> >

[] [ ]

La dernire lection a envoy un message dangereux aux Algriens

(Tags)
 
Bouteflika adressera demain un message aux Algriens partir de Batna Emir Abdelkader 0 2014-03-22 10:57 PM
Bouteflika appelle les Algriens participer massivement llection Emir Abdelkader 0 2014-03-02 05:48 PM
LArabie saoudite a envoy 1239 condamns mort en Syrie Emir Abdelkader 0 2013-09-20 11:58 PM
c la derniere -- Entrez snowhite 7 2013-08-13 05:53 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-04-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La dernire lection a envoy un message dangereux aux Algriens

Nacer Djabi : La dernire lection a envoy un message dangereux aux Algriens




Pour le sociologue Nacer Djabi, les rsultats de la dernire lection sont porteurs dun message clair et dangereux aux Algriens, qui continuent croire que la prsidentielle pourrait tre un moyen de changement. Le message leur dit quil ne faut pas compter sur llection pour changer le systme, explique-t-il. Selon lui, le clan prsidentiel vient dobtenir un rapport de forces, qui reste fragile en ralit en raison de ltat de sant de llment garantissant sa cohsion et son unit. Afin de garantir la prennit du systme, ce clan sera tent par la ractivation de lide du transfert du pouvoir par hritage


-Le Conseil constitutionnel a confirm les rsultats de llection prsidentielle du 17 avril. Et lunique surprise de ce scrutin est le taux dabstention qui avoisine les 50%. Comment expliquer ce phnomne tout fait nouveau dans lhistoire des lections prsidentielles en Algrie ?
Tout fait, presque un Algrien sur deux na pas vot. Mais il faudra dabord vrifier si ces chiffres officiels sont exacts. Beaucoup dAlgriens ont des doutes sur le taux de participation annonc officiellement. Des facteurs de la sociologie politique expliquent cela. La pratique sur le terrain prouve quun certain nombre de catgories sociales ne votent pas ; il sagit des citadins et de la Kabylie qui votent peu. Cela veut dire que les rgions les plus peuples sur le plan dmographique boudent les urnes. Gnralement, les taux levs de participation sont enregistrs dans les Hauts-Plateaux, au sud du pays et parfois dans les wilayas frontalires limage de Tindouf, Tbessa, El Oued On dirait que nous sommes devant une loi sociologique : plus la densit de la population est importante, moins il y a de participation aux lections. Je lai dj soulign dans une tude sociologique.
Le vote mobilise la mme catgorie sociologique que celle qui frquentait les mosques dans les annes 1970. A cette poque, contrairement ce qui se passe maintenant, la mosque mobilisait les vieux, les ruraux et la catgorie sociale nayant pas un niveau scolaire lev. Alors quon constate un changement pour la mobilisation de la mosque, llection, en tant quinstitution, na enregistr aucune avance : les jeunes, les citadins, les couches moyennes, lmigration votent toujours moins. De ce fait, on constate un paradoxe dans la mesure o lAlgrie moderne, qui travaille et fait des tudes, ne vote toujours pas.
-Mais cette fois, mme dans les rgions du Sud et des Hauts-Plateaux, toujours selon les chiffres officiels, le taux de participation ntait pas lev
Cest pourquoi on est oblig de revenir la question de la crdibilit des chiffres officiels. Celui qui a lhabitude de trafiquer les chiffres peut jouer avec les taux sa guise. Le taux de participation est toujours li la fraude. Parce que quand on annonce 50% de participation au lieu de 25 ou 20%, celui qui fabrique les chiffres dispose dune marge de 25% des voix distribuer comme il le souhaite. Ce nest pas le cas dans dautres systmes politiques comme le systme gyptien, par exemple, qui ne joue pas sur le taux de participation. Dautres systmes politiques dans le monde nont aucun complexe annoncer des taux de participation trs bas. Pourquoi le systme algrien a-t-il cette tendance gonfler le taux de participation ? Je crois que cela a un rapport avec la fonction de ces lections dans la conception du pouvoir algrien. Ces lections sont essentiellement un outil pour gagner une lgitimit aux yeux de lopinion internationale. Le gonflage des taux de participation pourrait galement tre une ncessit pour la Prsidence afin de pouvoir ngocier avec dautres centres de dcision lintrieur du pouvoir.
-Justement, si lon reste toujours dans cette question de lgitimit, pourquoi, selon vous, le pouvoir a-t-il accept, cette fois-ci, dannoncer un taux de participation de beaucoup infrieur ceux des prcdentes lections ?
La premire hypothse est que les autorits ont constat que les Algriens ne sont pas alls voter. Donc il ne fallait pas exagrer dans le gonflage des chiffres. Parce que sil y avait 11 millions de votants, il y aurait eu des foules devant les 50 000 bureaux de vote. Nous navons pas constat cela. De ce fait, il y a un problme de crdibilit des chiffres officiels. De plus, la bourde de Sellal sur les Chaouis a influ sur le vote au niveau dau moins cinq ou six wilayas de lEst. En revanche, le candidat Ali Benflis a fait une trs bonne campagne. Nous avons galement un autre fait li lappel lanc par la coalition des partis qui ont boycott ce scrutin. Tout cela fait que ces chiffres sur le taux la participation sont difficiles croire.
-Avec toutes ces donnes, le pouvoir se retrouve en mal de reprsentation. Comment fera-t-il pour continuer grer le pays ?
L, il faut revenir llection prsidentielle et la place quelle occupe dans le systme politique algrien. Les lgislatives et les locales sont acceptables dans la mesure o elles donnent suite un changement et une alternance au niveau des lites. Cest la rotation des lites lintrieur dun mme systme. De plus, ce genre dlections ne bouscule pas le systme ; elles sont acceptes.
Ce nest pas le cas pour la prsidentielle. Depuis lindpendance, le systme algrien naccepte pas la prsidentielle qui devrait mener lalternance au pouvoir.

