> >

[] [ ]

Eviter de nouveaux dparts vers la Syrie

(Tags)
 
Le cabinet d'Erdogan coordonne la contrebande d'armes vers les groupes terroristes en Syrie Emir Abdelkader 0 2014-02-24 10:33 AM
LAlgrie peut-elle encore viter le pire scnario ? Emir Abdelkader 0 2014-01-19 02:07 PM
Algrie Tlcom : de nouveaux services Emir Abdelkader 0 2014-01-11 02:15 PM
les nouveaux riches, combien sont-ils Emir Abdelkader 0 2013-12-02 01:55 PM
Nessma TV accrdite, nouveaux programmes lhorizon Emir Abdelkader 0 2013-10-28 03:15 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,956 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Eviter de nouveaux dparts vers la Syrie




Eviter de nouveaux dparts vers la Syrie




INTERVIEWLe juge antiterroriste Marc Trvidic voque lchec global franais dans la lutte contre le jihadisme et la radicalisation de certains musulmans.


Pour tenter de contrer le phnomne exponentiel des dparts de jeunes Franais en Syrie, valus 285 sur place, et enrayer lchec global de la lutte contre le jihadisme, Bernard Cazeneuve a lanc une batterie de mesures, dont un numro vert de signalement qui a t activ mardi. Sagissant dun problme europen, le ministre de lIntrieur a rencontr Londres mercredi ses homologues britannique, belge et allemand pour aller plus loin dans le dmantlement des filires, changer les expriences pour grer les retours et prparer la runion du 8 mai prvue Bruxelles en vue de renforcer la coopration entre les pays de lUE.
Sur le mme sujetLe juge antiterroriste Marc Trvidic, 48 ans, qui enqute depuis 2002 sur les filires islamistes radicales, revient sur larsenal juridique franais, et notamment en cas de retour en France de jihadistes.
Comment grer les retours en France de 120 150 jihadistes de Syrie, sachant que la justice ne traite quun quart de ces cas ?

Il faut garder cette habitude de faire du traitement individuel. Il existe une diffrence entre celui qui est all quinze jours en Syrie et le jihadiste parti pendant un an et demi qui a pu sentraner et combattre sur place. Nous devons retrouver notre capacit distinguer les cas, ce qui demande du temps et des surveillances. La peur dun Merah bis est telle que lon a tendance vouloir crever labcs ds que des jihadistes rentrent de Syrie, sachant pourtant que ce nest pas la bonne stratgie. On judiciarise bien plus quavant laffaire Merah, cela dborde largement nos moyens. Mais il faut aller au-del des chiffres : certains partent en Syrie avec femmes et enfants, reviennent, puis repartent. Comme les icebergs dans lAtlantique, on doit en laisser certains driver sous contrle, ne pas louvoyer, mais faire exploser les icebergs trop menaants pour la coque du bateau, cest un peu la justice Titanic.
La rpression du terrorisme islamiste est-elle un chec ?

Pour avoir trait, depuis 2000 au parquet, les vieux dossiers des attentats de 1995 Paris par le Groupe islamique arm, puis ceux de 1994 au Maroc par des jeunes de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), ou en tant que juge dinstruction plusieurs filires afghanes, irakiennes ou syriennes, je constate que malgr la rpression, le phnomne sest amplifi. On a trop mis sur le judiciaire. On sest leurr et illusionn au prtexte quen douze ans on a vit deux attentats chaque anne. Mais personne ne sest occup de la radicalisation de ces jeunes. Cest un chec de la rpression terroriste et du systme global. Un phnomne criminel est devenu un phnomne social et exponentiel. Notre pays na pas su lutter la racine contre le mal, rpondre leffervescence dans les banlieues, enrayer lendoctrinement redoutable qui svit sur Internet avec une monte en puissance de discours fanatiques et de vidos de dcapitation. Une partie de notre jeunesse est imprgne par lislam radical. Ce nest pas du seul ressort de la justice et des services. Il y a une prise de conscience de ce phnomne, la socit sen rend compte avec tous ces parents dmunis qui voient leurs gamins partir la guerre, ou ces gamines de 15 ans qui pousent via Internet un islamiste quelles vont rejoindre.
Le lancement par le ministre de lIntrieur dun numro vert et de la page web de signalement sont de bonnes initiatives. Les familles qui remarquent un changement de comportement et des signes de radicalisation chez leur enfant ne savent plus quel saint se vouer et viennent voir les magistrats. Jai reu un pre, trs inquiet de la conversion de sa fille de 17 ans et demi qui stait mise porter le voile et sisoler dans sa chambre pour surfer sur des sites islamistes. Mais jtais impuissant en tant que juge. Ce nest pas un dlit : on ne peut pas arrter des gens seulement parce quils sont musulmans intgristes ou radicaux, car il y en a des milliers.
Refuser la sortie de territoire ou retirer le passeport de suspects de jihadisme qui ne sont pas mis en examen comme le prvoit le plan du gouvernement, nest-ce pas attentatoire aux liberts ?

