> >

[] [ ]

Au lendemain de lattentat dIboudraren : ...

(Tags)
 
M.Ould Khelifa stigmatise lodieux attentat terroriste Emir Abdelkader 0 2014-04-22 05:39 PM
Vers une confrontation entre les camps de Benflis et Bouteflika au lendemain du vote ? Emir Abdelkader 0 2014-04-03 04:57 PM
Les auteurs de lattentat de Bordj Menael arrts Emir Abdelkader 0 2014-02-18 10:29 AM
Attentat terroristes : lest de lAlgrie en tat dalerte Emir Abdelkader 0 2013-10-03 02:53 PM
Attentat de Boston : le suspect arrt par le FBI est mort Emir Abdelkader 0 2013-04-19 07:23 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Au lendemain de lattentat dIboudraren : ...

Au lendemain de lattentat dIboudraren : Des jeunes sorganisent pour dfendre village et patrie




La question du degr de scurisation de la Haute-Kabylie sest de tout temps pose et la recrudescence terroriste que connat ces derniers temps la wilaya de Tizi-Ouzou, qui sadosse la hausse du banditisme, pousse les populations locales songer au pire, particulirement avec le retrait de la garde communale dcide par le pouvoir central dAlger. Cela est dautant plus vrai que lattentat terroriste ayant cot la vie onze militaires samedi dernier Iboudraren (dara de Beni Yeni) nous renvoie aux annes de braise, lorsque les habitants de ces villages taient pris entre deux feux : prendre les armes et se dfendre ou laisser les hordes terroristes simproviser en matres des lieux.
Dailleurs, ils nont jamais russi imposer leur diktat. Bien au contraire. De ce ct de lAlgrie, les villageois taient les premiers avoir pris les armes. Il vaut mieux mourir en homme que de succomber en lche, ne cessaient-ils de rpter. Des annes se sont coules depuis que les premiers noyaux de GLD (groupe de lgitime dfense) et de patriotes staient forms. Alors que lon croyait finie la sombre dcennie, lhistoire semble se refaire. Les terroristes islamistes sont de retour, les braves aussi. Lattentat terroriste dIboudraren, qui a donn lieu une traque, dans la fort dAt Ouabane (Akbils), du groupe de sanguinaires lorigine de lembuscade contre des soldats de lANP, a fait natre un climat de psychose indescriptible dans la rgion. La peur sest encore installe. Il faut la chasser. Cest ainsi que dans la nuit de lundi mardi, nous avons accompagn, des heures durant, quelques jeunes ayant hrit de leurs pres des armes, mais aussi la dtermination de dfendre village et patrie. Par crainte de reprsailles, cependant, nous avons t pris de ne citer ni les noms des personnes, encore moins ceux des villages. Dici demain, rien nest sr. La dcision de reprendre nos fusils a t prise instantanment. Nous navons reu aucune instruction dans ce cadre. Il fallait juste tre sur ses gardes, nous a expliqu demble un GLD qui a prfr laisser son fils prendre la relve. Je nai plus lge de veiller. Cest nos fils et cette jeunesse que nous lguons le tout. Nous avons confiance en eux et nous les laissons faire, a-t-il ajout, avant de rejoindre son domicile. Au village (X), les GLD se sont donc dcids se remettre au boulot volontairement, quitte se contenter de juste garder le seuil des demeures. Nul besoin de chercher connatre lendroit o (X) est post. On ne le dira jamais. Ce qui est sr, en revanche, cest que toutes les entres et sorties du village sont sous lil. Lavantage est que dans les villages kabyles, ltranger est vite reconnu. Il est presque 23h. Le temps scoule et rien signaler. Il ne faut pas tre naf. Nous ne rejoindrons nos maisons quune fois le jour lev. Mon exprience de militaire me fait dire que tout peut basculer nimporte quel moment. Moi, personnellement, je ne partirai pas dici tant que les premiers rayons de soleil nont pas encore brill, a laiss entendre (X), pointant du doigt le raccourci quavaient emprunt les terroristes ayant encercl le village en 1996. Je navais que quinze ans cette anne-l. En les voyant venir (terroristes, NDLR), je navais rien compris ce qui se passait. Il a fallu attendre le lendemain pour quon explique ce qui stait vraiment pass cette nuit-l, sest-il rappel. Un autre souvenir lui effleure galement lesprit : parmi les citoyens pris en otage cette nuit-l, figuraient des appels de lANP. Heureusement quils avaient eu la vie sauve par la suite, sest-il rjoui.

ALLONS VOIR CE QUE FONT NOS VOISINS DE LAUTRE VILLAGE
Il est minuit pass de quelques minutes. Dieu soit lou, aucun incident na t enregistr. Lide daller voir un peu plus loin surgit soudain. Nous ne pouvions refuser. Le village que nous avons dcid de visiter nest qu trois kilomtres. Il est vrai que parcourir cette distance en pareille circonstance est fortement dconseill, mais que faire : il faut bien sassurer quil nexiste aucun mal qui guette au-del du village. Nous y sommes au bout dune trentaine de minutes. Sans surprise aucune, nous avons t interpells ds lentre du village entame. Heureusement, cest un groupe que notre accompagnateur connait.

TAKHOUKHT : LE CHEMIN DE TOUS LES DANGERS
Une bonne partie de la fort de Takhoukht a laiss au jour daujourdhui place lun des plus grands barrages que lAlgrie ait jamais construit : Taksebt en loccurrence. Ce chemin, qui relie les Ouacifs, Beni Yeni, Akbils, Ouadhias, Beni Douala et Mechtras Tizi-Ouzou, tmoigne de bon nombre de faux barrages. Il est tristement clbre pour avoir enregistr aussi un certain nombre dassassinats de GLD, de patriotes et de militaires. Connue pour sa densit, la fort de Takhoukht servait de repli aux sanguinaires du GIA. Cest sur ce mme chemin quune dizaine de vhicules des collectivits avaient t incendis. LEniem en avait perdu une dizaine. Cest dans lun des bars aujourdhui submerg par les eaux de Taksebt que le martyr de la dmocratie Matoub Lounes avait t kidnapp en 1994. Depuis lattentat dIboudraren de samedi dernier, ce chemin est peu frquent. La circulation automobile a sensiblement diminu sur cet axe, a tmoign un chauffeur de taxi.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Au lendemain de lattentat dIboudraren : ...




09:19 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,