> >

[] [ ]

Dcs de Franois Cleret, le mdecin qui en savait trop

(Tags)
 
Trois ans apres son deces Emir Abdelkader 0 2014-02-11 11:28 AM
Les Marocaines, libres mais pas trop... Emir Abdelkader 0 2014-02-05 11:36 AM
Le mdecin qui avait aid la CIA trouver Ben Laden inculp de meurtre Emir Abdelkader 0 2013-11-24 02:46 PM
. Le fils cach de Khaled : Je suis n dun pre trop connu Emir Abdelkader 0 2013-11-14 02:43 PM
harlie hebdo : Un canard qui vole trop bas Emir Abdelkader 0 2012-09-20 07:20 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Dcs de Franois Cleret, le mdecin qui en savait trop

Dcs de Franois Cleret, le mdecin qui en savait trop sur la monarchie marocaine


Le docteur Franois Clret, ancien mdecin personnel du roi Mohammed VI, est dcd Paris lge de 96 ans.
N en fvrier 1918 en Indochine dun pre catalan et dune mre tibtaine, cet Eurasien, qui a chapp la mort sur les champs de bataille asiatiques peu prs autant de fois que le nombre de dcorations qui lui ont t remises, termine ses tudes de mdecine Hano en 1939. Quelques semaines plus tard, il est appel sous les drapeaux et, comme il le dit, class un peu rapidement dans la rubrique illettr en raison de son mtissage. Bien dcid rparer cette injustice, il se porte candidat un stage acclr dofficiers dinfanterie, dont il sort major. Il devient ensuite lmissaire du gnral franais Philippe Leclerc auprs de Ho Chi Minh au dbut de la premire guerre dIndochine. Convaincu de linluctabilit de lindpendance du Vietnam, il sinstalle en France fin 1946 avec sa famille avant dtre mut Madagascar.
Mdecin et ami de Mohammed V
Cest Antsirab o il exerce, quil est pri, le 28 janvier 1954, de se rendre au centre daccueil militaire o viennent darriver en exil le sultan alaouite Mohammed Ben Youssef et une partie de sa famille, dont son fils an Hassan, le futur roi Hassan II, qui a une forte fivre et un mal de gorge insupportable.
Clret porte un diagnostic prcis et donne le traitement adquat. Il ne sait pas encore que sa vie va tre bouleverse et quil sera dsormais et pour plus de treize annes au service de la monarchie alaouite. Le lendemain, en effet, satisfait de la prestation du mdecin-commandant, le sultan demande au Haut-commissaire de la Rpublique Madagascar de bien vouloir dtacher auprs de sa famille le docteur Clret. Autorisation accorde.
Trs vite, le mdecin devient le confident et lami du futur Mohammed V. Ce dernier le tient au courant des affaires du Makhzen comme de celles de sa propre famille. Clret prend vite conscience de lambition dvorante du prince hritier Hassan et de la rivalit qui loppose un pre trs mfiant
Le docteur tait prsent en 1955 Saint Germain en Laye au moment des ngociations pour lindpendance dans linterdpendance du Maroc et a assist aux luttes de pouvoir qui opposaient la monarchie alaouite une partie de llite bourgeoise dite nationaliste .
Quand Hassan II tentait dliminer le docteur Clret
La mort de Mohammed V quil vnrait le traumatise tel point quil reprendra quelques annes plus tard des tudes danesthsie pour tenter de comprendre ce qui sest pass. A linstar dun certain nombre de personnalits marocaines, dont la plus connue tait le fqih Basri, quatre fois condamn mort par le rgime de Hassan II, il est convaincu que Mohammed V a t limin.
Aprs la disparition de son pre, Hassan II, prcisment, lempche de quitter le territoire marocain, car le bon docteur sait trop de choses A deux reprises, Hassan II essaiera de lliminer dans des circonstances incroyables : en lenfermant au milieu de montagnes de liasses de billets de banques dans le sous-sol dune villa qui lui sert de coffre-fort et dont il lui a demand de faire linventaire, puis en lui injectant son insu un poison effet lent. Il est temps de quitter cette Cour, qui ressemble furieusement celle des Borgia A moiti aveugle, avec laide de son pouse, il parvient senfuir du Maroc en 1967 grce la complicit du gnral Oufkir quil avait connu en Indochine. Le professeur Wolfrom lui donnera Paris lantidote qui le sauvera.
Laffaire Ben Barka
En mars 2000, Franois Clret a publi un bouquin intitul Le cheval du roi dans lequel il affirmait sa conviction que le leader de lopposition Mehdi Ben Barka avait t tu accidentellement par le gnral Oufkir, alors homme des basses de besognes du roi Hassan II.
Selon Franois Clret le lendemain de lenlvement en plein Paris de Mehdi Ben Barka, le 26 octobre 1965, il avait t conduit dans une villa en rgion parisienne et le gnral Oufkir avait tent de lemmener de force au Maroc. Mehdi Ben Barka sest battu et le gnral Oufkir lui assne un coup mortel fracturant sa colonne vertbrale. Et toujours selon Clret, le corps de Mehdi Ben Barka avait ensuite t dcoup en morceaux, puis ramen au Maroc, dans des valises diplomatiques, puis parpill et enterr dans plusieurs endroits secrets


Citoyen avec Bakchich.info




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Dcs de Franois Cleret, le mdecin qui en savait trop




02:45 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,