> >

[] [ ]

La fondation Kennedy interpelle le Conseil de scurit de lONU

(Tags)
 
Ban Ki-moon rappelle au Conseil de scurit... Emir Abdelkader 0 2014-04-11 09:16 PM
le Conseil de scurit avis du risque du Maroc... Emir Abdelkader 0 2014-04-09 06:27 PM
La prochaine runion du Conseil de scurit sera dcisive Emir Abdelkader 0 2014-03-12 03:03 PM
Le Conseil de scurit flicite lAlgrienne Leila Zerrougui Emir Abdelkader 0 2014-03-08 01:33 PM
La fondation Robert F. Kennedy crit John Kerry la veille de sa visite au Maroc Emir Abdelkader 0 2013-11-08 06:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-26
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La fondation Kennedy interpelle le Conseil de scurit de lONU

La fondation Kennedy interpelle le Conseil de scurit de lONU

Durant la priode allant de ladoption de la rsolution du Conseil de scurit, le 25 avril 2013, et le 18 mars 2014, la rpression par le Maroc des manifestations pacifiques a touch 912 personnes dans les territoires sahraouis occups.


La prsidente de lONG amricaine Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de lhomme (RFKennedy Center), Mme Kerry Kennedy, a exhort une nouvelle fois le Conseil de scurit de lONU recommander, dans sa prochaine rsolution sur le Sahara occidental, lintroduction du mcanisme de surveillance des droits de lhomme au sein de la Minurso. Dans une nouvelle lettre adresse jeudi lensemble des membres du Conseil de scurit, Mme Kennedy a affirm que les rapports priodiques sur le Sahara occidental tablis par lONG quelle prside indiquent que le Maroc continue, jusqu ce jour, violer systmatiquement les droits fondamentaux du peuple sahraoui, alors que seul un mcanisme de surveillance permanent et indpendant pourrait garantir la responsabilisation pour ces violations.
Cette lettre de Mme Kennedy a t adresse au Conseil de scurit qui se runira le 29 avril en cours pour voter un projet de rsolution sur le Sahara occidental dont le mandat de la Mission des Nations unies pour lorganisation dun rfrendum (Minurso) devra tre prorog jusquau 30avril 2015. Regrettant que ce projet de rsolution ne prvoit pas de mcanisme de surveillance des droits de lhomme du peuple sahraoui, Mme Kennedy a, alors, demand cet organe de dcision de lONU de modifier ce projet de document en y incluant un tel mcanisme, rappelant que la Minurso est la seule mission onusienne de maintien de la paix qui demeure prive de la prrogative de surveillance des droits de lhomme.
Dficit de soutien du Conseil de scurit
En effet, a-t-elle expliqu dans sa lettre, la mise en place du mcanisme de surveillance des droits de lhomme est la meilleure faon de sassurer que les droits du peuple sahraoui soient protgs tandis que les deux parties au conflit continueront de chercher une solution politique la question sahraouie. Par ailleurs, Mme Kennedy a avanc que sil ny a pas suffisamment de soutien par certains membres du Conseil de scurit un mandat de surveillance des droits de lhomme au sein de la Minurso, il est impratif toutefois que la rsolution contienne des termes qui refltent linquitude croissante de la communaut internationale concernant les violations de ces droits au Sahara occidental, et quelle prvoit, en outre, un mcanisme de suivi et dtablissement de rapports sur les droits de lhomme dune manire continue.
Pas loin que ce jeudi, le Conseil des ministres sahraoui a une nouvelle fois condamn la recrudescence de la rpression lencontre des civils Al Ayoun, Smara, Dakhla, Boujdour et autres villes. Il a, en outre, condamn, lors dune runion prside par le prsident sahraoui, secrtaire gnral du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, la campagne dexpulsion systmatique mene par les autorits marocaines contre de nombreux observateurs internationaux indpendants en leur interdisant laccs aux territoires occups, a rapport lagence de presse sahraouie SPS.
Saluant la persvrance des femmes organiser la confrence internationale de solidarit dans la capitale dEl Ayoun occupe en dpit du blocus, le Conseil des ministres a mis en garde contre les politiques descalade dangereuses adoptes par loccupant marocain et cautionnes par le souverain marocain qui sest rendu la ville occupe de Dakhla au moment o le Conseil de scurit examinait le rapport du secrtaire gnral de lONU sur le Sahara occidental. Rappelant la situation dramatique des dtenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines, le Conseil des ministres a voqu la campagne nationale et internationale pour leur libration.
Le droit international bafou
Malgr la rsolution adopte par le Conseil de scurit en avril 2013 qui a appel lamlioration de la situation des droits de lhomme des Sahraouis et la mise en place des mesures indpendantes et crdibles garantissant le plein respect de ces droits, le Maroc a, rappelle-t-on, continu de violer massivement les droits de lhomme. Rien que durant la priode allant entre ladoption de la rsolution du Conseil de scurit, le 25 avril 2013, jusquau 18 mars 2014, la rpression des manifestations pacifiques a touch 912 personnes (458 femmes, 399 hommes, 28 enfants et 27 handicaps). Cette priode a recens galement 52 enlvements dont des femmes et des enfants, qui ont t tabasss et/ou torturs avant dtre relchs, tandis que des attaques et agressions ont t commises contre les dfenseurs sahraouis des droits de lhomme et des blogueurs sahraouis alors que 197 maisons ont t saccages. Quant aux poursuites judiciaires, elles ont concern 108 prisonniers politiques sahraouis durant cette mme priode.
A ce propos, des responsables dONG sahraouies prviennent que laggravation de la prcarit des conditions de vie et la situation alarmante des droits de lhomme dans les territoires occups du Sahara occidental vont nourrir lmergence, chez les civils sahraouis, dun sentiment non seulement de perte de confiance mais aussi de dsespoir pouvant tre, lavenir, un catalyseur dune riposte violente de leur part pouvant dstabiliser la paix dans le nord-ouest africain.
Il est rappeler que dans son rapport adress au Conseil de scurit il y a une quinzaine de jours, le secrtaire gnral de lONU, Ban Ki-moon, a tenu lui aussi relever la ncessit dune surveillance durable, indpendante et impartiale des droits de lhomme du peuple sahraoui. Cest bien la premire fois quun responsable de lONU simplique autant dans le dossier sahraoui. M. Ban a galement affirm que le dossier du Sahara occidental est un problme de dcolonisation en figurant dans la liste des territoires non autonomes depuis 1963 et que les efforts entrepris par lONU grce son envoy personnel pour le Sahara occidental, son reprsentant spcial et la Minurso resteront extrmement utiles jusqu linstauration du statut dfinitif des territoires sahraouis occups par le Maroc.
Les membres du Conseil de scurit, leur tte la France et les Etats-Unis, sopposeront-ils encore cette fois une avance du dossier allant dans les sens du respect du droit international ? Dans tous les cas, la composante du Conseil de scurit porte lentire responsabilit des malheurs et des souffrances du peuple sahraoui.


Aniss Z.






 

()


: 1 ( 0 1)
 

La fondation Kennedy interpelle le Conseil de scurit de lONU




03:22 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,