Ainsi, lorganisation des lections prsidentielles nest faite que pour la forme et pour rpondre un besoin de lgitimit internationale. Elles sont organises seulement pour respecter les apparences, car un Prsident algrien qui nest pas lu en 2014 passe trs mal aux yeux de lopinion internationale. Cest--dire que les lections, en Algrie, ressemblent un jeu qui consiste faire semblant de changer sans le faire en ralit. Cest cela, le dilemme de ces scrutins qui ne dbouchent sur aucun changement. Cest pourquoi le systme politique vit la prsidentielle comme une vraie crise. Et chaque fois, on fait pression sur la population par deux cartes : lennemi extrieur et lunit nationale. Du coup, les Algriens ont peur lors de ces lections. Cette fois, les gens ont mme commenc emmagasiner des denres alimentaires et le taux de change de la devise sur le march parallle a augment. Ce sont des signes de peur chez les Algriens.
-Quid alors des aspirations au changement en Algrie ?
La dernire lection a envoy un message trs dangereux aux Algriens. Ce message leur dit quil ne faut pas compter sur les lections pour obtenir un changement et que le vote nest pas un moyen de changement. Et cela va pousser les gens chercher dautres moyens de changement. Restent alors la rue et la violence. Dans une tude que jai ralise sur le thme des scnarios de changement, jai dit que llection 2014 pourrait tre la dernire chance pour un changement pacifique dans le pays. Et lAlgrie avait les moyens ncessaires pour cela : une situation financire qui permet dassumer la facture sociale de la transition et, sur le plan international, le changement est demand On a rat cette chance et je crains que le changement se fera par une confrontation dans la rue.
-Des partis de lopposition tentent actuellement de sunir pour aller vers une confrence nationale pour la transition. Ces forces ont-elles des chances de russir ?
Je pense que cest une bonne initiative de par sa composante. Cest la premire fois, depuis lavnement du multipartisme, quon voit des partis trs opposs idologiquement, comme le RCD et le MSP, travailler ensemble pour un seul projet qui est lorganisation dune confrence nationale pour la transition. Cest un bon indice de dveloppement chez les lites politiques en Algrie, qui sexcluaient mutuellement dans le pass. Aujourdhui, elles commencent apprendre travailler ensemble tout en gardant leurs diffrences. Je crois que si ces partis travaillent srieusement et sils ont les moyens ncessaires, ils pourront tre une alternative et devenir des ples importants sur lchiquier politique national dans les prochains mois.
-Le pouvoir acceptera-t-il une proposition qui viendrait de cette opposition quil tente toujours de diaboliser ?
Je ne pense pas. Les rsultats de llection version 2014 ont donn naissance un nouveau rapport de forces favorable au clan prsidentiel. Cest un rapport de forces qui a t impos la socit.
Ce clan parat fort parce quil sest impos, mais en ralit il est trs faible et prcaire car le prsident est dans un tat de sant trs fragile. Donc le temps ne joue pas en faveur du clan prsidentiel, dautant plus que llment central de ce rapport est dfaillant. Pour sauver lavenir, le clan, je pense, va ractiver lide du transfert du pouvoir par hritage qui est tombe leau en 2011. Et sil y a, dans les prochain jours, un dbut de promotion de Sad Bouteflika travers des entretiens sur des chanes de tlvision, cest que lide de transfert du pouvoir par hritage est dj remis en selle. Cest lunique solution pour ce clan htrogne, dont les membres ne sentendent pas. De plus, Bouteflika, de par sa culture politique, nacceptera jamais un vice-Prsident, dautant plus que le systme quil a mis en place repose sur lindividu et la famille. Je crois quil tentera, nouveau, de placer son frre comme successeur.






Madjid Makedhi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La dernire lection a envoy un message dangereux aux Algriens




05:33 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,