'est multiplie au moins par dix ces vingt dernires annes. Imaginez une seconde que le prix du ptrole baisse! Quant la gestion des rserves actuelles, elle est trs mauvaise, si bien que la production est en baisse.

Notre population ne supporte pas le changement
Cela laisse quand mme du temps?
Non, je ne vous parle pas de ce qui se passera dans vingt ans mais dans moins de cinq ans. La mauvaise gouvernance et la corruption gnre par l'import-export font qu'un kilomtre d'autoroute nous cote aujourd'hui quatre fois plus cher qu'en Europe. L'argent nous file entre les doigts quand il ne quitte pas le pays. Ce sang que nous perdons aurait pu servir aux Algriens pour crer de la richesse. Cette corruption est en train de nous ruiner.

Quelles pourraient en tre les consquences?
Notre population ne supporte pas le changement. De mon temps, on importait 10.000 voitures par an. Aujourd'hui, c'est 500.000. Lorsque nous n'aurons plus les moyens d'importer par manque de cash, les gens se rvolteront. Comme en octobre 1988 lorsque le peuple est descendu dans la rue. Il faut s'attendre quelque chose de terrible. C'est d'autant plus proccupant qu'il n'y a mme plus de parti capable de rcuprer la rue et de canaliser le mcontentement.

Qu'est-ce qui vous fait donc rester dans votre pays alors que tant d'autres le quittent?
Je n'ai plus 20 ans. Je ne suis pas comme mes camarades franais [Sid Ahmed Ghozali a tudi en France aux Ponts et chausses, et c'est un ami de Lionel Jospin] qui ont un pays qui marche. Partir, ce serait reconnatre l'chec de toute une vie. Et puis, quand on a t un homme public, on doit rester utile. Je ne suis plus la recherche d'un poste politique, mais je dois continuer tenir un langage de vrit aux Algriens.




Franois Clemenceau - Le Journal du Dimanche



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Algrie : "La situation est trs grave"




11:29 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,