> >

[] [ ]

LAlgrie est bel et bien cible par les puissances trangres

(Tags)
 
Le mouvement Barakat critique la position des puissances ... Emir Abdelkader 0 2014-04-30 03:50 PM
Jespre que lAlgrie fera quelque chose de bien car cest mon pays de cur (Zidane Emir Abdelkader 0 2013-12-06 09:09 PM
Algrie : Le ministre des Affaires trangres lance son nouveau site web Emir Abdelkader 0 2013-10-09 02:48 PM
LAlgrie cible,Les faux humanitaires et largent du Golfe Emir Abdelkader 0 2013-06-04 05:53 PM
LAlgrie possde les deuximes plus grandes rserves de devises trangres dans le Monde Arabe Emir Abdelkader 0 2012-11-27 03:23 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-05-05
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LAlgrie est bel et bien cible par les puissances trangres

LA SOCIOLOGUE FATMA OUSSEDIK À BÉJAÏA

LAlgrie est bel et bien cible par les puissances trangres

Invite du Caf littraire de Bjaa, Fatma Oussedik, professeur de sociologie, a anim, samedi dernier, au thtre rgional Malek-Bouguermouh, une rencontre-dbat ayant pour thme : Sociologie dune crise : retour sur les vnements de Ghardaa. Intervenant devant un parterre duniversitaires et de journalistes, la confrencire reviendra sur les violences ayant secou ces dernires annes la valle du Mzab, en remontant aux origines de ce conflit intercommunautaire. Pour elle, la dfaillance des institutions de lÉtat, la dmission des partis politiques, labsence de mdiateurs sociaux, la remise en cause et la destruction des organisations sociales ancestrales des diffrentes communauts de la rgion ont t pour beaucoup dans la gense de ces luttes fratricides. Selon loratrice, ce conflit dit intercommunautaire ne se limite rellement pas aux deux tribus, les Chamba (Malkites) et les Mozabites (Ibadites) en loccurrence.
Car, il y a aussi parmi le peuple autochtone des Bni Merzoug, des Mdabbih, des Ouled Nal, mais galement des populations venues des Hauts-Plateaux, de Kabylie, du Gourara, du Mali Mme Oussedik affirmera quoutre la passivit des pouvoirs publics quant la prise en charge effective des problmes de cette rgion du Sud, il y a une volont de casser cette organisation sociale et ce savoir-faire dont jouissent les Mozabites. On ne fait pas appel un État qui ne nous protge pas, a-t-elle soutenu. La confrencire estimera, en outre, que ce qui prte confusion, ce sont les termes utiliss pour dsigner les uns et les autres et qui renvoient souvent une appartenance religieuse ou une origine ethnique, tels que Malkites, Ibadites, Arabes, Mozabites Au terme de son expos, qui a dur une heure, un dbat a t ouvert. Lassistance nombreuse posera autant de questions. Interroge sur le contexte, elle dira quon est face un systme puis !, et donc forcment incapable de se montrer la hauteur. Mme Oussedik croit dur comme fer que contrairement ceux qui disent que les familles mozabites vivent en vase clos, celles-ci affichent une grande sociabilit, arguant mme quaprs la wilaya dAlger, cest Ghardaa qui compte le plus grand nombre dassociations en Algrie, pour dire la vitalit dun territoire.
Afin dtayer ses propos, la sociologue citera titre dexemple la localit de Bni Izgune, qui compte, elle seule, pas moins de 25 associations fminines.
Par ailleurs, linvite du Caf littraire de Bjaa ne manquera pas de souligner que le pays est en proie des menaces extrieures. Sans cder la thorie du grand complot, je dois dire, aujourdhui, que lAlgrie est bel et bien cible par des puissances trangres qui convoitent ses diverses richesses. Cest au demeurant le pays le plus grand du continent africain, aprs la division du territoire soudanais, a-t-elle attest. Elle considre, dailleurs, que les partisans de projets sparatistes, tels que le fdralisme, constituent une menace pour la stabilit du pays. Je suis fire dappartenir une seule Algrie, a-t-elle pest dun air orgueilleux. Enfin, la professeure Oussedik laissera entendre, lors des dbats, que la grve du cartable et le boycott de lanne scolaire 1994-1995, dcrts en Kabylie, taient une dcision suicidaire. Cela relve dun dsinvestissement scolaire impos par des politiques, dont certains dentre eux avaient pris le soin de scolariser leurs enfants hors de la Kabylie, a-t-elle affirm.
Une thse que daucuns ne partagent pas, puisque certains intervenants ont estim que le boycott de lcole constituait une manire de faire pression sur le pouvoir central, ce qui a permis dailleurs tamazight dintgrer le systme ducatif la faveur de la cration, en 1995, du Haut-Commissariat lamazighit (HCA).



K. O


 

()


: 1 ( 0 1)
 

LAlgrie est bel et bien cible par les puissances trangres




12:34 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,