La priorit absolue est dviter de nouveaux dparts vers la Syrie. Ce qui nous aurait paru tre une hrsie, une aberration, il y a quelques annes, simpose vu la situation devenue trs dangereuse moyen terme pour le pays, avec des risques dattentats, mais surtout pour les vies de ces jeunes gens et pour leurs familles. Le terrorisme rogne toujours sur les liberts publiques, a commence par lobligation dter ses chaussures avant de prendre lavion.
En France, nous avons une dualit de juridiction : ladministratif, qui peut bloquer des dparts en Syrie, et le judiciaire. Sagissant des personnes qui font dj lobjet dune enqute judiciaire, je suis sceptique sur les cas dislamistes radicaux que les juges dinstruction nont pas mis en examen faute dlments suffisants. Si le juge a constat quil ny avait pas assez de charges contre un suspect, il ny a pas de raison pour ladministratif de restreindre ses liberts. En mme temps, il y a toujours eu des expulsions dimams par le ministre de lIntrieur et les prfets. A eux de ragir rapidement et la juridiction administrative de juger de la validit des mesures dinterdiction de sortie de territoire ou de confiscation de passeports. A condition quil y ait des contrles efficaces de cette action prventive du pouvoir excutif.
Que pensez-vous de lexprience en Grande-Bretagne qui consiste dcontaminer idologiquement des jihadistes par des imams modrs (lire page 3) ?

En Grande-Bretagne, il a toujours exist un contrle communautaire important, en particulier pour la population dorigine pakistanaise. De longue date la police anglaise a cr des liens avec des reprsentants reconnus de cette communaut qui ont pu attirer son attention sur des comportements potentiellement dangereux de tel ou tel jeune. Cest assez naturellement que des associations se sont cres pour essayer, en lien avec les autorits britanniques, dencadrer des jeunes tents par laventure jihadiste. Il a parfois mme t fait appel danciens jihadistes dus ou dgots de leur exprience. Ce sont les mieux mme dexpliquer des jeunes leur parcours et quel point ils ont pu tre manipuls. Malheureusement, jai cru comprendre que les subventions taient en baisse. Pour ma part, je pense quil faut essayer toutes les formules, y compris celle-ci, condition davoir le personnel ncessaire.
Si on ne peut pas judiciariser tous les cas de jihadistes de retour en France, quelles structures doivent les prendre en charge ?

Ils doivent videmment faire lobjet dune surveillance par les services de renseignement. Mais les moyens sont limits. Cela nous ramne lexemple britannique : dune manire ou dune autre, il faut instaurer un contrle social avec des personnes capables de tirer la sonnette dalarme.
Prconisez-vous la cration de nouvelles infractions ?

Je me demande sil ne faut pas crer un dlit-obstacle : linterdiction pour un Franais daller combattre ou sembrigader ltranger sans autorisation. Autre solution : crer un dlit part pour ceux qui enfreindraient linterdiction administrative daller en Syrie. En mme temps, un Syrien a le droit de rsister loppression, garanti par la convention des droits de lhomme. Il faut combler une lacune du droit pour les individus qui organisent seuls dans leur coin un projet dattentat et ne tombent pas sous le coup de lassociation de malfaiteurs. Pour les personnes isoles, on pourrait viser la prparation dun acte de terrorisme objectiv par plusieurs lments que ce soit lacquisition dexplosifs, la consultation habituelle de sites de propagande, lentranement militaire, le reprage de cibles et les mouvements financiers suspects.
Pourtant, les loups solitaires sont rares, non ?

On sait maintenant que Mohamed Merah ne ltait pas, mais il aurait pu acqurir tout seul armes et explosifs, puis agir seul. On a eu le cas dans la mouvance dextrme droite avec un militaire ayant servi en Afghanistan et qui voulait tirer seul sur la mosque de Vnissieux (Rhne) le 8 aot. Il na pas pu tre poursuivi pour ce projet, car il nexistait pas dassociation de malfaiteurs. Il nest renvoy devant le tribunal que pour dautres faits, savoir le jet dun cocktail Molotov contre la mosque de Libourne (Gironde).



Patricia TOURANCHEAU



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Eviter de nouveaux dparts vers la Syrie




09:16 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,